5 façons de dessiner son potager

5 façons de dessiner son potager

Décider de l’emplacement de votre futur potager, dessiner le plan de votre projet, préparer le terrain, nous vous donnons quelques pistes générales dans notre article sur le démarrage de votre potager. Mais qu’entend-on réellement par potager ? Quelle forme peut-il prendre ? Les configurations sont nombreuses, le choix dépendra de l’espace à votre disposition, de vos ambitions en matière de production, de vos connaissances, de votre budget, de vos goûts esthétiques aussi… Nous avons sélectionné pour vous 5 façons de dessiner votre potager, 5 visions à entrevoir !

Le potager en lignes

On dit aussi de lui qu’il est “en rangs” ou “en plates-bandes”. Le potager en lignes est la forme la plus commune, la plus traditionnelle. Il est particulièrement adapté aux grandes surfaces.

 

Il consiste à organiser des rangs tout en longueur et de 1 m à 1.20 m de largeur – également appelés planches – et séparés par d’étroits sentiers de circulation (pas plus de 30 cm de largeur) répondant au doux nom de “passe-pieds”. Ces derniers pourront être recouverts d’écorce, de gravillons, de paillis ou de petites planches étroites pour faciliter le passage, surtout par temps de pluie, et limiter les mauvaises herbes.

 

Selon le besoin en espace des diverses variétés cultivées, chaque rang sera consacré à une seule plante potagère ou, le plus souvent, sera scindé

en une succession de planches accueillant chacune une variété différente.

Le choix de positionnement des variétés dépendra de leurs exigences culturales, des besoins en nutriments de chacune, des affinités ou au contraire des animosités entre chaque espèce, de la durée d’occupation du sol, de leur volume et de leur hauteur, etc.

 

Selon la place dont vous disposez, vous pourrez organiser plusieurs parcelles (ensemble de planches) plus ou moins longues, plus ou moins nombreuses.

Ces parcelles seront séparées par des allées larges – au moins 1 m – pour permettre une circulation aisée, le passage d’une brouette et l’acheminement des outils et matériels.

 

Envie d’approfondir la mise en place d’un tel potager ? Nous vous disons comment bien préparer la terre, comment appliquer une bonne rotation des cultures et quelles sont les associations de légumes à envisager.

Le potager sur buttes

Alors que le potager en ligne demandera, en amont, un travail de la terre plus ou moins en profondeur, le potager sur buttes consiste lui à faire un apport en surface pour surélever le sol cultivé.

 

Cette technique millénaire sera particulièrement utile si votre terrain est pauvre, difficile à travailler, particulièrement humide, lourd.

 

Il s’agit donc de constituer des buttes d’une largeur pouvant aller d’une cinquantaine de centimètres dans le cas de buttes provisoires à 1.20 m dans des installations plus pérennes. Leur hauteur sera dans tous les cas d’au moins 20 cm. Elles sont réalisées avec la terre récupérée dans les allées – ou une terre apportée, ce qui est à prendre en compte dans le projet car parfois compliqué. L’ensemble est amendé selon les besoins avec du sable pour améliorer le drainage ou du compost pour enrichir le mélange de culture.

Plusieurs méthodes existent donc, plus ou moins provisoires, plus ou moins pérennes, qui demanderont temps, technicité et investissement différents mais toutes présenteront l’avantage d’un milieu de culture meuble, aéré, bien drainé, se réchauffant plus rapidement, favorisant un meilleur développement des racines.

 

La culture sur buttes permet par ailleurs de ne pas bouleverser la vie sous la surface, ajoute un peu de confort dans la posture grâce à la surélévation et facilite récolte et arrachage, des légumes-racines entre autres !

 

Vous aimez l’idée d’une surélévation ?

Laissez-nous vous présenter une technique alternative : la culture potagère sur bottes de paille.

Le potager en carré

Si dès le Moyen-Âge, herbes médicinales, légumes et fruits étaient cultivés dans des planches carrés ou rectangulaires dans bien des jardins du royaume, le jardin potager décoratif prit ses lettres de noblesse durant la Renaissance comme en atteste encore les jardins du château de Villandry par exemple. Mais c’est dans les années 80 que ce mode de culture se réinventa, se peaufina et se démocratisa grâce à la méthode développée par le jardinier américain Mel Bartholomew.

 

Profitez vous aussi des qualités indéniablement esthétiques du potager en carré et de ses nombreux autres atouts.

Le principe est simple, il s’agit de composer des espaces de culture miniaturisés en quelque sorte. Pour exemple, composez un châssis en bois de 1.20 m de côté sur une vingtaine de centimètres de haut minimum. Cette planche de culture est à son tour divisée en 9 carrés – également appelés parcelles – de 40 cm x 40 cm.

Chacune de ses parcelles va accueillir une plante potagère, une plante aromatique, un petit fruitier ou encore une fleur en fonction d’une organisation qui prendra en compte les besoins de chaque espèce, leur occupation du sol en termes de temps et de volume, leur impact sur la terre et sur leur voisinage, etc.

 

Vous pouvez installer autant de planches de culture que votre espace le permet tout en tenant compte de vos besoins en production, du budget mais également du temps que vous pouvez consacrer au projet.

 

Vous êtes séduit(e) par le concept ? Nous vous donnons les grands principes de la création de votre futur carré potager. Et nous vous proposons un grand choix de carrés potagers prêts à installer plus ou moins élaborés, grands et surélevés. N’hésitez pas non plus à vous plonger dans notre sélection de livres sur le sujet !

Le potager circulaire

On le placera au centre d’un jardin tel un massif nourricier. Le cercle, plus ou moins grand selon les besoins, accueille des parcelles configurées en quartiers séparées par de petits passe-pieds pour permettre passage et travail.

 

On organise les espèces en respectant les règles de bon voisinage et on place les variétés grimpantes le plus souvent au centre pour que chaque parcelle profite de plus ou moins d’ombre au fil de la journée.

 

Pour un gain de place, une meilleure structuration et circulation, les parcelles peuvent se travailler en butte.

 

Pour aller plus loin dans la démarche, ajoutez à la forme circulaire une notion d’orientation pour rejoindre les principes du jardin Mandala, tradition tibétaine millénaire, appliquée, de plus en plus, en permaculture.

Pour résumer, au-delà de la forme circulaire, le jardin Mandala est axé selon les points cardinaux auxquels correspondent les éléments. Ainsi, le Nord symbolisera l’eau, les parcelles accueilleront les légumes-feuilles. Au Sud, symbole du feu, installez les légumes-fruits, à l’Est, à l’air, les légumes-fleurs et enfin à l’Ouest, lié à la Terre, les légumes-racines.

Besoin d’inspiration pour le choix des légumes ? Nous avons sélectionné pour vous des incontournables :

8 légumes fruits, 4 légumes racines et 6 légumes verts
Nous vous en disons également plus sur la permaculture, notion abordée dans ce texte sur le jardin Mandala dans notre article Mon jardin en permaculture : démarrage en 5 étapes.

Le potager vertical

Il est l’alternative des habitations sans jardin et des espaces extérieurs exigus. Ici, vous cultiverez les légumes hors-sol, étage par étage.

Des structures toutes prêtes existent dans le commerce. Vous pouvez également composer vous-même une installation à la verticale. Une superposition de longues balconnières, un empilement de pots, une enfilade de bouteilles en plastique ou de boîtes de conserve… le tout en fonction de l’espace disponible, de vos choix de variétés et de vos attentes en matière de production.

 

Bien sûr, tout ne poussera pas dans n’importe quelle condition. Certains légumes auront besoin de profondeur pour s’enraciner ou de hauteur

pour se développer mais vous trouverez nombre de plantes potagères et aromatiques, et même de petits fruits rouges à cultiver.

Apportez beaucoup de lumière, assez de soleil, surveillez l’arrosage.

Appréciez la simplicité de ce mode de culture qui demandera moins d’espace, et somme toute moins de matériel, moins d’entretien et moins de temps.

Et, si le potager vertical s’adapte donc parfaitement à une culture sur balcon, d’autres choix existent ; nous vous disons dans nos articles comment créer un potager gourmand sur un balcon  et créer un jardin aromatique sur son balcon.

Notre sélection pour votre potager

Graines de Poivrons en mélange

Fourche & Compagnie

3,00 €

Graines de Potiron potimarron

La Ferme de Sainte Marthe

4,95 €

Jardiland - Terreau potager 50 L

Jardiland

8,95 €

Jardiland - Engrais Tomates Fraisiers Uab 800 g

Jardiland

4,95 €

Transplantoir Tout Acier - L.29,5 x l.8 x H.4 cm

Spear & Jackson

4,25 €

Arrosoir Parisien coloris vert métal avec pomme d'arrosage 11L

EDA Plastiques

6,35 €

Brouette KIT - Haemmerlin

Haemmerlin

35,95 €

Créer un potager sur un balcon

Lire la suite