Nous utilisons des cookies afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que pour réaliser des statistiques de visite. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies. - En savoir plus et paramétrer les cookies - J'accepte

Romarin : plantation, entretien et taille

Romarin : plantation, entretien et taille

Herbe de Provence par excellence, le romarin trouve sa place partout au jardin. Au potager parmi d’autres plantes aromatiques, mais aussi dans les massifs de fleurs, les rocailles, les talus, au milieu des vivaces… Mellifère et nectarifère, le romarin est également un allié en jardinage écologique.

Présentation du romarin

Le romarin officinal (Rosmarinus officinalis) se trouve à l’état spontané dans tout le midi de la France. Il pousse ainsi communément dans les garrigues, ces terrains secs calcaires. Il s’agit d’un sous-arbrisseau buissonnant de 1 à 2  m de hauteur, dont les tiges ramifiées, ligneuses, sont garnies de fines feuilles étroites, rigides et surtout très parfumées. Persistant, ce feuillage vert aux revers argentés sert d’écrin à une floraison bleutée ou, selon les variétés, blanche, rosée, violacée. Le romarin fleurit de façon abondante en automne, puis de nouveau au printemps ou en été, plus ou moins selon les conditions de froid et de sécheresse de l’année.

Aussi décoratif que parfumé, le romarin trouve sa place bien sûr dans le jardin d’aromatique, mais aussi dans les massifs de fleurs, dans les rocailles, sur les talus, au milieu des vivaces… Il est également parfait dans les jardins urbains : il s’installe aisément dans les pots et jardinières qui parent les terrasses et les balcons. D’autant que le romarin est rustique (il supporte des températures inférieures à -15 °C),et qu’il résiste aussi bien aux embruns qu’à la sécheresse.

Le romarin est une plante très importante en permaculture ou tout simplement en jardinage biologique. En effet, sa floraison mellifère et nectarifère attire de nombreux insectes pollinisateurs et auxiliaires.

Persistant, le romarin se cueille toute l’année au fur et à mesure des envies. Attention toutefois à sa saveur très puissante. Veillez à ce qu’elle ne supplante pas celle des autres aliments. Glissez des brins entiers dans les plats mijotés (vous pourrez facilement les retirer au moment de servir). Dans d’autres plats, hachez les feuilles avant d’en saupoudrer les mets.

Variétés de romarin

La plupart des variétés commercialisées sont des cultivars, des sous-espèces ou des variétés botaniques de romarin officinal (Rosmarinus officinalis). Voici nos préférées :

– Romarin retombant : on l’appelle encore « romarin prostré ». Les tiges très ramifiées de ce sous-arbrisseau lui confèrent port tapissant remarquable. Son feuillage est d’un vert foncé brillant avec un revers plus clair.

– Romarin ‘Repens’ : ce « romarin rampant » possède des tiges tapissantes qui en font un excellent couvre-sol. Outre son port, vous le reconnaîtrez à ses fleurs bleu pâle soulignées de deux traits mauves.

– Romarin ‘Pointe du Raz’ : les branches vigoureuses de ce romarin rampant officinal s’ornent d’une floraison lilas, veinée de bleu foncé. Elle a lieu au printemps et fait l’objet d’une légère remontée en début d’automne.

– Romarin ‘Corsican Blue’ : drôle de port pour cette variété, un rien hirsute. Ses rameaux commencent par se dresser puis se courbent à l’horizontale et retombent. Ou se dressent à nouveau. Sa floraison est bleu clair, teintée de violet, éclairée par une large macule blanche.

– Romarin ‘Majorka Pink’ : les fleurs de ce romarin au port souple affichent un charmant coloris blanc, mouchetées d’un tendre rose légèrement teinté de violet.

– Romarin ‘Barbecue‘ : spécial dédicace pour les amateurs : les tiges de ce romarin particulièrement érigées peuvent s’utiliser comme piques aromatiques pour confectionner des brochettes !

Plantation du romarin

Le romarin est une plante de « garrigue » qui apprécie les terres pauvres et calcaires. Il peut toutefois pousser dans tous les sols à condition que ceux-ci soient bien drainés. Si votre terrain est argileux, mélangez la terre du trou de plantation avec des matériaux drainants : non pas du sable, mais des graviers, cailloux, pierres… 

La plante doit être plantée au soleil, en dehors des périodes de gel ou de canicule. Préférez toutefois le printemps ou l’automne pour cette opération.

Installez le romarin en pleine terre en lui laissant 80 cm d’espace vis-à-vis des autres végétaux environnants. 

Pour une culture du romarin en pot, choisissez des contenants les plus grands possible (et faisant au minimum 30 cm de diamètre). Dans la mesure du possible, mélangez le plus de terre de jardin et de graviers au terreau pour remplir ces contenants. Ceci evitera au substrat de se déssecher trop vite.

Culture et entretien du romarin

Si le sol dans lequel il est implanté ne reste pas humide en hiver, le romarin est une plante qui ne demande absolument aucun entretien. Parfaitement résistant à la sécheresse, il ne demande pas d’arrosage. Au contraire : gare aux excès d’eau ! Videz bien les soucoupes sous les romarins en pots afin que jamais de l’eau n’y stagne.

Conseil Jardiland : n’apportez aucune fertilisation à cette plante de garrigue qui apprécie les terrains pauvres. Un excès d’engrais azoté diminue la qualité aromatique de son feuillage.

Taille du romarin

La taille du romarin n’est pas du tout nécessaire, mais peut vous permettre de lui donner la forme que vous souhaitez. Elle peut s’avérer aussi nécessaire pour éviter que la plante ne devienne trop volumineuse.

Maladies et parasites du romarin

Votre romarin se couvre de petits coléoptères ronds dont la carapace se pare de reflets métalliques ? Il s’agit de la « chrysomèle du romarin ». C’est impressionnant, mais pas de panique : ils ne portent généralement aucun préjudice au romarin et ne nécessitent pas de traitement.

En cas de sols trop humides ou d’exposition pas assez lumineuse, l’oïdium (feutrage blanc) peut attaquer le romarin. Il vous suffira de lui ameublir le sol et de l’orienter vers plus de lumière.

Notre sélection

Romarin 'Roman Beauty'

À partir de 16,50 €

Romarin officinal

Fourche & Compagnie

4,00 €

Romarin 'Miss Jessopp's Uright'

À partir de 10,12 €

Jacinthe : variétés, plantation et entretien

Lire la suite

Olivier : plantation, culture et entretien

Lire la suite