Quels arbres fruitiers choisir pour un balcon ?

Quels arbres fruitiers choisir pour un balcon ?

Au balcon ou sur la terrasse, ajoutez le plaisir des yeux et des papilles en récoltant vos propres fruits de saison, récoltés à pleine maturité. Juteux, sucrés, parfumés, ils méritent de figurer en bonne place dans les potées de tout espace réduit. Nombreux sont les fruitiers, arbres, arbustes ou vivaces, qui se plaisent en pot et qui, moyennant quelques soins adaptés, permettent année après année des récoltes toujours très attendues par toute la famille. Les petites récoltes marqueront les saisons et ajouteront fraîcheur et vitamines aux desserts et même aux plats salés du moment.

Les atouts de la culture des fruitiers en pot

Le balcon et la terrasse offrent généralement un microclimat chaleureux et protégé des fortes intempéries grâce à la proximité des murs et parfois du toit de l’habitation. Bien exposés au soleil, ces espaces réduits répondent au grand besoin de lumière des espèces fruitières assurant maturité et goût aux fruits. Il est également facile de rajouter des protections pour tamiser la lumière ou filtrer les courants d’air comme un écran synthétique ou végétal.

La culture des arbres fruitiers en pot permet de s’affranchir d’un sol trop calcaire, trop argileux ou trop pauvre et de répondre le plus près possible aux besoins du fruitier.

À deux pas de la cuisine, ils permettent de récolter au dernier moment pour une saveur maximale. Improvisations culinaires sont au rendez-vous avec des fruits « maison ».

Enfin, le côté « juste sous la main » facilite l’entretien : arrosage, apport d’engrais, taille, élimination des parasites ou des feuilles malades…

Quel pot choisir pour un arbre fruitier ?

La majorité des fruitiers apprécient un bon drainage : privilégiez un matériau poreux comme la terre cuite pour limiter les excès d’humidité. De même, le pot du fruitier doit être impérativement percé de trous de drainage. Évitez les pots à réserve d’eau.

Côté dimensions, voyez plutôt grand (40 à 50 cm de diamètre ou de côté pour autant de profondeur) ! Vos fruitiers vont se développer pendant plusieurs années et nécessitent un volume de terre important pour s’enraciner en profondeur sans souffrir de carences hydriques ou nutritives. Un pot un peu lourd va de plus éviter à l’arbre fruitier de chavirer sous l’effet d’un fort coup de vent.

Si vous cultivez des arbres fruitiers sur la terrasse une essence gélive ou à rusticité modérée, prévoyez un plateau à roulettes ou roule-plante pour faciliter le déplacement des pots et leur hivernage.

Quels fruitiers se plaisent en pot ?

Gardez à l’esprit qu’au balcon comme sur la terrasse, les arbres fruitiers en pot doivent être aussi utiles que décoratives. En plus de leur fructification, les fruitiers offrent souvent l’avantage d’une belle et généreuse floraison, d’un feuillage automnal joliment coloré et d’une silhouette structurante. De nombreux choix s’offrent à vous pour un jardin en pot gourmand et esthétique.

Les arbres fruitiers classiques

 

Incontournables au verger, les abricotiers, pêchers, pommiers ou encore poiriers offrent des formes réduites qu’il faut privilégier pour leur ramure ornementale, leur faible encombrement et leur bonne adaptation à la vie en pot. Sur le balcon, préférez un petit arbre fruitier de forme colonnaire, en palmette ou basse tige.

Adoptez les arbres fruitiers nains parfaitement adaptés au balcon grâce à leur envergure réduite (entre 1 et 1,50 m de hauteur) et leur caractère autofertile (pas besoin de deux sujets pour faire beaucoup de fruits). Ils fleurissent abondamment et produisent des fruits de taille normale. Spécial coup de cœur pour l’amandier nain qui fleurit dès la fin de l’hiver votre terrasse. Sa petite taille permettra de préserver ses fleurs si le gel menace.

Les agrumes

 

Les agrumes (citronnier, oranger, kumquat, calamondin…) se plaisent également en pot et offrent des floraisons blanches délicieusement parfumées avant de fructifier généreusement.

Hors climat doux, tenez compte de leur rusticité variable selon les espèces et protégez-les des fortes gelées avec un voile d’hivernage.

Les arbustes et buissons à petits fruits

 

Casseille, groseillier, cassissier, myrtillier, framboisier… les petits fruits sont incontournables au balcon !

Faciles à entretenir, ils donnent du volume au décor du balcon avec leur feuillage abondant. Supportant bien la taille, ces petits arbres fruitiers se modèlent à l’envi. Attention : ils apprécient peu, surtout le framboisier, les situations brûlantes et se plaisent dans un substrat restant frais tout l’été.

N’oubliez pas les fraisiers (remontants, c’est encore mieux !) qui se plaisent également au balcon, en jardinière, en suspension ou dans une jarre spéciale fraisiers.

Les fruitiers aux accents méditerranéens

 

D’autres arbres et arbustes fruitiers aux doux accents du Sud se cultivent aisément en pot. La vigne, l’olivier ou encore le figuier apporte ainsi une touche vénérable et élégante au décor d’une grande terrasse.

Pensez en revanche à bien les protéger du froid en hiver, car ils y sont plus sensibles cultivés en pot.

Conseils de plantation et d’entretien des fruitiers en pot

 

La plantation des fruitiers en pot

 

La présentation en conteneur permet de planter les fruitiers toute l’année en pot au balcon ou sur la terrasse même si la meilleure période se situe en automne ou au début du printemps.

Voici les étapes pour rempoter un fruitier :

– Au préalable, trempez la motte de racines dans une bassine d’eau pour la réhydrater.

– Placez au fond du pot ¼ de la hauteur de billes d’argiles pour assurer le drainage.

– Optez pour un terreau de plantation enrichi en engrais et veillez à ne pas enterrer le point de greffe.

– Terminez le rempotage du fruitier par un arrosage copieux pour éviter les poches d’air autour des racines.

Rempotez par la suite tous les 3 ans en moyenne et surfacez les pots dans l’intervalle.

L’entretien

L’entretien des arbres fruitiers en pot nécessite quelques gestes simples :

– Paillez pour limiter les arrosages en été.

– Apportez un engrais spécifique de mai à juillet 1 à 2 fois par mois.

– Surveillez les attaques de parasites et de maladies et ôtez les parties suspectes plutôt que de traiter tout de suite, même en bio.

– Protégez avec du voile d’hivernage et en rapprochant des murs les plus frileux.

– Pratiquez, généralement en hiver, la taille adaptée à chaque espèce.

Créer un jardin aromatique sur son balcon

Lire la suite

Créer un potager sur un balcon

Lire la suite

Que planter sur un balcon orienté plein sud ?

Lire la suite