Quel pot de fleurs choisir ?

Quel pot de fleurs choisir ?

Un pot de fleurs bien choisi participe pleinement à la beauté de la composition fleurie et à la réussite de sa culture. Découvrez nos conseils pour faire le bon choix !

La taille du pot de fleurs

La taille d’un pot conditionne le volume de terreau disponible pour la plante. Plus celui-ci est important, plus longtemps il conserve fraîcheur et substances nutritives nécessaires au bon développement et à la bonne santé du végétal. Un grand pot de fleurs permet donc d’arroser et de fertiliser moins souvent à la belle saison.

Visuellement, un pot de fleurs « XXL » offre plus d’impact et retient plus l’attention qu’une ribambelle de petits pots souvent hétéroclites. Vous pouvez toutefois jouer la carte « collectionneur » avec de minuscules potées, aux contenants identiques, de sédums, de joubarbes, de cactées ou de bulbes printaniers (crocus, muscaris, iris nains, narcisses botaniques au printemps).

Adaptez les dimensions du pot aux plantes fleuries et à l’espace vital requis par chacune. Les végétaux peuvent être toutefois plus serrés en pot qu’en pleine terre. Vérifiez bien sûr les étiquettes : certains apprécient d’avoir leurs racines à l’étroit pour bien fleurir.

Côté profondeur :

Les fleurettes éphémères de saison (bacopa, diascia, lobélia, viola) et les vivaces couvre-sol peuvent se contenter d’un pot de 15-20 cm de profondeur.

Les annuelles (bidens, pétunia, pélargonium) et les vivaces plus volumineuses ont besoin d’au moins 30 cm de profondeur pour que leurs racines aient la place de se développer.

Si vous plantez des grimpantes et des arbustes à fleurs dont les rosiers (hormis les miniatures qui se contentent de 20 cm de profondeur), misez sur un contenant profond d’au moins 50 cm.

 

Conseil Jardiland : préférez un contenant assez lourd pour les plantes à feuillage volumineux qui peuvent basculer à cause de la prise au vent souvent forte sur le balcon ou la terrasse.

Le matériau du pot de fleurs

Pot en terre cuite

Se mariant avec tous les styles de décoration, le pot de fleurs en terre cuite est idéal pour les plantes nécessitant un bon drainage. Ce matériau poreux protège ainsi les racines des excès d’eau et donc du pourrissement.

Attention : la terre cuite est sensible aux chocs et au gel. En hiver, le terreau humide en gelant occupe plus de place et exerce une forte pression sur les parois du pot qui se fendillent et éclatent. Les pots en terre cuite émaillée se montrent plus résistants au

 

Pot et bac à fleurs en bois

Les bacs en bois sont prisés pour leur look naturel, leur stabilité et le côté chaleureux qu’ils offrent à la terrasse.

Perméable, le bac à fleurs en bois permet aux racines de respirer, mais nécessite d’être isolé du terreau humide par un feutre géotextile et d’être régulièrement entretenu (lasure, peinture, ponçage…) pour une meilleure longévité.

Pot en plastique ou résine

Économiques, légers (atout apprécié sur un petit balcon), peu fragiles et sans entretien, les pots de fleurs en plastique ou résine offrent une grande diversité de styles. Ils chauffent en revanche rapidement en plein soleil surtout si le plastique est sombre, et n’est pas perméable en cas d’excès d’arrosage.

N’hésitez pas à habiller ou dissimuler un contenant en plastique qui a vieilli ou dont la teinte ne vous plaît plus avec de la toile de jute, un panier, un cache-pot

 

Pot de fleurs en pierre

Les pots de fleurs en pierre, reconstituée ou naturelle, posent le décor et leur beauté se patine au fil des années.

Lourde, la pierre est à réserver aux végétaux durables nécessitant des rempotages peu fréquents.

La forme du pot de fleurs

Adaptez la forme de votre pot à la silhouette de la plante qu’elle contient. Un pot de fleurs haut se marie bien avec un végétal à silhouette élancée (bambou, grande graminée, laurier-rose). Un pot trapu valorise une plante touffue et rondouillarde.

Jardinière, vasque, coupe, bac, jarre, auge, corbeille… le choix est vaste, profitez-en ! Pour les plantes retombantes, utilisez les suspensions qui permettent de créer des boules fleuries à la hauteur désirée.

La diversité des formes crée moins de cacophonie que le mélange des coloris et des matériaux. Elle peut même amener relief et rythme au décor. Gardez à l’esprit que les pots de fleurs rectangulaires ou carrés sont plus faciles à caser dans des espaces réduits que les pots de fleurs ronds.

Pour faciliter les rempotages des plantes fleuries pérennes, préférez les pots évasés vers le haut ou droits.

La couleur du pot de fleurs

Un pot de fleurs de couleur sobre (beige, anthracite, terre cuite brute…) peut s’éclipser au profit des teintes des floraisons ou au contraire attirer le regard si on le choisit dans des tonalités pleines de peps (rose fuchsia, vert acide, jaune fluo, bleu turquoise…).

Évitez le mélange de plus de 3 teintes sur un même espace ou créer des îlots chromatiques. 

Sur un balcon ou une terrasse écrasée de soleil, préférez des pots en résine aux couleurs claires pour éviter de concentrer trop de chaleur.

Pensez aux pots de fleurs lumineux qui éclairent la terrasse une fois la nuit tombée !

Les accessoires alliés du pot ou bac à fleurs

– Au moment de l’achat du pot, pensez à sa soucoupe choisie de la bonne taille !

– Pour faciliter la manutention des pots lourds, équipez-les de roulettes ou d’un plateau à roulettes.

– Investissez dans des supports pour jardinières costauds aux systèmes de fixation solide.

– Si vous avez un jardin et de très grosses potées fleuries, préservez votre dos en faisant l’acquisition d’un diable.

10 fleurs d’été pour pots et jardinières en plein soleil

Lire la suite

Comment installer un bac à fleurs sur le balcon ?

Lire la suite

7 arbustes à fleurs de printemps

Lire la suite