Quel engrais choisir pour les arbres fruitiers ?

Quel engrais choisir pour les arbres fruitiers ?

Pour des arbres fruitiers en bonne santé et des récoltes gourmandes et généreuses, une fertilisation réfléchie et méticuleuse est nécessaire. Il s’agira à la fois d’assurer un environnement sain, un sol adapté et nourricier avec des amendements appropriés mais également de nourrir, quand nécessaire, l’arbre en lui-même. Petit tour d’horizon des éléments nutritifs nécessaires aux arbres fruitiers, des types d’engrais disponibles et des options possibles en matière de fertilisation naturelle et biologique.

Généralités sur les engrais

Engrais et amendements interviennent dans le processus de fertilisation des cultures.

Si les amendements ont pour mission d’améliorer la qualité des sols, les engrais, eux, sont censés nourrir directement le végétal, favoriser sa croissance en lui apportant des éléments nutritifs.

 

Les éléments nutritifs

 

En fonction de leur origine et de leur composition, les divers engrais sont plus ou moins riches en azote (N), en phosphore (P), en potassium (K) ainsi qu’en oligo-éléments. Pour rappel, l’azote agit sur la partie aérienne des végétaux ; il permettra de renforcer tiges et feuilles. Le phosphore agit sur le développement du système racinaire et la résistance du végétal. La potasse agit sur le développement de la floraison et des fruits.

Comme nous le verrons plus loin, dans le cas précis des arbres fruitiers, les éléments nutritifs sont essentiels, consommés en grande quantité, de manière différenciée selon l’espèce, le stade de développement et la saison.

Les types d’engrais

 

Les engrais minéraux proposent diverses formules qui contiennent plus ou moins de chaque élément NPK. Facilement assimilables par le végétal et donc rapidement efficaces, ces engrais dits chimiques de synthèse ne contiennent cependant pas tous les éléments essentiels à votre arbre comme les oligo-éléments par exemple.

 

Les engrais organiques sont constitués de matières animales ou végétales, parfois associés à de la matière minérale – on parle alors d’engrais organo-minéraux.

On trouvera dans ceux-ci, toujours en proportions diverses, de l’azote – avec la corne broyée et le sang desséché, parfois en mélange –, du phosphore apporté par des phosphates naturels et enfin de la potasse organique le plus souvent issue de la transformation des betteraves à sucre.

Les engrais sont parfois enrichis encore par des apports supplémentaires, des oligo-éléments par exemple qui corrigeront les carences de l’arbre et favoriseront sa croissance (le bore ou le zinc), l’aideront à absorber l’azote (le cuivre) ou la potasse (le molybdène) ou encore encourageront la synthèse de la chlorophylle (le fer ou le manganèse).

Le purin d’ortie cumulera les deux avantages avec sa richesse naturelle en azote mais également la présence de nombreux minéraux et oligo-éléments qui lui permettront de réduire de nombreuses carences.

 

Avant de revenir plus précisément sur les arbres fruitiers, nous vous disons comment choisir le meilleur engrais pour votre jardin. Dans tous les cas, il est nécessaire de lire les indications mentionnées sur ces produits et de suivre les préconisations d’emploi.

Quelle fertilisation pour les arbres fruitiers ?

Bien sûr la qualité des sols, l’équilibre et la richesse du terroir seront des éléments fondamentaux dans l’épanouissement de votre fruitier, de votre verger. Amélioration du milieu et coup de pouce direct au végétal seront parfois nécessaire.

 

La fertilisation des sols

 

Nous l’avons vu, c’est à ce stade que commencera le processus de fertilisation avec la mise en œuvre des amendements – compost, fumier, paillis organiques, terreaux, sable, cendres, engrais verts, etc. –

si et quand nécessaires.

 

Une étape fondatrice d’une culture, d’un jardinage au naturel.

Pour aller plus loin sur le sujet de la fertilisation en général, retrouvez nos articles sur comment améliorer la fertilité de votre sol et amender la terre de manière naturelle, pourquoi et comment semer des engrais verts, comment avoir un sol équilibré et bien composé ou encore comment choisir son terreau.

 

Envie d’autonomie ? Découvrez que mettre au compost et comment le réussir !

La nutrition de l’arbre

 

Au-delà de ces fertilisations d’implantation puis d’entretien, des apports d’engrais pour nourrir le végétal en lui-même seront à prévoir à chaque étape de la vie de votre verger, directement à l’arbre.

 

L’azote agira sur la croissance de l’arbre, la qualité des boutons floraux puis le grossissement des fruits. Il contribue également à un rendement plus régulier. Chez les fruitiers, les besoins se manifestent particulièrement à la fin de l’hiver, juste avant l’ouverture des bourgeons (le débourrement), à la mise à fruit (la nouaison) et juste après les récoltes.

Le phosphore, en dynamisant la croissance des racines, hâtera la nouaison, influera sur sa bonne maturité mais aussi sur sa saveur. Il encourage également la résistance au froid et aux maladies.

Le potassium influe sur la qualité des fruits et leur teneur en sucre. Il participe voire augmente sa résistance à la déshydratation.

En parallèle, d’autres éléments ont leur rôle à jouer à des degrés divers. Le calcium participe du développement racinaire et de la robustesse du bois et du feuillage. Le magnésium, le soufre ou le fer permettent la formation de la chlorophylle et impactent donc le processus de photosynthèse (une carence provoquera d’ailleurs le jaunissement des feuilles).

Quant aux oligo-éléments – fer, manganèse, cuivre, zinc, bore, molybdène, etc. –, ils jouent un rôle essentiel dans le métabolisme des plantes, dans leur croissance comme dans leur bonne santé.

Des spécificités selon le type de fruitiers

 

En termes d’apport nutritif, il existe des différences entre familles, espèces et variétés.

 

Dans la culture des agrumes, la gestion des oligo-éléments sera tout particulièrement importante. Une carence en zinc provoquera chute des feuilles, faible fructification, fruits de mauvaise qualité ; une carence en manganèse résultera en une décoloration du feuillage. Une carence en fer sera en partie responsable de la célèbre chlorose ferrique (jaunissement des feuilles) et altèrera croissance et production. Le manque de bore aura un effet dévastateur sur les fruits. Une carence en cuivre provoquera dégâts sur l’écorce, décoloration, déformation et perte des feuilles et des fruits.

 

Retrouvez des informations générales sur les différents types d’agrumes et comment cultiver les agrumes mais également nos articles détaillés sur le citronnier, l’oranger, le kumquat, le calamondin, le pomelo.

Pour les petits fruitiers, vous pouvez vous tourner vers des engrais fraisiers et petits fruits qui proposent souvent une solution de fertilisation globale avec une double fonction d’amélioration du sol et de nutrition de la plante. Retrouvez plus de détails dans notre article sur 6 petits fruits faciles à cultiver : le fraisier, le framboisier, le myrtillier, le mûrier, le groseillier et le cassissier.

On notera également que les fruitiers à noyaux abricotier, cerisier, pêcher, nectarinier, prunier, etc. – sont plus gourmand en azote que les fruitiers à pépinspommier ou poirier par exemple.

 

Retrouvez nos conseils de culture pour l’abricotier, le cerisier, le pêcher, le prunier, le pommier, le poirier.

 

Enfin, si vous cultivez des arbres fruitiers nains en pots, de même qu’ils demanderont un arrosage plus soutenu, les apports en engrais sont à surveiller de près et bien souvent plus réguliers que pour des plantations en pleine terre.

 

Nous revenons d’ailleurs en détail sur la plantation et l’entretien des arbres fruitiers nains et, plus généralement, nous vous disons comment planter les arbres et arbustes fruitiers et comment entretenir le verger en hiver,

Quel que soit votre choix de variété ou de méthode culturale, il existe dans votre jardinerie toute une gamme d’engrais pour arbres fruitiers. Privilégiez bien sûr les formules 100% naturelle qui préservent votre santé et celle de la planète. Utilisez ces produits en respectant les dosages préconisés et les consignes inscrites sur les emballages pour éviter le surdosage.

Quels engrais naturels et à quelle période ?

À la plantation, rebouchez le trou avec un mélange de terre de surface, d’amendements naturels et d’engrais organique azoté – un mélange de corne broyée et sang séché ou du guano, engrais naturel à effet rapide, riche en azote et en phosphore. Les deux années suivantes, soutenez la croissance et la consolidation par un apport de compost au pied.

 

Au printemps, la reprise de la végétation s’opère et l’arbre fruitier entame la nouaison ; ces besoins en nutriments sont importants. En parallèle d’un apport en compost bien mûr sous l’ensemble de la couronne – c’est-à-dire la totalité de la surface au sol couverte par la silhouette, ce sera le moment de nourrir plus directement l’arbre, surtout en cas de carence manifeste. L’engrais devra être rapidement assimilable. En matière d’engrais naturel, le guano semble à ce stade une bonne solution. Pour des sujets carencés, optez pour un engrais soluble ou liquide de type purin d’ortie.

Après la fructification, le plus souvent à l’automne, l’arbre fruitier refait ses stocks. On l’aide avec une fumure de réserve pour reconstituer les sols. L’apport d’engrais direct à la plante n’intervient lui qu’en cas de carence constatée car il ne s’agit pas de bousculer l’arbre, de le motiver de trop alors qu’il s’apprête à amorcer son repos végétatif. Il s’agit plutôt de pallier des manques trop prononcés qui pourraient mettre en danger sa reprise. Si l’arbre parait particulièrement affaibli, optez pour un engrais riche en potasse, en magnésium et en phosphore. Vous choisirez des engrais à enfouir mais non solubles car les pluies automnales pourraient les laver rapidement.

Notre sélection d’engrais pour vos arbres fruitiers

Jardiland - Copeaux de bois naturel 50 L

Jardiland

10,95 €

Fumier de ferme Jardiland 20 kg

Jardiland

7,95 €

Terreau premium plantation 40 L

Fourche & Compagnie

9,95 €

Jardiland - Purin Orties 1 L

Jardiland

7,95 €

Phosphate Naturel 1.5Kg

Solabiol

11,50 €

Solabiol Potasse Organique 1.5Kg

Solabiol

14,95 €

Solabiol - Sang desséché 1,5 kg

Solabiol

12,95 €

Solabiol - Corne broyée traditionnelle 1,5 kg

Solabiol

9,95 €

Comment planter les arbres et arbustes fruitiers ?

Lire la suite

Comment entretenir les arbres fruitiers du verger en hiver ?

Lire la suite

Quels arbres fruitiers choisir pour un balcon ?

Lire la suite