Comment bien préparer la terre pour le potager ?

Comment bien préparer la terre pour le potager ?

Un sol bien préparé au début du printemps, c’est la base pour réussir votre potager. Plus la « terre d’accueil » de vos plantes, fruits et légumes sera bien travaillée, mieux les racines s’y installeront et se nourriront à la perfection !

Nettoyez le sol

Tout ce qui peut empêcher le développement de vos plants doit disparaître ! Il s’agit principalement de vieilles racines, végétaux morts, résidus de cultures et mauvaises herbes. Vos paillis d’hiver auront peut-être fait disparaître ces « obstacles », mais il en restera toujours quelques-uns. Veillez à bien retirer tout le paillis non décomposé et ajoutez-le au compost que vous ajouterez par la suite. Un conseil : pensez à détruire les engrais verts éventuellement semés en automne : un coup de tondeuse et le tour est joué.

Labourez ou bêchez… mais aérez !

Il y a deux écoles ! Les jardiniers « écolos » préconisent la grelinette pour labourer, plus facile à manier et plus respectueuse des sols. Les plus « traditionnels » préfèrent la bêche, plus pratique pour enfouir les amendements et convenant à tous les sols, mêmes argileux, là où la grelinette est inefficace. En fonction de vos plants, retournez la terre de manière à briser la couche superficielle solide et à « alléger » le sol. L’air et l’eau y pénètreront plus facilement, plus rapidement. Cette opération est également l’occasion d’ajouter à votre terre les engrais et autres éléments organiques qui magnifieront vos plantations. Votre potager est de grande taille ? Un motoculteur ne sera pas superflu. Vous en trouverez à des prix raisonnables dans vos magasins et ils vous serviront pour de nombreuses autres tâches dans votre potager et votre jardin.

Griffez

Cette phase est parfois négligée, mais elle est cependant indispensable. De la sorte, vous détruisez les mottes, vous harmonisez votre sol et vous renforcez l’ameublissement en profondeur. Profitez-en pour mélanger avec votre griffe terre et composts, un mois maximum avant de semer : les cultures gourmandes de pommes de terre, fraises et autres courgettes vous diront « merci » ! Si vous disposez d’assez de compost dans votre cuisine ou votre jardin, c’est parfait : sinon ils vous attendent dans nos magasins. Un dernier conseil : le griffage, c’est dans le sens de la longueur ET de la largeu

Réveillez, nourrissez et protégez la terre !

Enfouissez vos engrais verts en surface, au moins un mois avant de planter. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à accompagner le réveil de la nature et de tous ses micro-organismes ! Épandez sans hésiter une belle couche de compost sur les planches sur lesquelles vous planterez les légumes exigeants, tomates et cucurbitacées notamment. Bien sûr, c’est aussi le moment pour pulvériser de la prêle ou du purin d’orties pour prévenir le mildou ou la rouille. Vous voici prêt à effectuer vos premiers semis… dans le parfait respect de votre plan de potager !