Nous utilisons des cookies afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que pour réaliser des statistiques de visite. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies. - En savoir plus et paramétrer les cookies - J'accepte

Prendre soin de son chat d'intérieur

Prendre soin de son chat d'intérieur

Ce n’est pas parce que votre chat ne met pas le bout de la truffe à l’extérieur qu’il faut se dispenser de lui prodiguer certains soins et prendre quelques mesures indispensables. Car pour lui aussi, certains dangers à ne pas sous-estimer le guettent.

Mon chat ne sort pas; a-t-il besoin de traitements spécifiques ?

Absolument ! Ce n’est pas parce qu’il n’a pas accès à l’extérieur que votre chat est totalement protégé des parasites externes (puces notamment) et externes (vers intestinaux). Il est essentiel de le traiter régulièrement, selon les recommandations de votre vétérinaire. Attention : on ne traite pas un chat avec les mêmes produits qu’un chien. Votre chat d’intérieur devra également être régulièrement vacciné. Car vous pouvez ramener à la maison des virus et bactéries, qui se retrouvent sous vos chaussures ou après avoir manipulé des objets souillés.

Mon chat d’intérieur doit-il être identifié ?

L’identification, qu’elle soit par puce électronique ou par tatouage, de tous les chats nés après le 1er janvier 2012 et âgés de plus de 7 mois est une obligation légale. Tous les chats changeant (ou non) de propriétaire, qu’ils soient vendus ou donnés, ayant ou non accès à l’extérieur, doivent donc être identifiés avant toute cession depuis cette date. Si votre chat venait à fuguer, car il peut très bien s’enfuir en sautant d’une fenêtre ou d’un balcon, l’identification vous permettra de le retrouver rapidement.

Mon chat doit-il être vacciné aussi contre la rage ?

La vaccination contre la rage n’est pas obligatoire en France. Sauf pour les chiens dit dangereux tels que définis par la loi de janvier 1999. Et pour les chiens mais aussi les chats voyageant hors de nos frontières. Donc peut-être un jour serrez-vous amené à vous déplacer avec votre « matou », on ne sait jamais? La vaccination antirabique peut aussi être exigée lors d’un séjour en pension ou encore en camping… Cette vaccination évitera également en cas de fugue l’euthanasie de votre compagnon s’il venait à croiser la route d’un animal porteur de la rage et entré illégalement sur notre territoire comme cela est parfois le cas. .

Quels sont les principaux risques qui guettent mon chat ?

Bien que le chat soit assez méfiant de nature, il faut faire attention aux accidents domestiques. Les plaques chauffantes de la cuisine, les produits ménagers, les médicaments dans la salle de bains…. Faites en sorte que votre chat n’y est pas accès. Certaines plantes d’appartement peuvent aussi se révéler toxiques pour votre chat. C’est le cas, entre autres, de l’amarante tricolore, l’azalée, le ficus, le poinsettia, la jonquille, les lys, le muguet…

En cas de chute, un chat retombe toujours sur ses pattes ?

Pas du tout ! Les chutes constituent d’ailleurs une des principales causes des accidents domestiques et des motifs de consultations vétérinaires. Même si cela n’est pas visible immédiatement, comme dans le cas d’une fracture, une chute peut causer chez votre chat de graves lésions crâniennes et/ou internes. Vous pouvez prendre les devants en sécurisant les ouvertures : fenêtres, terrasses, balcons. Méfiez-vous également des fenêtres oscillo-battantes dans lesquelles votre chat peut se retrouver coincé. Là aussi, il est possible de les sécuriser.

Faut-il aménager une aire de jeu pour mon chat qui vit à l’intérieur ?

C’est une bonne idée ! Un arbre à chat – et vous en trouverez de nombreux modèles dans votre magasin spécialisé – permettra à votre chat de jouer, sauter, faire ses griffes ou encore se reposer et faire une bonne sieste, comme il adore ! D’autres accessoires occuperont aussi votre chat durant la journée. Ce qui permettra de lutter contre l’ennui et surtout l’embonpoint qui guettent de nombreux chats sédentaires.

L’herbe à chat est-elle utile à mon chat qui vit à l’intérieur ?

Dans la nature, le chat mange parfois de l’herbe ; cela facilite sa digestion, tout en permettant notamment d’évacuer les boules de poils (trichobézoards) qu’il ingère en faisant sa toilette. Pour votre chat d’intérieur, vous pouvez lui mettre à disposition de l’herbe à chat. Vous en trouverez dans votre magasin spécialisé sous forme de barquettes toutes prêtes ou à faire pousser. L’herbe à chat, aussi appelée cataire, aurait par ailleurs un effet anti-stress ! A retenir que l’herbe à chat ne doit pas vous dispenser de traiter votre chat contre les vers internes. Elle ne lui permet pas de se purger au point d’éliminer les vers parasites intestinaux. L’administration d’un vermifuge est indispensable, sur les recommandations de votre vétérinaire.