4 utilisations de la mousse

4 utilisations de la mousse

Ce n’est pas forcément celle dont on parle le plus quand on évoque le jardinage, et pourtant, la mousse végétale amasse un nombre incomparable de qualités qui la rendent incontournable.

Elle donne de la vie à la nature

La fonction première de la mousse végétale, ou « bryophyte », est « d’emprisonner » l’eau, l’humidité et donc, l’oxygène.

Résultat : même dans les environnements les plus sévères, les plantes peuvent se développer grâce à elle.

La mousse pousse toujours du côté le plus humide d’un arbre. Finalement, elle n’a (presque) que des bons côtés !

C’est l’inséparable amie de l’orchidée

La sphaigne, c’est la mousse la plus connue, celle qui retient l’eau comme on retient son souffle et la relâche lentement pour créer un environnement propice au développement de l’orchidée.

Entièrement dédiée à sa plante de prédilection, la sphaigne remplie à la perfection sa fonction de mousse végétale.

Orchidée papillon lilas

À partir de 13,09 €

Elle arrange les fleuristes

Les fleuristes ne peuvent pas se passer de mousse végétale pour la simple et bonne raison que, sans elle, leurs compositions florales n’auraient pas le même éclat.

 

Un type de mousse en particulier, la Leucobryum glaucu, permet de masquer la terre et les pots et d’effacer ainsi tous les petits défauts.

C'est la base du kokedama

Le kokedama est une boule de mousse naturelle.

Cet art venu du Japon permet de magnifier une plante, de la scénariser d’une façon originale, dans le jardin ou chez soi.

 

La mousse doit être soigneusement choisie et entretenue.

 

Celle ramassée en sous-bois, bien épaisse, est le partenaire idéal de vos créations : pensez à la nettoyer de ses impuretés et parasites.

 

Ne l’arrosez pas tout de suite : attendez qu’elle « s’allège ».

En période de canicule, quelques pulvérisations s’imposent, matin et soir.

Le reste du temps, arrosez régulièrement et encore une fois, fiez-vous au poids : si la plante est légère, c’est que la mousse manque d’humidité.

 

Dans ce cas, vaporisez-la régulièrement avec une eau faiblement déminéralisée (eau de pluie ou Evian, Thonon, Valvert, Volvic par exemple).

 

Évitez l’engrais liquide pour ne pas brûler la mousse… tout le challenge consiste à la conserver toujours bien verte !

#DIY : Mon Kokedama

Créatif et curieux, vous êtes toujours à la recherche de nouvelles idées de décoration ? Découvrez l’art japonais du “Kokedama” ! Cette tendance née dans les années 1990 trouve ses racines dans différentes traditions florales nippones, comme la culture du bonsaï. Fougères, lierres ou chèvrefeuilles, nombreuses sont les plantes qui apprécieront ce reportage particulier.

Pour garantir une longévité à votre kokedama, ne l’exposez pas directement au soleil et hydratez le une fois par semaine en le plongeant quelques instants dans l’eau. Vous obtiendrez bientôt un élément de décoration végétale particulièrement beau et original, notamment quand il est installé en suspension. Il ne vous reste maintenant plus qu’à vous lancer !

Notre sélection

Orchidée araignée

À partir de 11,15 €

Mousse Sphagnum

Zoomed

11,50 €

Orchidée papillon - Pot de Ø 12 cm

14,95 €

Entretien d’une orchidée en pot d’intérieur

Lire la suite

Comment faire un terrarium pour plantes ?

Lire la suite