Comment planter des tomates cerises ?

Comment planter des tomates cerises ?

Depuis les années 90, les tomates cerises sont devenues de véritables stars sur les étals des primeurs. Leurs formes et couleurs variées se prêtent à toutes sortes de préparations et font le bonheur des cuisiniers comme des gourmets. Leur taille réduite leur permet de pousser sur des petites surfaces, comme les jardinets ou les balcons. Mais est-ce que cultiver des tomates cerises est à la portée de tout le monde ? Grâce à notre guide complet, la réponse est oui !

Découvrez dès à présent tous les secrets de la tomate cerise. Zoom sur les meilleures variétés à planter et toutes les méthodes pour obtenir de beaux fruits sucrés et juteux.

 

Les différentes tomates cerises

À quelle famille appartient la tomate cerise ?

 

Comme la tomate, la tomate cerise appartient à la famille des solanacées. Leur dénomination botanique est Lycopersicon esculentumcerasifera. Les tomates cerises sont des espèces hybrides apparues dans les années 1990 suite à des sélections et croisements entre les différentes variétés de tomates.

 

Il faut savoir que la tomate vient d’Amérique du Sud et était cultivée par les Incas. À cette époque, le fruit était même plus petit que nos tomates cerises actuelles, de la taille d’une groseille ! À force de transformations, les Européens sont parvenus à créer de grosses tomates destinées à la consommation de masse.

 

Mais celles-ci étaient majoritairement composées d’eau. Plus elles étaient grosses, moins elles avaient de goût. En réduisant la taille du fruit, on concentre les saveurs, notamment le goût sucré si apprécié lors des apéritifs ou en salade.

Les types de tomates cerises les plus populaires

 

Il y en a pour tous les goûts avec les tomates cerises ! Il en existe plusieurs centaines de variétés, et de nouvelles sont créées chaque année. Les couleurs incluent toutes les nuances de rouge, les jaunes plus ou moins pâles, le vert, et même le noir. Elles peuvent être de forme bien ronde, ovale, allongée ou en forme de poire. Leur taille varie également beaucoup selon les variétés : seulement 2 grammes pour la tomate groseille rouge et jusqu’à 40 grammes pour la tomate raisin vert.

 

On recherche avant tout un goût bien sucré et beaucoup de jus pour une explosion de saveurs à la mise en bouche.

Chez Jardiland, nous avons sélectionné une gamme rassemblant de nombreuses variétés, afin de vous permettre de cultiver les meilleures tomates cerises dans votre jardin. Voici quelques exemples de tomates cerises populaires.

Parmi les classiques, on trouve la Sweet 100 et la Supersweet 100, à la forme bien ronde et d’un rouge éclatant. Elles sont parfaites pour l’apéritif grâce à leur texture croquante et leur jus abondant bien sucré. Ce sont des variétés productives et qui résistent bien aux maladies et aux conditions climatiques difficiles. Les néo-jardiniers pourront se faire la main sur une première récolte.

 


Pour les tomates cerises allongées
, La Trilly est une variété précoce que vous consommerez tôt dans la saison. Elle est aussi de forme oblongue, avec une chair fondante et acidulée. Les cœurs de pigeon sont également allongées, avec des fruits ovales et rouge vif disposés en grappe. Leur chair est très sucrée et particulièrement appréciée à l’apéritif.

Tomate cerise 'Sweet 100'

À partir de 5,95 €

Tomate cerise 'Super Sweet 100'

À partir de 4,95 €

Tomate cerise 'Trilly'

À partir de 3,90 €

Pour des nuances originales dans une salade, choisissez la Black cherry, avec sa couleur variant du pourpre au noir. Sa chair ferme et sucrée conviendra aussi bien en salade qu’en picorage. La Poire jaune apportera de l’originalité à vos plats avec, comme son nom l’indique, une belle couleur jaune et une forme de poire. La Gold Nugget se décline en fruits jaune-doré à orangé, tandis que la Mirabelle blanche produit des tomates cerises jaune pâle.

 

Pour une consommation régulière de tomates cerises, optez pour la Pepe. C’est une variété précoce qui se développe tôt dans la saison et donne des grappes fournies avec entre 30 et 50 fruits.

Quelle variété de tomate cerise choisir ?

Pour choisir la meilleure variété de tomate cerise à cultiver, basez-vous sur différents critères, comme la taille de votre jardin, mais aussi vos goûts. Il faut aussi prendre en compte la superficie de son jardin.

 

Tout d’abord, vous devez vous poser la question de la surface que vous allez consacrer à la culture de vos pieds de tomates cerises.

 

Souhaitez-vous cultiver en pleine terre dans votre potager ou opter pour la plantation de tomates cerises en pot ? Allez-vous placer vos plantes en serre ?

 

Vos autres plants de tomates sont-ils habituellement touchés par des maladies comme le mildiou ? Toutes ces indications vont orienter votre choix.

Voici quelques idées :

 

Pour la culture en pot, orientez-vous vers la ‘Sweetbaby’ , la Fahrenheit Blues ou la Pepe.
Si votre jardin est sensible au mildiou, optez pour les Black Cherry, Summer Sun ou Sun Gold.
Vous ne pouvez pas vous occuper de votre jardin tous les jours ? La ‘Piennolo del Vesuvio’ est une espèce qui se passe très bien d’arrosage.

 

Si vous avez un espace jardinage restreint, essayez de maximiser le rendement avec des plants qui produisent beaucoup de fruits, comme la « Roma » ou la « Pepe ». Si vous ne disposez pas d’une serre, évitez les variétés sensibles à l’éclatement en cas de pluie, comme la’ Gardener’s Delight.’

Choisir en fonction de ses goûts et habitudes de consommation

 

Le type de tomates cerises que vous allez cultiver dépend de vos goûts. Certaines variétés sont plus sucrées et se suffisent à elles-mêmes pour l’apéritif, tandis que d’autres ont un degré d’acidité qui assaisonnera très bien les salades.

 

Si vous souhaitez les utiliser dans des sauces, choisissez-les juteuses, avec une peau fine. Pour la présentation de vos plats, il est bon de varier les teintes. En mixant les tomates cerises rouges, vertes et jaunes, vous obtiendrez une explosion de couleurs dans l’assiette.

 

Vous pouvez aussi vous lancer dans la confection d’une tarte multicolore en combinant des variétés aux goûts et textures différents.

Si vous souhaitez consommer des tomates cerises du début de l’été à l’automne, vous devrez panacher vos semences et vos récoltes. Alternez les variétés précoces et tardives, à croissance rapide ou plus lente. Prenez en compte la température de votre région, car certaines tomates cerises résistent mal au froid qui s’installe à l’automne. On considère une variété précoce lorsqu’elle offre sa récolte entre 50 et 70 jours après la plantation.

 

En plantant en mai, vous obtiendrez vos premières tomates entre fin juin et début juillet. Les variétés mi-saison se récoltent entre 60 et 90 jours après la plantation, et les tomates tardives entre 80 et 100 jours après.

 

Vous ne choisirez pas les mêmes pieds de tomates cerises si vous êtes seul ou possédez une grande famille. En effet, elles sont meilleures si on les consomme à maturité, rapidement après la récolte. Si vous choisissez uniquement des plants très fournis comme la Pepe, avec des grappes de 30 à 50 fruits, vous aurez peut-être du mal à manger toutes vos tomates !

Comment planter et entretenir des tomates cerises ?

Calculer la période des semis

 

Quand planter des tomates cerises ? Vous devez tout d’abord calculer la période à laquelle vous allez effectuer vos semis, c’est-à-dire planter vos graines dans la terre. Sachant que les tomates ont besoin d’une température d’au moins 10 °C pour se développer, vous pourrez les repiquer  à partir du mois de mai dans la plupart des régions françaises.

 

Si vous cultivez sous serre, le repiquage pourra être avancé au mois d’avril. Dans tous les cas, sachez que vos plants devront faire au moins 20 centimètres avant d’être plantés en pleine terre, en bac ou en pot.

La période de germination des graines puis la première pousse va durer environ deux mois. Pour planter début mai, effectuez donc vos semis début mars. Pour bien calculer, vous devez prendre en compte la date des dernières gelées et retirer deux mois.

 

Si vous n’êtes pas sûr de la date, demandez à un vendeur Jardiland et suivez les indications du sachet de graines.

Effectuer vos semis dans une caissette et du terreau

 

Les semis de tomates cerises sont faciles à réaliser et accessibles aux débutants. Il faudra tout de même suivre certaines recommandations. Tout d’abord, les semis se pratiquent en intérieur, à la maison ou dans une serre, une température de 18 à 20 °C étant nécessaire. Vous devrez vous équiper d’une terrine, d’une caissette ou d’une mini-serre.

 

Choisissez ensuite un terreau spécial semis et boutures. Vous allez remplir votre terrine de terreau, l’égaliser puis le tasser. Répartissez ensuite les semences de tomates cerises sur toute la surface puis tassez plus fortement afin de faire adhérer les graines au terreau. Pulvérisez ensuite de l’eau pour humidifier l’ensemble, mais en faible quantité.

Si vous en avez un, placez le toit de votre mini-serre sur l’ensemble et fermez les fenêtres d’aération. Les graines devraient mettre une semaine à germer. Vous pourrez ensuite ouvrir les aérations pendant une semaine, puis retirer le couvercle quand les plantes commencent à pousser.

Repiquer avec un plantoir et des godets

 

Lorsque les plants présentent leurs premières feuilles et mesurent entre 5 et 10 centimètres, il est temps de les repiquer dans des godets individuels. En effet, ils auront besoin de place pour permettre à leurs racines de se développer pleinement.

 

Votre caissette devrait présenter des plants rapprochés les uns des autres. Utilisez un plantoir pour retirer la totalité du plant, en faisant bien attention à ne pas briser la tige ou les racines.

 

Mouiller le terreau en amont permet d’enlever la plante plus facilement. Placez ensuite votre plant dans un godet rempli de terreau de rempotage, avec les premières feuilles au niveau de la terre. Tassez ensuite puis mouillez abondamment.

Rempoter en pot ou en pleine terre

 

Lorsque vos pieds de tomates cerises mesurent une vingtaine de centimètres et que les températures commencent à se réchauffer, il est temps de les rempoter. Les racines adhèrent bien à la terre et vous pourrez sortir l’ensemble pied + terre du godet pour le placer dans un pot plus grand ou en pleine terre.

 

Pour jardiner sur votre balcon, utilisez des pots d’au moins 30 centimètres de diamètre et 30 centimètres de hauteur. En pleine terre, espacez les plants d’au moins 70 centimètres. Placez une couche de billes d’argile au fond du pot, sur 3 à 5 centimètres de hauteur. Remplissez avec un terreau spécial tomates ou plantes potagères. Creusez un trou de la taille de votre motte, puis enfoncez jusqu’aux premières feuilles.

 

Comme lors du repiquage, tassez la terre et arrosez copieusement pour favoriser la reprise de la pousse.

 Recouvrez la surface de la terre avec un paillage pour conserver l’humidité et éviter l’évaporation. Vous pouvez utiliser du chanvre, des cosses de sarrasin ou de cacao, disponibles en jardinerie.

Placez un tuteur directement, vous pourrez ainsi guider cette plante grimpante pendant sa croissance et éviter qu’elle ne s’affaisse sous le poids de votre plus belle récolte !

Arroser régulièrement avec un arrosoir

 

Les tomates ont besoin de soleil et d’eau pour se développer pleinement. Si vous voulez de jolis fruits bien mûrs, arrosez tous les deux jours ou dès que la terre est sèche.

 

Gratter la surface sur quelques centimètres vous permet de savoir s’il est temps d’apporter de l’eau à votre terreau ou non. Arrosez toujours au pied, jamais sur les feuilles, pour éviter les maladies.

 

Apporter de l’engrais avec l’arrosoir ou à la main 

 

Pour optimiser la pousse de vos pieds de tomates et maximiser le rendement, il est bon d’apporter un engrais spécial tomates toutes les deux semaines. Vous pouvez opter pour un engrais liquide que vous diluerez dans votre arrosoir en suivant les instructions figurant sur l’emballage.

Sinon, placez quelques billes d’engrais solides sous votre paillage, il se diffusera lentement dans le sol à chaque arrosage.

Tailler les plants au sécateur ou à la main

 

Si vous laissez vos pieds de tomates pousser à leur guise, vous allez avoir de nombreux bouquets, mais des fruits plus petits ou moins goûteux. Pour les tomates classiques, on conseille de couper la plante lorsque l’on atteint 5 branches qui vont produire des grappes.

 

Pour les tomates cerises, vous pouvez en conserver un peu plus, surtout si vous cultivez sur votre balcon et que vous avez un nombre de plants réduits. Vous devrez aussi étêter votre plante pour stopper sa pousse en hauteur. Dernier point à prendre en compte : les gourmands. Ce sont de petites branches qui poussent à la jonction entre la tige et les grosses branches. Si vous ne les coupez pas, ils vont puiser l’énergie de votre plant au détriment du développement des fruits.

 

Soyez vigilants, ils poussent rapidement et il faudra les enlever tous les 2 à 3 jours. Vous pouvez normalement procéder à la main. S’ils sont trop gros, utilisez un sécateur pour avoir une coupe bien nette et ne pas abimer la plante.

Récoltez vos tomates et passez à table !

 

En fonction des variétés de tomates cerises que vous avez cultivées, la récolte s’étalera tout au long de l’été et jusqu’à l’automne. Les tomates sont mûres quand elles ont atteint la couleur désirée et se détachent facilement de la grappe.

 

Vous n’avez qu’à tirer légèrement pour les décrocher, puis il sera temps de les cuisiner.

 

Sachez qu’elles se conservent mieux à l’air libre qu’au frigo, attention, gardez les toujours sur leur grappe !

Notre sélection de tomates cerises

Tomate cerise 'Sweet 100'

5,95 €

Tomate cerise 'Gold Nugget'

2,75 €

Tomate cerise

4,95 €

Tomate cerise 'Black Cherry', tomate cerise 'Cerise Noire'

2,95 €

Tomate cerise 'Apéro'

3,95 €

Tomate cerise 'Mirabelle Blanche'

2,65 €

Tomate cerise 'Pepe'

5,95 €

Tomate : plantation, culture et taille

Lire la suite

Comment protéger les tomates du soleil ?

Lire la suite

Comment réussir la culture de la tomate cerise ?

Lire la suite