Comment planter une haie et choisir ses arbustes ?

Comment planter une haie et choisir ses arbustes ?

Aussi intéressante pour les jardins que pour les divers paysages, la plantation d’une haie présente de nombreux avantages. Elle permet à la fois de s’abriter des regards, de délimiter des espaces, mais aussi de se protéger du vent et d’offrir un refuge aux oiseaux et insectes du jardin, favorisant ainsi la biodiversité. Mais encore faut-il savoir quel type de haie choisir, quels végétaux y planter et comment procéder !

Les types de haies

– La haie libre est composée d’arbres et d’arbustes variés auxquels on laisse leur forme naturelle. Ce type de haie est également nommé « haie variée » ou « haie composée », car elle permet une grande diversité de textures, de couleurs ou encore de fleurs et senteurs. C’est la championne de la biodiversité ! Elle s’utilise notamment lorsqu’on veut donner un aspect naturel à son extérieur.

– La haie taillée est beaucoup plus régulière que la précédente, plus opaque. Elle constitue un mur végétal, sans être trop épaisse. Les arbres et arbustes qui la constituent doivent pouvoir être taillés régulièrement.

– La haie éphémère correspond à une haie constituée de plantes vivaces ou annuelles, assez hautes en taille et à la croissance rapide. On peut y apporter des changements ou la supprimer assez facilement.

Le saviez-vous ? On parle de haie semi-libre lorsqu’une haie est taillée en épaisseur, mais pas en hauteur, ce qui lui donne des propriétés de brise-vent. En général, on alterne dans cette haie des arbustes au feuillage persistant et arbustes au feuillage caduc.

Les végétaux à planter en fonction du type de haie

Pour une haie libre

Pour faire une haie libre, vous aurez l’embarras du choix au niveau des végétaux qui la composeront. Tout dépend de l’allure que vous souhaitez y donner :

– Pour une haie brise-vent, sélectionnez des végétaux à la fois hauts et denses.

– Les Eleagnus et le photinia seront quant à eux d’excellents brise-vues

– Vous souhaitez avoir des fruits dans votre haie ? Le framboisier, le cassissier, le sorbier ou le sureau pourront vous apporter satisfaction.

– Pour une haie fleurie, privilégiez plutôt le rosier, le lilas, l’hortensia ou le forsythia

– Enfin, une haie composée d’érables, d’arbustes aux bonbons (Callicarpa bodinieri) ou de cornouillers sera résolument automnale. À vous de trouver l’inspiration !

Pour une haie taillée

Afin de constituer une belle haie taillée, misez sur l’if, le noisetier, le charme, l’érable champêtre, le laurier-cerise ou encore le buis. Attention toutefois à la croissance lente de ce dernier. 

Ces arbres pourront être taillés régulièrement afin de conserver la forme voulue.

Pour une haie éphémère

Pour planter une haie éphémère, privilégiez des plantes annuelles telles que les tournesols, les dahlias, les roses trémières ou encore les cosmos.

Astuce Jardiland : votre jardin est exposé au vent et vous craignez qu’il abîme votre haie éphémère ou fasse pousser des végétaux de travers ? N’hésitez pas à tendre un fil de fer de chaque côté de la haie à l’aide de piquets afin que vos plantes poussent bien droit.

Plantation et entretien d’une haie

Quand planter une haie ? En général, la plantation d’une haie a lieu en automne, lorsque la terre est encore chaude, ce qui permet un bon enracinement. Néanmoins, dans les régions au climat doux, la plantation peut avoir lieu en hiver, en évitant les périodes de gel.

Avant de commencer à planter votre haie, prenez connaissance des distances de plantation. Une loi vous oblige à planter vos arbustes ne dépassant pas 2 m à minimum 50 cm de la limite qui vous sépare de votre voisin. Cette distance doit être de 2 m minimum pour les sujets dépassant les 2 m de hauteur. Cet espace sera bien utile pour tailler l’arrière de votre haie. Pour les haies libres, il est conseillé de prévoir une plus grande distance étant donné que leur épaisseur est plus importante.

Concernant la distance à laisser entre les plantes ou arbustes, prévoyez 50 cm pour les plus petits sujets de moins d’un mètre, 60 à 80 cm pour les sujets atteignant 1 à 2 m, et 1 m à 1,50 m pour les grands sujets. 

La plantation s’effectuera en quinconce afin de permettre un bon développement des végétaux.

Préparez la terre avant d’entamer la plantation de la haie. Pour se faire, pratiquez un désherbage manuel, bêchez la terre et enrichissez-la de compost ou de terreau au besoin.

Immergez la motte durant une dizaine de minutes avant la plantation. Après avoir creusé les trous, trois fois supérieurs à la motte de l’arbuste, dégagez une partie des racines puis posez la motte dans le trou. Remplissez celui-ci en prenant soin de dessiner une cuvette autour du pied pour faciliter l’arrosage. Pensez à tuteurer au besoin puis arrosez abondamment votre arbuste avant de pailler son pied.

Par la suite et au cours de la première année, arrosez régulièrement afin d’assurer une bonne reprise de l’arbuste. Pour une haie libre, prévoyez une à deux tailles par an, après la floraison.

Notre sélection

Troène de Californie

À partir de 1,50 €

If Commun

À partir de 25,50 €

Framboisier

À partir de 6,90 €