Comment planter les arbres et arbustes fruitiers ?

Comment planter les arbres et arbustes fruitiers ?

Vous rêvez de vous gorger de fruits mûrs cueillis dans votre jardin ? De picorer des framboises et de les utiliser pour confectionner de délicieux desserts ? Bref, vous êtes tenté par la plantation d’arbres et d’arbustes fruitiers ! Mais comment procéder pour les planter dans les règles de l’art et obtenir d’abondantes cueillettes ? La plantation d’un fruitier n’a rien de très difficile, mais il y a néanmoins quelques règles à respecter pour donner le meilleur démarrage à votre arbre ou arbuste. Suivez le guide…

Où planter un arbre fruitier ?

En règle générale, les arbres fruitiers ont besoin d’une exposition en plein soleil et abritée des vents froids. Exception : les framboisiers acceptent éventuellement la mi-ombre, voire l’ombre, en particulier certaines variétés comme ‘Willamette’ ou ‘Héritage’.

Quant au sol, tous les fruitiers n’ont pas les mêmes exigences, mais la plupart ont besoin d’un sol bien drainé. Les pommiers et les cerisiers se plaisent dans tous types de sol ; les poiriers et les cognassiers n’aiment pas beaucoup les sols calcaires, tandis que les pruniers, les abricotiers et les framboisiers les supportent. À vous de vous renseigner pour faire l’acquisition de fruitiers correspondant aux conditions que vous pourrez leur offrir.

Par ailleurs, si vous plantez plusieurs arbres, soyez vigilant sur leurs distances de plantation. Les arbres fruitiers ont besoin d’espace !

Le saviez-vous ? Il existe des arbres fruitiers dits autofertiles, qui se suffisent à eux-mêmes pour fructifier. Dans les autres cas, un arbre fruitier a besoin que soit planté à proximité un autre arbre de la même espèce, d’une variété dite pollinisatrice. C’est notamment le cas de la plupart des pommiers et poiriers.

Quand planter un arbre fruitier ?

Les arbres fruitiers peuvent être vendus en conteneur ou à racines nues :

– La plantation des fruitiers vendus en conteneur peut se faire tout au long de l’année, hors périodes de gel et d’intense sècheresse.

– La période de plantation d’un arbre fruitier est plus restrictive pour les sujets vendus à racines nues : ils se plantent en fin d’automne et en hiver, de novembre à la fin mars, en dehors des jours de gel. La période la plus favorable va toutefois de mi-novembre à mi-décembre.

Bien planter un arbre fruitier

Creuser le trou à l’avance

Ce trou doit être de bonnes dimensions : 50 cm à 1 m de large pour 50 à 70 cm de profondeur, selon la taille du sujet à planter.

Lors du creusement, il est recommandé de séparer en deux tas la terre extraite du trou :

– d’une part la bonne terre végétale de dessus ; 

– d’autre part la terre plus profonde, peu fertile.

Préparer l’arbre

Pour un fruitier en conteneur, la préparation est très simple : il s’agit de mettre le conteneur à tremper dans une bassine d’eau ou dans un seau pendant une dizaine de minutes, ou davantage pour une grosse plante. Le but est de bien humidifier la motte.

Un fruitier à racines nues demande à être préparé avec un peu plus de soins, juste avant la plantation. 

– Commencez par retailler légèrement les racines avec un sécateur bien affûté et désinfecté, de façon à obtenir des coupes franches en biseau. Éliminez éventuellement les racines abîmées.

– Pralinez les racines : il s’agit de les faire tremper dans un mélange argileux appelé pralin (qui s’achète en jardinerie ou que vous confectionnerez vous-même). Ce geste facilite considérablement la bonne reprise de l’arbre.

Planter l’arbre

1 – Assurez un bon drainage : si votre sol n’est pas naturellement drainant, commencez par disposer une couche de gravier (10 cm) au fond du trou de plantation.

2 – Préparez le mélange qui servira à reboucher le trou : mélangez la terre végétale, la première extraite du trou, à parts égales avec du compost mûr, du fumier, ou encore avec du terreau ; vous pouvez y adjoindre un engrais organique à petite dose, sous forme de corne broyée. Si votre sol est lourd, vous pouvez alléger ce mélange avec un apport de sable ou de gravillons.

3 – Versez dans le trou de plantation une partie du mélange préparé et formez une petite butte de terre centrale, sur laquelle viendront reposer les racines de l’arbre. 

4 – Installez un tuteur : les jeunes arbres fruitiers ont besoin d’un tuteur pour les aider à pousser droit les premières années. Afin de ne pas endommager les racines, installez-le dès maintenant et plantez-le solidement, face aux vents dominants.

5 – Positionnez l’arbre dans le trou : placez l’arbre ou l’arbuste dans le trou en étalant bien les racines. Veillez à ce que le point de greffe (bourrelet visible au-dessus des racines) dépasse de 2 cm le niveau du sol. Au besoin, ajustez la hauteur de la butte de terre.

6 – Rebouchez le trou : terminez de combler le trou avec le mélange que vous avez préparé, en tassant la terre au fur et à mesure autour des racines. Vérifiez une dernière fois le bon positionnement du point de greffe : il ne doit jamais être enterré, ce qui favoriserait le développement de maladies fongiques.

7 – Tassez le sol autour de l’arbre ou de l’arbuste nouvellement planté.

8 – Réalisez une cuvette d’arrosage : aménagez cette cuvette en creusant légèrement le sol tout autour du plant ou encore en confectionnant un bourrelet de terre. De cette façon, vous optimiserez les arrosages en évitant à l’eau de s’éparpiller.

9 – Attachez l’arbre à son tuteur à l’aide d’un lien souple.

10 – Arrosez copieusement 

 

Achevez la plantation du fruitier par un arrosage copieux, même par temps de pluie. Versez l’eau en plusieurs fois dans la cuvette d’arrosage en attendant à chaque fois qu’elle s’infiltre bien.

La plantation est terminée. Arrosez votre arbre ou arbuste régulièrement pendant la première année de plantation, surtout par temps chaud et sec. En fonction de l’arbre, la fructification surviendra dans 2 ou 3 ans environ, ou beaucoup plus tôt pour les arbustes à fruits rouges.

Notre sélection

Cerisier 'Bigarreau Burlat'

À partir de 18,79 €

Poirier

À partir de 75,95 €

Pommier Tentation®

À partir de 59,95 €

Cerisier : plantation, entretien et taille

Lire la suite

Citronnier : variétés, plantation et entretien

Lire la suite

Figuier : plantation, culture et entretien

Lire la suite