Comment planter un arbre dans les règles de l'art ?

Comment planter un arbre dans les règles de l'art ?

Les soins accordés à la plantation des arbres sont essentiels pour s’assurer de sa bonne reprise et de sa bonne croissance dans l’avenir. L’essentiel des règles à connaître sont ici.

Un trou de grandes dimensions

C’est l’épreuve la plus pénible de l’opération, mais c’est aussi la plus importante ! Plus les racines de l’arbre pourront trouver de la terre ameublie dans leur nouvel environnement, plus vite elles progresseront, et donc plus vite l’arbre sera bien ancré au sol. Et plus il aura de nouvelles racines capables de puiser la nourriture dont il a besoin… L’idéal, c’est donc de creuser un trou carré de 80 cm de profondeur, et de 1 m de côté.

Faut-il apporter de l'engrais à l'arbre ?

Non, c’est inutile, car les racines de l’arbre ne sont pas encore en place pour jouer ce rôle de caddie à courses ! En revanche, il peut être utile de mélanger du compost ou du terreau plantation à la terre extraite pour l’alléger, ou encore de la pouzzolane si elle a tendance à se gorger d’eau.

Faut-il tailler les racines de l'arbre avant la plantation ?

Non, ce n’est pas une obligation. Il ne faut couper les racines avec un sécateur que si elles sont manifestement malades ou cassées. En aucun cas, il ne faut supprimer les toutes petites racines que l’on appelle le chevelu. Ce sont les plus importantes, car ce sont elles qui puisent la nourriture dans la terre.

Le tuteur est-il obligatoire ?

Absolument ! Ce poteau de bois sert à soutenir l’arbre contre les effets du vent, le temps que les racines jouent à fond leur rôle d’ancrage. Il doit en général rester en place durant deux années après la plantation. S’il s’agit d’un arbre à racines nues, on le fiche en terre avant la plantation, au fond du trou, légèrement décalé du centre, car c’est la place de l’arbre. On le place de préférence du côté d’où viennent les vents les plus forts. S’il s’agit d’un arbre avec sa motte, on le met en place en biais, après la plantation, en le fichant en terre à l’extérieur du trou.

Planter l'arbre sans trop l'enterrer

Après avoir rebouché partiellement le trou, présentez l’arbre au centre du trou. Avec un long manche jeté en travers du trou, vérifiez que le collet (zone de transition entre les racines et le tronc) se trouve juste au-dessus du niveau du manche. Rebouchez alors complètement, en tassant un peu mais sans forcer.

L'arbre n'a pas soif, mais arrosez-le quand même !

Avec l’inévitable terre en trop, faites un boudin de terre circulaire de 10 cm de hauteur tout autour du trou. Arrosez alors immédiatement, en apportant au moins une trentaine de litres d’eau. Le rôle de cet arrosage est de bien faire s’infiltrer la terre et la plaquer contre les racines pour faciliter la reprise.

Pour les novices & experts

Posez un lien ou un collier entre le tronc et le tuteur, mais impérativement sans le serrer ! L’arbre va en effet se tasser un peu et il ne doit pas être suspendu au tuteur… Dans les zones très ventées, il est sage d’envelopper le tronc avec un paillasson de seigle maintenu avec des cordelettes. Ce manteau évitera à l’écorce de se déshydrater alors que les racines ne sont pas encore en état de combler ce manque d’eau…