Nous utilisons des cookies afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que pour réaliser des statistiques de visite. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies. - En savoir plus et paramétrer les cookies - J'accepte

Pivoine : variétés, plantation et entretien

Pivoine : variétés, plantation et entretien

Herbacée ou arbustive, la pivoine mérite sa popularité par sa robustesse, sa facilité d’entretien et sa floraison printanière éblouissante. Ses grosses fleurs simples ou doubles se marient avec tous les styles de jardin et permettent de somptueux bouquets.

Présentation de la pivoine

Pivoine herbacée

La pivoine herbacée est une vivace caduque à longévité exceptionnelle : plusieurs décennies jusqu’à un siècle ! Sa partie aérienne disparaît durant l’hiver puis reparaît au printemps suivant, propulsant ses tiges florales plus ou moins souples de 60 à 100 cm de hauteur. Ces dernières offrent un beau rouge foncé au démarrage de la végétation en fin d’hiver. Le feuillage découpé vert luisant prend de belles teintes automnales mêlant bronze, cuivre et pourpre.

Le saviez-vous ? Des pivoines botaniques poussent spontanément dans de nombreuses régions de l’hémisphère nord tempéré où elles endurent parfois des conditions climatiques difficiles. En Europe, la pivoine officinale (Paeonia officinalis) prit le chemin des jardins médiévaux et offrit grâce à des semis inédits des variantes doubles rouge foncé ou blanches. C’est au 19e siècle que la pivoine de Chine (Paeonia lactiflora) arriva en France.

Elle permit aux horticulteurs (Lemoine, Crousse, Rivière, Calot) les travaux d’hybridations menant à la multitude de variétés disponibles aujourd’hui.

La floraison de la pivoine herbacée commence dès avril pour les variétés précoces et se termine début juin avec les plus tardives. Elle dure 3 à 4 semaines. Les fleurs simples, semi-doubles ou très doubles sont de grande taille, 10 à 20 cm de diamètre, et prennent un port érigé, semi-retombant à retombant selon la variété. La palette des coloris est très large allant du blanc pur au pourpre le plus foncé en passant par toute une gamme de roses et de rouges. Le bouquet d’étamines dorées rehausse la beauté des corolles simples et semi-doubles. Certaines variétés émettent un parfum frais et sucré.

Pivoine herbacée, pivoine de Chine

À partir de 12,95 €

Pivoine arbustive

La pivoine arbustive pousse à l’état sauvage dans les montagnes de Chine. Contrairement à la pivoine herbacée, sa partie aérienne lignifiée perdure pendant l’hiver. La ramure perd toutefois ses feuilles qui sont caduques. De croissance lente, la pivoine arbustive fait également preuve d’une grande longévité dépassant souvent celle du jardinier !

Le saviez-vous ? La pivoine arbustive est greffée sur une racine de pivoine herbacée. Cette technique de multiplication explique son prix plus élevé que sa sœur herbacée.

Pivoine arbustive

À partir de 14,95 €

À maturité, au bout d’au moins deux à trois décennies, la pivoine arbustive forme une large touffe qui peut dépasser 1,50 m en tous sens. Selon les variétés, l’arbuste offre un port trapu ou érigé et un feuillage ample et découpé vert franc.

La floraison de la pivoine arbustive, parfois parfumée, dure 3 à 4 semaines et commence en avril pour se terminer fin mai pour les variétés tardives. Les fleurs très volumineuses, de 15 à 25 cm de diamètre, sont simples, semi-doubles ou globuleuses. Elles arborent des teintes très variées allant du blanc au pourpre en passant par du rose, du rouge et du mauve, mais aussi toute une palette de jaunes et d’orangés avec les hybrides contemporains ayant pour parente la pivoine lutea.

Espèces et variétés de pivoine

Le monde des pivoines est fascinant par la beauté et la diversité de ses fleurs, et des boutons floraux toujours très photogéniques, valorisés par un feuillage opulent et élégant. Difficile de faire son choix parmi la gamme variétale enrichie de nouveaux hybrides chaque année. Dans la seconde moitié du 20e siècle, les Japonais ont même réussi à croiser pivoine herbacée et pivoine arbustive créant les hybrides Itoh aux coloris chatoyants et réputés pour leur grande vigueur.

Pivoine herbacée

Les plus belles floraisons rouges : « Adolphe Rousseau » aux grosses fleurs rouge pourpré légèrement parfumée (1 m/mi-mai), « Félix Crousse » aux fleurs globuleuses rouge framboise (0,8 m/10 mai), « Inspecteur Lavergne » aux grandes fleurs d’anémone rouge framboise (0,8 m/10 mai), « Kansas » aux très grosses fleurs doubles rouge rosé intense (1 m/10 mai), « Karl Rosenfield » aux fleurs doubles et frangées rouge framboise (0,9/15 mai).

Les plus belles floraisons roses : « Amabilis » aux fleurs d’anémone rose vif marginé de blanc (0,9 m/15 mai), « Bowl of Beauty » aux fleurs simples rose clair à cœur jaune crème (0,8 m/15 mai), « Dr Alexandre Fleming » aux fleurs doubles rose franc très parfumées (0,8 m/10 mai), « Gay Paree » aux fleurs d’anémone rose vif à centre composé de pétaloïdes blanc rosé (0,8 m/10 mai), « Katryn Fonteyn » aux grosses fleurs doubles rose chair bien parfumées (1 m/10 mai), « Lady Alexandra Duff » aux fleurs semi-doubles irrégulières rose pâle (0,9 m/15 mai),

« M. Jules Elie » aux volumineuses fleurs doubles rose satiné légèrement parfumées (1,1 m/20 mai), « Noémie Demay » aux fleurs doubles rose clair au centre teinté de jaune et de pourpre, très parfumées (0,8 m/20 mai), « Sarah Bernhardt » aux grandes fleurs doubles rose clair bien parfumées (0,9 m/25 mai).

Les plus belles floraisons blanches : « Duchesse de Nemours » aux fleurs doubles blanc crème au parfum citronné (1 m/15 mai), « Festiva Maxima » aux grosses fleurs doubles blanc pur tachées de rouge au centre très parfumées (1 m/10 mai), « Shirley Temple » aux grosses fleurs doubles rose très pâle puis blanc pur (0,9 m/10 mai), « Solange » aux grosses fleurs doubles blanc crème (0,9 m/25 mai).

Pivoine arbustive

« Duchesse de Morny » : la plus populaire (très plantée dans les anciens jardins) : aux grosses fleurs doubles rose clair, feuilles gris vert nuancé de pourpre. Très florifère. Dépasse 1, 5 m.

« Renkaku » est une valeur sûre japonaise aux larges fleurs froissées blanc pur.

Plantation de la pivoine

La pivoine herbacée comme arbustive se plaît en plein soleil. Dans le sud, elle peut s’installer aussi à mi-ombre légère l’après-midi. Offrez-lui un sol profond, humifère et bien drainé. Elle tolère le calcaire.

Évitez la concurrence de végétaux voisins (arbres, arbustes, vivaces vigoureuses) qui limiteraient la lumière, l’eau et les éléments nutritifs.

Plantez-la de préférence de l’automne jusqu’au printemps hors période gel ou de neige même si la présentation en conteneur permet des plantations toute l’année. Attention : les herbacées à racines nues doivent être plantées avant le début du printemps.

Elle n’aime pas être déplacée et boude parfois sans fleurir pendant plusieurs années après un changement de place.

La plantation de la pivoine en pot n’est envisageable que pour une période transitoire. Préférez la pleine terre pour qu’elle exprime toutes ses qualités décoratives. En pot, elle souffre d’un substrat qui s’appauvrit et sèche rapidement. Si vous jardinez au balcon ou sur la terrasse, offrez-lui un contenant de belle taille, au moins 40 cm de côté ou de diamètre ainsi qu’un substrat fertile et consistant type terreau de plantation qui sera maintenu frais sans excès toute l’année.

Pivoine herbacée

– Réservez un espace dégagé de 60 à 80 cm autour d’elle.

– Ameublissez le sol sur 40 à 50 cm de profondeur. Drainez-le si besoin avec des graviers, de la pouzzolane ou des billes d’argile. Enrichissez la terre avec du compost mûr ou des fumures bien décomposées.

– Trempez le conteneur dans un seau d’eau pour réhydrater la motte. Plantez le pied de pivoine herbacée de façon que le haut de sa motte coïncide avec le niveau du sol.

– Si la pivoine est à racines nues, installez-la délicatement sans casser les racines ou les retrousser.

– Arrosez copieusement. Marquez l’emplacement pour l’hiver, car son feuillage noircit et disparaît.

Astuce Jardiland : les yeux (ou les jeunes pousses rouges) doivent être à peine enterrés : 2 à 3 cm suffisent. Une pivoine trop enterrée a du mal à fleurir.

Pivoine arbustive

– Réservez-lui un espace vital de 1,50 à 2 m².

– Préparez le sol comme pour la pivoine herbacée.

– Réhydratez la motte de racines de la pivoine arbustive et installez-la dans le trou de plantation en veillant à enterrer le point de greffe sous 5 à 10 cm de terre. Ainsi, la pivoine s’affranchit de son porte-greffe et produit ses propres racines au bout de quelques années.

– Arrosez copieusement.

Astuce Jardiland : les premières années, marquez l’emplacement en automne de la pivoine arbustive avec un tipi de bambous par exemple. La ramure dénudée d’une jeune pivoine (plant de 2 ou 3 ans) peut passer inaperçue lors d’un désherbage où on mettra le pied dessus…

Culture et entretien de la pivoine

Pour assurer la reprise, arrosez une fois par semaine les deux premiers étés surtout en climat sec. Quand les pivoines sont bien enracinées, elles se contentent des précipitations. Si la sécheresse sévit, arrosez surtout avant la floraison et en fin d’été.

Apportez des fumures organiques bien décomposées en automne au pied de la pivoine. Inutile de les enfouir, les précipitations vont se charger de leur pénétration dans le sol. Complétez au début du printemps avec un engrais riche en potasse qui va doper les floraisons.

Désherbez et binez régulièrement autour de la pivoine pour maintenir un sol bien aéré et faciliter le drainage. Les spécialistes déconseillent vivement le paillage qui favorise l’humidité crainte par les pivoines.

La souche de la pivoine (arbustive et herbacée) est parfaitement rustique et ne nécessite aucune protection contre le froid et le gel. Toutefois, les bourgeons précoces de l’arbustive peuvent souffrir des gelées printanières (on lui choisira une situation à l’ouest en climat froid pour assurer un dégel lent).

Taille de la pivoine

Pivoine herbacée

Coupez à 10 cm les feuillages noircis par le gel, malades ou plus décoratifs au cours de l’automne. Pas avant – sauf si maladie – car les feuilles permettent de constituer les réserves nécessaires à la croissance printanière.

Pivoine arbustive

Inutile de la tailler, car elle pousse lentement et prend naturellement un port ramifié et harmonieux. Contentez-vous d’un nettoyage des parties mortes en fin d’hiver après débourrement des bourgeons végétatifs.

Supprimez les fleurs fanées des jeunes pivoines pour éviter les maladies et la formation inutile de graines qui prend de l’énergie au détriment de la croissance.

Maladies et parasites de la pivoine

Dans certaines conditions, la pivoine se montre sensible aux maladies cryptogamiques, qu’elle soit herbacée ou arbustive.

– En période chaude et humide, se développe le cladosporium de la pivoine qui provoque des points rouges puis bruns sur les parties aériennes. Le feuillage finit par noircir et sécher. Binez régulièrement le sol pour l’aérer et le drainer. Brûlez les parties atteintes. Pulvérisez de la bouille bordelaise après la floraison en prévention.

– En conditions chaudes et humides, peut se développer également la pourriture grise ou botrytis repérable sur les parties aériennes à un feutre brun et humide sur des parties flétries (feuilles, boutons, fleurs). Prévenez l’apparition de la maladie par plusieurs pulvérisations de bouillie bordelaise avant la floraison. Stoppez les fumures organiques trop riches en azote qui sensibilisent le feuillage.

Notre sélection

Pivoine De Chine 'Felix Crousse'

À partir de 8,95 €

Pivoine De Chine 'Bowl Of Beauty'

À partir de 12,95 €

Pivoine De Chine 'Duchesse De Nemours'

À partir de 12,95 €

Dahlia : variétés, plantation et entretien

Lire la suite

Pétunia : variétés, semis et entretien

Lire la suite

Bégonia : variétés, plantation et entretien

Lire la suite