Œillet : plantation, culture et entretien

Œillet : plantation, culture et entretien

L’œillet mérite bien plus que sa réputation de fleurs à bouquets. Saviez-vous que son nom savant, Dianthus, signifie littéralement « fleur des dieux » chez les Grecs ? Au fil des siècles, l’œillet a figuré au premier plan des tapisseries du Moyen-âge, dans les compositions florales dédiées à la Vierge, et est même devenu l’emblème de la révolution portugaise… Avec son parfum capiteux, sa résistance à toute épreuve et l’éventail de ses coloris, l’œillet mérite sans nul doute sa place dans le panthéon jardinier !

Présentation des œillets

Originaires d’Asie et d’Europe, les œillets (Dianthus) forment une famille hétérogène de vivaces, annuelles et bisannuelles à fleurs comprenant 300 espèces différentes et des milliers de cultivars. Le feuillage peut être persistant ou caduc, mais toujours lancéolé et d’une teinte grisée (gris-vert ou gris-bleu). Les fleurs estivales, parfois parfumées, s’épanouissent en massif ou bordures, mais aussi dans des rocailles. 

S’ils constituent la fleur de base de tout fleuriste, les œillets gagnent aussi à être admirés au jardin. Ils se marient ainsi joliment avec les rosiers dans un esprit jardin de curé, ou encore avec des plantes aromatiques. 

Astuce Jardiland : ne confondez pas l’œillet (Dianthus) avec l’œillet d’Inde (Tagetes patula). Si leurs couleurs ne vous mettent pas sur la voie (jaune et brun-rouge pour l’œillet d’Inde, plus souvent rose ou rouge pour l’œillet), examinez le feuillage grisé pour Dianthus et vert franc pour l’autre.

Espèces et variétés d’œillet

Chez les vivaces, les œillets mignardise (Dianthus allwoodii ou D. plumarius) s’illustreront autant dans un beau massif qu’en fleurs coupées dans vos vases. Parfum séduisant, large éventail de couleurs, fleurs joliment frangées sur un feuillage persistant, ils ont tout bon ! Optez pour les variétés unicolores ‘Doris’ ou ‘Diana’, ou le bicolore ‘Moulin Rouge’. Les œillets nains comme ‘Evening Star’ seront quant à eux parfaits en pot. 

Les généreuses fleurs des œillets des fleuristes (Dianthus caryophyllus) s’illustrent elles aussi par leur parfum et la diversité de leurs coloris. Ces œillets seront cultivés comme bisannuels ou annuels selon les variétés. Si vous choisissez une variété remontante, vous profiterez de leur floraison jusqu’en automne. L’offre est très vaste, prenez le temps de choisir vos couleurs et composez vos massifs comme un peintre le ferait pour ses tableaux. 

Vous souhaitez une fleur plus simple ? Essayez l’œillet de Chine (Dianthus chinensis), belle annuelle déployant jusqu’à 15 fleurs par plant, idéale pour embellir vos jardinières estivales.

Du côté des bisannuelles, les œillets de poète (Dianthus barbatus) nous présentent en mai-juin leurs bouquets de fleurs plates, dans les tons roses, rouges et blancs. En association avec des giroflées, vos plates-bandes susciteront l’admiration des voisins !

Semis et plantation de l’œillet

Quelle que soit l’espèce, l’œillet appréciera toujours un sol léger, bien drainé, et une exposition ensoleillée. Pour obtenir de belles fleurs, vous pourrez procéder soit par semis, soit par plantation en godet, ou encore par bouturage. 

Le semis des œillets de Chine ou des fleuristes s’effectuera en février-mars sous abri pour un repiquage en pleine terre en avril, voire directement en pleine terre dès les beaux jours. Attention, leurs graines très légères imposent de ne pas avoir la main trop lourde, au risque de devoir beaucoup éclaircir les jeunes pousses. 

Après un semis estival, les œillets mignardise ou les œillets de poète apprécieront quant à eux un repiquage à l’automne. À cette période, vous pourrez également replanter les godets en prenant soin de bien arroser les jeunes plants. La plantation des œillets au printemps est également possible, à condition de s’éloigner des gelées. Pour les œillets en pot, ajoutez au préalable une couche drainante de billes d’argile et installez votre contenant au soleil.

Le bouturage des œillets s’effectuera dès le mois de mai et jusqu’en mars. Pour cela, prélevez des rameaux d’œillet non fleuris de 10 à 15 cm, ôtez les feuilles du bas, puis enterrez-les dans des petits pots remplis de tourbe et de sable. Les boutures s’enracinent en deux ou trois semaines, puis seront repiquées dans un godet plus grand, environ deux mois plus tard. Vos nouveaux œillets vivaces ou bisannuels seront installés en mai dans votre jardin, et vous pourrez ainsi profiter de leur floraison estivale. Une fois bien acquise, cette technique permet d’obtenir de nouvelles variétés à moindre coût, mais aussi de redonner vigueur à vos propres vivaces.

Culture et entretien de l’œillet

Ôtez régulièrement les fleurs fanées et ébourgeonnez les boutons latéraux. Tuteurez également les œillets de poète aux hautes tiges pour les protéger des rafales de vent. Pour les tiges des œillets des fleuristes, préférez un arceau métallique que vous Installerez dès le mois de mai. Enfin, nourrissez régulièrement le sol d’une couche de fumier pour soutenir la floraison des œillets annuels un peu plus gourmands que les œillets vivaces. 

Vous pouvez également profiter du repos de vos œillets pour procéder à une division des touffes. Il est recommandé d’effectuer cette opération tous les trois ans pour éviter l’essoufflement de vos vivaces.

Taille des œillets

À la fin de la floraison, les tiges des vivaces seront taillées, celles des bisannuelles raccourcies pour une deuxième floraison et les plants annuels jetés. 

Astuce Jardiland : pour de beaux bouquets d’œillets, cueillez des fleurs à peine entrouvertes. Utilisez une lame propre pour couper les tiges et éliminez les feuilles immergées pour éviter leur pourrissement.

Maladies et parasites de l’œillet

Deux parasites spécifiques menacent l’œillet : la mouche de l’œillet, dont les asticots détruisent les feuilles et tiges, et la chenille de la tordeuse de l’œillet qui se délecte des boutons de sa fleur. 

Le feuillage des Dianthus peut également souffrir de l’oïdium, du botrytis (pourriture grise). Si votre œillet est attaqué, prenez une photographie des dégâts et rendez-vous en jardinerie pour obtenir le remède le plus adéquat. 

Enfin, les attaques de pucerons pourront être endiguées par une pulvérisation de savon noir.

Œillet d’Inde : semis, plantation et culture

Lire la suite

Renoncule : plantation, culture et entretien

Lire la suite