Nous utilisons des cookies afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que pour réaliser des statistiques de visite. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies. - En savoir plus et paramétrer les cookies - J'accepte

Comment multiplier vos végétaux grâce au marcottage ?

Comment multiplier vos végétaux grâce au marcottage ?

Marcottage ? Ce mot ne dira rien à nombre d’entre vous. Pour les autres, ils savent ô combien cette technique est efficace dans la multiplication des plantes ! Il existe différentes techniques, toutes aussi simples qu’économiques… prêt à marcotter ?

Qu’est-ce que le marcottage ?

Il s’agit d’utiliser le pied-mère pour provoquer la multiplication des végétaux. Par cette action, les racines se développent sur la partie aérienne de la plante et recréent un clone du pied-mère. La technique appelée rhizogénèse consiste à « marier » une branche avec un substrat humide afin de produire des racines qui permettront de sevrer la nouvelle plante. Il est conseillé de marcotter au printemps ou en été et quand le bouturage est difficile, notamment sur les plantes grimpantes ou les arbustes ligneux. Attention : parfois, une année est nécessaire pour obtenir les résultats escomptés. Mais le jeu en vaut vraiment la chandelle tant les effets de cette greffe sont spectaculaires !

Quels sont les différents types de marcottage ?

Pour les plantes à rameaux souples, optez pour le marcottage par couchage : c’est la méthode la plus simple et la plus couramment utilisée. Effeuillez l’une des tiges de la plante mère, puis enterrez-la en partie afin qu’elle produise de nouvelles racines. Il sera ensuite possible de la replanter ailleurs, désolidarisée de son pied-mère. Pour les plantes grimpantes, préférez le marcottage en serpenteau basé sur la même technique, avec une différence : la tige choisie doit être suffisamment longue pour être enterrée à divers endroits. Le marcottage en cépée ou en butte s’adapte aux arbustes, mais aussi aux plantes buissonnantes aux rameaux trop rigides. Rabattez tout d’abord le pied-mère à une vingtaine de centimètres du sol, puis ajoutez un mélange de sable et de tourbe que vous butterez avec le pied. Le haut des rameaux doit rester hors du sol. Un an après, retirez la butte et prélevez les pousses ayant produit des racines. Un conseil : effectuez cette opération avec précaution pour ne pas endommager l’ensemble ! Le marcottage aérien est recommandé pour les arbustes difficiles à enraciner. Incisez légèrement le bout d’une tige et dotez-la d’un manchon rempli de terreau ou de sphaigne humidifié. Le tout, hermétiquement fermé, formera une sorte de petit ballon de rugby. Les racines vont ensuite naturellement se développer en l’air. Retirez le manchon quelques mois après, coupez la tige et rempotez-la jusqu’à sa reprise complète.

Cela vous paraît complexe ?

En réalité, c’est très facile ! Il faut visualiser et s’exercer à cette technique et ensuite, elle est très simple à mettre en pratique. Nos conseillers en magasin vous fourniront tous les conseils pour marcotter et se prêteront avec vous à des applications pratiques. N’hésitez pas à les solliciter : ils connaissent les bienfaits de cette méthode et aiment partager tout ce qui peut rendre vos plantations plus prolifiques ! Vous voilà mieux informés sur le marcottage : vous allez pouvoir vous en servir pour magnifier vos plantes grimpantes.