Comment créer un massif d’automne coloré ?

Comment créer un massif d’automne coloré ?

La nature en automne a encore à offrir une végétation lumineuse et des spectacles flamboyants. Pour que votre jardin aussi soit l’écrin de tableaux colorés, imaginez-en l’allure dès le printemps.  Choisissez l’emplacement de vos massifs, préparez le sol, faites votre choix de végétaux, plantez ce qui doit l’être, réservez des espaces à quelques envies de dernière minute. Rêvez hier votre jardin de cet automne !

La préparation du massif

Les végétaux d’automne apprécieront, pour la plupart toute la lumière et le soleil que cette saison a à leur offrir. Choisissez, pour votre futur massif, un emplacement ensoleillé, à l’abri du vent et protégé des averses si l’automne est, chez vous, très pluvieux.

 

Procédez à un désherbage appliqué de la zone. Décompactez la terre en bêchant en surface afin de ne pas perturber l’écosystème à l’œuvre en profondeur. L’espace se préparant à accueillir des plantes fleuries, apportez du compost bien mûr, un fumier décomposé ou amendez avec un engrais organique.

 

La préparation des plantations en elles-mêmes sera bien évidemment dépendante de votre choix de végétaux mais quelques règles seront à suivre.

Chaque plante se verra allouer une zone en fonction du rendu esthétique voulu mais également des exigences culturales prenant en compte la nature du sol requis, l’envergure des végétaux à maturité et tout besoin spécifique.

Conseil Jardiland : prévoyez également tout ce qui peut aider la culture et le développement des sujets : tuteur pour les tiges fragiles, treillis pour les grimpantes, étiquette de marquage pour les bulbes, couche drainante pour ceux qui n’aiment pas l’humidité stagnante, paillage, etc.

La mise en scène

Composez un massif est un véritable exercice de style. Une union des genres qui devra prendre en compte les exigences de culture bien sûr, comme la nature du sol ou les espacements requis entre chaque plantation, mais aussi plusieurs facteurs esthétiques : la hauteur, le port, le style, la texture, la couleur.

 

Dans le cas d’un massif d’automne, il s’agira d’apporter de la lumière à des journées qui raccourcissent, de la couleur à des ciels qui se voilent un peu.

 

Traduire en quelque sorte cette période de rentrée, de transition. L’envie d’encore un peu de légèreté, d’éclats de soleil et le besoin aussi de ralentir un peu, de se poser.

Essayez de trouver un thème, un style et construisez votre sélection autour de ce fil conducteur.

Vous aimez le champêtre, le sauvage… organisez un tant soit peu l’apparente liberté.

Vous aimez le structuré, le sobre… installez un point d’orgue et travaillez autour par hauteur.

Vous aimez le romantique, le poétique… recherchez la douceur en tout, forme, texture et couleur.

 

Penchez-vous sur un élément majeur : la couleur. Ici tout est question de goût bien sûr mais aussi et surtout d’équilibre. Car en matière de colorimétrie, le trop est souvent l’ennemi du bien.

Ainsi, les tonalités automnales – rouge, orange, pourpre, cuivre et autre doré – ont un caractère tranché, une présence forte. Usez-en pour l’énergie qu’elles dégagent mais n’en abusez pas. Trop de couleurs vives nuiront à la lisibilité de l’ensemble.

Si ce sont les couleurs plus douces qui vous attirent, accompagnez-les de touches pétillantes, même rares, ou de blanc immaculé.

Vous ne regretterez pas ces subtils extraits d’énergie.

Trois couleurs, trois ambiances

Des rouges, par touches

Quand il en vient au rouge, la nature a bien des choses à dire. Écarlate, vermillon, rubis, orangé, sanguin, bordeaux, cuivré, grenat… en automne, il colore la nature de toute une palette plus ou moins exubérante. Pour ne pas risquer l’overdose et préserver l’effet de surprise, choisissez quelques sujets que vous accompagnerez de végétaux plus neutres.

 

À ceux qui aiment les espaces structurés et la sobriété joyeuse, l’Érable du Japon sera le point de départ parfait de la mise en scène. Placé à l’arrière-plan, il offrira sa belle silhouette et sa flamboyance comme toile de fond. Vous pourrez sélectionner des sujets de taille et d’envergure plus ou moins imposantes. Vous aurez surtout le choix entre une multitude de feuillage aux formes, découpes et coloris variés qui tous offriront au fil des saisons un spectacle mouvant et toujours sensationnel.

Dans un massif, le ‘Seiryu’ sera du meilleur effet. Ses dimensions raisonnables (2 à 3 m de haut pour 2 à 4 m d’envergure), son feuillage fin très découpé et ses beaux rameaux rouge très décoratifs également en hiver feront de lui le compagnon parfait.

L’érable s’installe en automne – au printemps dans les régions les plus pluvieuses – dans une terre légèrement acide et très bien drainée.

 

Accompagnez-le de plantes de terre de bruyère.

Comment ne pas penser au Camélia d’automneCamellia sasanqua. Japonisant comme l’érable, il apportera encore plus d’élégance. Vous aurez le choix entre fleurs simples ou doubles, entre le blanc, des nuances de rose, le rouge bien sûr des variétés ‘Crimson King’ ou ‘Yuletide’ par exemple.

Associez ces deux sujets plutôt imposants à de jolis buissons rampants. Pernettya – aussi appelée Gaulthérie mucronée – en plus d’un beau feuillage coriace persistant et d’une jolie floraison blanche et délicate en été, se couvrira de petites baies très décoratives dès septembre et jusqu’au printemps suivant ; des baies rouges chez ‘Crimsonia’ et ‘Bell’s Seedling’ !

 

Si votre envie de fleur n’est pas assouvie par cette composition, sélectionnez de petites vivaces délicates, crocus ou colchiques par exemple, que vous planterez en groupe et que vous choisirez blanche ou crème pour laisser le regard s’apaiser.

 

Comblez les espaces au sol avec de petits conifères rampants, denses et lumineux à souhait comme le Jupinerus procumbens ‘Nana’.

Tout un camaïeu de rose

Le rose surprend par l’infinie diversité de ses possibles nuances. Et la nature rend bien hommage à cette belle diversité.

Donnez le ton avec Hydrangea paniculata ‘Vanille Fraise’. Cet Hortensia aux inflorescences coniques et au complexe dégradé de rose présente un beau port buissonnant, une floraison ultra-généreuse jusqu’à la fin octobre, une hauteur n’excédant pas les 2 m et une envergure d’environ 1.50 m.

Peu exigeant, l’Hydrangea préfèrera les sols légers, peu calcaire. Au moment de l’installation (au printemps ou en octobre), préparez la terre en profondeur et apportez un engrais de fond.

 

Pour contrebalancer la densité de sa floraison, accompagnez-le d’une sélection de vivaces à fleur simple comme un Rudbeckia pourpre avec ses grosses fleurs roses, solitaires, culminant à 80 cm du sol.

Les Asters, bien sûr, avec leurs gros bouquets de fleurs aux allures de marguerites, offriront là encore un choix infini de rose, des plus vifs aux plus tendres. Pour des sujets centraux, choisissez Aster novi-belgii ou novae-angliae et leur taille moyenne (de 70 à 100 cm), si vous préférez une version plus couvrante, les Aster dumosus sont faites pour vous.

 

Un peu moins haut mais aux inflorescences tout aussi intéressantes, l’Orpin ou Sedum. Là aussi vous aurez l’embarras du choix tant cette succulente comporte de variétés à port dressé ou rampantes, à feuillage vert, gris ou encore pourpre, à feuilles rondes, plates, cylindriques, courtes, longues. Ses fleurs sont blanches, jaunes ou encore rose, du plus pâle au plus vif. Choisissez le vieux rose d’un ‘Herbstfreude’ ou le lumineux ‘Carl’.

En couvre-sol, optez pour une bulbeuse délicate, le Cyclamen de Naples, ravissant cyclamen nain d’automne aux petites fleurs ultra-graphiques oscillant entre le rose et le mauve et n’excédant pas les 15 cm de hauteur et d’envergure. Leur joli feuillage vert franc marbré d’argent sera un atout en plus.

Ceux-ci se marieront fabuleusement bien avec de petites Bruyères d’hiver du rose de votre choix que vous sélectionnerez plutôt naines et tapissantes.

 

Allégez l’ensemble avec une sélection de graminées. On les choisira simples, vaporeuses et légères, à plumeaux ou à épis. De nombreux sujets colorés existent mais certainement que dans ce contexte déjà très coloré, du blanc, du paille, du crème seront les bienvenus ! Optez pour les écouvillons dorés d’un Pennisetum ou la bien-nommée Herbe aux diamants, la Calamagrostis brachytricha.

Osez le blanc

Dans le cadre d’un jardin très fleuri tout au long de l’année, peut-être apprécierez-vous après une profusion de couleurs printanières et de senteurs estivales, une composition plus calme, un espace d’apaisement un brin nostalgique en attendant l’hiver.

Le blanc sera votre allié. Tout à la fois léger, romantique et calme, il est aussi la lumière.

 

Pour un habillage de grande hauteur, vous pouvez choisir, plutôt que l’arbre ou l’arbuste, la pergola ou la tonnelle. Interviennent alors les grimpantes qui sont un certain nombre à proposer de belles floraisons automnales.

Ce sera le cas de la Clématite d’automne comme Clematis terniflora ou Clematis viticella Little Nell qui offriront une floraison jusqu’au milieu de l’automne d’un blanc immaculé ou blanc rosé. La Clématite aimera un sol riche, humifère et bien drainé.

Elle s’associera merveilleusement aux vivaces d’automne comme l’Anémone du Japon. Pour une belle verticalité choisissez ‘Honorine Jobert’, variété ancienne dont les grandes fleurs culminent à 1,20 m au bout d’altières et solides tiges, à moins que vous ne préfériez ‘Whirlwind’, plus courte, mais aux fleurs doubles, légèrement froissées, particulièrement charmantes.

 

Le Dahlia sera également un incontournable. Cette plante bulbeuse aura à offrir de nombreuses variétés blanches de diverses formes. Que vous aimiez l’originalité du Dahlia Cactus ‘Orion’ (110 cm de haut) et ses pétales enroulés sur eux-mêmes comme un empilement de petits tubes, les fleurs très rondes en forme de nid d’abeille du Dahlia Pompom ‘Snowflake’ (80 cm de haut) ou la simplicité du Dahlia nain Nimbus avec ses fleurs plates au cœur jaune bien apparent (40 cm), vous n’aurez même pas à choisir. Chacune aura sa place, en petits groupes distincts, à différentes profondeur du massif.

Notre sélection

Camélia d'automne 'Crimson King'

À partir de 16,07 €

Hortensia paniculé 'Vanille Fraise'

À partir de 10,95 €

Genévrier rampant nain 'Nana'

À partir de 10,90 €

Aster de la Nouvelle-Belgique 'Marie Ballard'

À partir de 2,95 €

Orpin 'herbstfreude'

À partir de 3,20 €

Érable Du Japon 'Seiryû'

À partir de 57,73 €

Gaulthérie mucronée 'Crimsonia'

À partir de 16,90 €

Clématite italienne 'Little Nell Rse'

À partir de 16,50 €

10 arbres et arbustes pour massif

Lire la suite

Quel arbuste à floraison automnale choisir pour son jardin ?

Lire la suite

Quelles vivaces planter pour un massif ?

Lire la suite