Les graminées : plantation, culture et taille

Les graminées : plantation, culture et taille

De la grande famille de plantes vivaces, les graminées ornementales comprennent un vaste nombre d’espèces et de variétés pour tous les types de sols et d’expositions. Elles s’utilisent donc dans les situations les plus diverses, au jardin, en pot sur le balcon ou en bac sur la terrasse. 

Présentation des graminées

Les graminées d’ornement font partie du groupe des plantes vivaces, de la très vaste famille des poacées dans laquelle on retrouve aussi bien l’herbe de la pelouse que les céréales ou le bambou ! Le gazon est cependant classé à part et le bambou entre dans les catalogues de plantes arbustives. Entre les deux, les graminées d’ornement, caduques ou persistantes, fournissent un nombre considérable d’espèces et de variétés dont les plus grandes qualités sont leur résistance et leur longévité. Elles sont rustiques sous nos climats.

 

Ces graminées d’ornement produisent un feuillage souple et linéaire, qui peut être dressé, retombant ou bouclé sur des tiges plus ou moins hautes, allant de 10 cm pour la plus petite fétuque à plus de 2,50 m pour certains miscanthus. L’un des intérêts des graminées réside dans cet aspect souple qui ondule dans le vent, donnant au jardin un style plus naturel. Leur graphisme correspond aussi à la tendance des jardins contemporains

La hampe florale poussant en été au centre des feuilles enveloppantes se termine par une inflorescence en épillets. Les graminées ont donc une période de floraison, mais leurs fleurs sont réduites aux seuls organes sexuels, donc n’ont pas de pétales. Cela n’empêche pas les épillets d’être décoratifs, c’est même la raison de l’attractivité de ces plantes depuis quelques années. Ils sont d’aspects différents selon les espèces : plumeux, soyeux, hérissés, en pompons, en panicules… Les épillets restent décoratifs en séchant sur pied, jusqu’en hiver.

 

Les feuillages sont souvent verts et beige, mais il en existe de couleur bleue, pourpre, argentée, cuivrée, mordorée et certains offrent aussi des panachures du plus bel effet ou même des zébrures horizontales. En automne, ces teintes passent au bronze dans la plupart des cas, sauf sur certaines graminées persistantes qui conservent leur couleur toute l’année.

Ces plantes sont considérées comme les plus écologiques des genres utilisés pour l’ornement du jardin, du balcon, et de la terrasse, car elles s’entretiennent très peu, n’ont pas besoin d’engrais, et une fois plantées dans le milieu qui leur convient, poussent et se régénèrent toutes seules.

 

L’emploi des graminées ornementales est idéal pour donner un caractère personnel à un massif, dont elles allègent la composition. En alternance avec des arbustes persistants ou des rosiers buissons, elles forment aussi de belles scènes. Elles peuvent souligner les allées, dessiner des motifs graphiques le long d’un escalier, d’une pelouse, dans un jardin sec. Les graminées vivent bien aussi très bien en pot.

Espèces et variétés de graminées

Parmi les plus belles graminées ornementales, on trouve des espèces basses comme les fétuques (fétuque verte, bleue) au feuillage très fin et en coussins, ou comme les carex d’Oshima (Carex oshimensis) hauts de 15 à 20 cm avec des variétés panachées de blanc (Carex oshimensis ‘Everest’) ou de jaune (C. oshimensis ‘Evergold’). Ces laîches sont disponibles aussi en de nombreuses autres espèces sans souci comme Carex buchananii de couleur bronze, C. testacea plus orangé, Carex comans, ou l’original Carex ‘Frosted Curls’ au feuillage bouclé. Un peu plus hauts, les stipas, appelés cheveux d’ange, sont très appréciés pour donner de la légèreté aux bordures ou créer des tapis de style sauvage. L’avoine bleue (Helictotrichon sempervirens) garde un port dressé bleu métallique sur 40 à 50 cm de hauteur.

D’autres espèces comme l’aérien Briza media aux épillets blanc neige, le bouteloua, le muhlenbergia rose vif et les graminées rouges (Imperata cylindrica ‘Red Baron’ et Panicum virgatum), sont à la fois décoratives et très résistantes.

Le groupe des pennisetums, herbe aux écouvillons dans le langage courant, offre une palette allant de 60 cm de haut à plus de 1,20 m. Ses hampes florales garnies de ravissants épillets plumeux offrent des couleurs vert clair et rosé (Pennisetum orientale), crème (P. villosum), brunes (Pennisetum alopecuroides ‘Magic’), ou pourpres (P. purpureum ou P. x advena ‘Rubrum’, ou ‘Black Beauty’) et une grande diversité de feuillages également. 

 

Cette diversité se retrouve aussi chez les miscanthus, dont les plus petits restent à 1,50 m à maturité et plus grands avoisinent les 3 m de haut. Le très beau Miscanthus sinensis ‘Zebrina’ a des feuilles dressées rayées de blanc horizontalement, et le plus connu pour former des haies touffues, mais gracieuses sur une hauteur de 2 m est le Miscanthus sinensis ‘Silberfeder’ aux épillets argentés. Bien d’autres variétés sont disponibles avec des épillets rouges, blancs ou rose argenté. 

Plantation des graminées

Les graminées s’achètent comme les autres vivaces, de préférence en godets ou conteneurs afin d’avoir déjà une végétation développée et pouvoir disposer ces plantes exactement à la place souhaitée. Il faut veiller à bien respecter les distances de plantation selon les espèces, car certaines prennent beaucoup d’ampleur comme les miscanthus ou les cannes de Provence. Les meilleures périodes de plantation sont le début du printemps et l’automne, pour profiter des pluies. 

 

Ces plantes vivaces poussent dans tous les sols de qualité ordinaire à pauvre, mais selon les espèces certaines préfèrent un sol frais à humide, d’autres se contentent d’un sol poreux, ordinaire ou sec. Il faut donc bien regarder les indications données sur chaque espèce.

Culture et entretien des graminées

L’entretien des graminées reste d’une grande simplicité. Un arrosage la première année d’installation permet ensuite de les laisser se débrouiller seules. Il faut également les nettoyer ou les tailler en fin d’hiver. 

 

Veillez en revanche à arroser les graminées en pot plus régulièrement durant la belle saison.

Taille des graminées

Il est déconseillé de tailler les graminées en automne, car les feuillages hébergent de nombreux insectes et auxiliaires du jardin qui y trouvent refuge à la saison froide.

 

En fin d’hiver, sur les graminées persistantes, enlevez les feuilles sèches en les coupant à la base. Pour les caduques, rabattez les touffes à 10-20 cm du sol selon le développement de l’espèce. Les jeunes feuilles mettront un mois et demi à apparaître puis recouvrir l’ancienne touffe. 

 

Astuce Jardiland : les déchets de coupe des miscanthus, passés au broyeur, fournissent un excellent paillis écologique, à mettre au pied des arbustes et dans les massifs. 

Maladies et parasites des graminées

Ces plantes herbacées n’ont pas beaucoup d’ennemis, et restent belles longtemps sans être malades. 

 

Seule une erreur d’emplacement au départ peut faire dépérir les graminées, si par exemple on plante une espèce de milieux secs en sol humide.

Quelles vivaces planter pour un massif ?

Lire la suite

3 belles plantes pour fleurir le jardin en hiver

Lire la suite

Qu'est-ce qu'un jardin au naturel ?

Lire la suite