Lapin nain : races, caractère, alimentation, santé

Lapin nain : races, caractère, alimentation

Parmi les animaux domestiques aimés des Français, le lapin nain figure en bonne position après les chiens et les chats. Il faut dire que cette petite boule de poils possède des qualités indéniables pour être un agréable animal de compagnie. D’une part il est très mignon et agréable à regarder, d’autre part son caractère sociable et joueur conviendra autant aux enfants qu’aux adultes. C’est un animal qui s’apprivoise facilement. Découvrons ensemble les principales caractéristiques du lapin nain : races, alimentation, santé.

 

Présentation du lapin nain

Contrairement à ce que l’on pense, le lapin ne fait pas partie des rongeurs. Il appartient comme son cousin le lièvre à l’ordre des Lagomorphes. Plus précisément, le lapin nain descend du Lapin européen et est issu d’élevages de lapins de petites tailles de la race hermine. C’est en 1910 que fut officialisée cette race de petit lapin tout blanc. Le premier lapin nain reconnu en tant que tel date de 1940.

 

C’est avant tout un animal de compagnie qui plait beaucoup aux enfants. Le prix d’achat d’un lapin nain chez un éleveur ou en animalerie est variable, entre 40 et 60 euros environ.

Caractéristiques physiques

 

A l’âge adulte, un lapin nain pèse de 800 à 1250 g, pouvant aller jusqu’à 1,5kg et même 1,7kg selon les races (le bélier par exemple). Sa taille se situe aux alentours de 20 centimètres, 21 maximum.

 

Hormis la taille et le poids, les races naines possèdent d’autres particularités morphologiques. Ces petits lapins ont une tête et un corps plus ronds, des pattes et des oreilles plus courtes que chez les autres lapins. Les oreilles des lapins nains mesurent en moyenne entre 5 et 5,5 centimètres, au maximum 6 centimètres.

Les différentes races

 

Officiellement, la Fédération Française de Cuniculiculture (des éleveurs de lapins) reconnait 10 races naines, voici les principales.

 

Le lapin Hermine ou Polonais possède un pelage blanc et des oreilles très courtes et droites. Plusieurs variétés de lapins hermine existent.

 

Le lapin nain de couleur : issu de la race hermine, il possède de nombreuses déclinaisons de pelage (uni, multicolore…) et de couleurs (blanc, noir, gris, brun, crème…).

Le lapin nain bélier provient d’un croisement entre un lapin bélier et un lapin nain. Son poids est un peu plus important que les autres races naines, de 1,4 à 1,7kg. La race possède de nombreuses variétés de couleurs et garde la caractéristique des lapins béliers à savoir les fameuses oreilles tombantes.

 

Le lapin nain angora se remarque à ses poils longs, il peut se trouver dans plusieurs couleurs. Son poids se situe dans la fourchette haute parmi les races naines.

 

Une autre race n’est pas reconnue officiellement mais se rencontre régulièrement, il s’agit du lapin nain tête de lion. Il est nommé ainsi en raison des longs poils qui entourent sa tête et peuvent faire penser à la crinière d’un lion.

Quel est le caractère du lapin nain ?

A la fois doux, vif et malin, ce petit animal s’apprivoise facilement. Câlin, il aime les caresses et la compagnie. Il est également joueur et a besoin de se dépenser.

 

Avec ses congénères il est sociable, il vit facilement en couple. De la même façon 2 femelles s’entendent bien si elles ont grandi ensemble. En revanche les mâles ne se supporteront que les premiers mois… Il est préférable de faire castrer les mâles qui, sinon, auront tendance à être plus excités que les femelles et à laisser leur urine à d’autres endroits que leur litière…

 

Avec les autres animaux : il s’entend plutôt bien avec le cochon d’inde et peut même cohabiter avec lui dans la même cage surtout s’ils ont été élevés ensemble. Mieux vaut laisser les chiens et chats à distance le plus possible : ils pourraient être une cause de stress pour le lapin s’ils sont à proximité de la cage. Par ailleurs, vous devrez faire attention quand vous sortez le petit animal de sa cage, à ce que d’autres animaux ne soient pas présents dans la même pièce.

Son comportement avec les enfants

 

Comme pour tout animal de compagnie, l’arrivée d’un lapin nain dans un foyer doit correspondre à un souhait de toute la famille et pas seulement d’un enfant. Ce dernier ne pourra de toutes façons pas s’en occuper tout seul.

 

D’autre part, vous devrez expliquer à votre enfant que l’animal n’est pas une peluche et que l’on ne peut pas le manipuler dans tous les sens, il est par exemple interdit de le prendre par les oreilles au risque de lui faire mal.

 

A part cela, la boule de poils sera une compagnie très adaptée à un enfant puisqu’elle ne fuira pas les caresses ni le contact et cherchera à jouer.

 

Apprivoiser le lapin nain

Le nouvel arrivant a besoin de calme pour trouver ses nouveaux repères. Après quelques heures, il va flairer, grignoter et faire sa toilette. Les jours suivants, prenez le de temps en temps sur vos genoux parlez-lui doucement afin qu’il s’habitue à votre odeur et à votre voix. Alors très vite vous gagnerez sa confiance.

 

Comment le manipuler : pour le soulever, prenez-le par la peau du dos, derrière les omoplates en lui soutenant le postérieur avec l’autre main. Jamais par les oreilles, vous lui feriez mal. Pour le porter, prenez le sur un bras, immobilisé contre votre poitrine et posez l’autre main sur sa nuque. Evitez de le prendre par dessous car il pourrait vous griffer s’il se débat.

 

Pour en savoir plus, lisez notre article Comprendre le comportement du lapin nain.

Habitude de vie du lapin nain

Le lapin nain passera une partie de son temps à l’intérieur de sa cage. Mais, pour répondre à ses besoins d’exercice, laissez le gambader très régulièrement dans la maison, toujours sous surveillance.

 

Deux sorties quotidiennes d’une durée de 20 à 30 minutes sont recommandées. Il aime jouer en creusant, sautant, se cachant ou passant dans des tunnels…

Vous pouvez aussi le laisser sortir dans un jardin mais dans un enclos ou parc fermé.

 

C’est un animal sociable qui sera actif en votre présence. Ne le dérangez pas lorsqu’il dort, mais sortez-le et jouez avec lui lorsqu’il sera éveillé. Il pourra même vous signifier son désir de sortir en rongeant et secouant les barreaux de sa cage.

En plus de se dépenser physiquement, la journée type de votre petit compagnon comprendra des périodes de sieste, d’alimentation et d’hygiène : il se lave tout seul en se léchant et en s’aidant de ses pattes. Laissez-lui du foin constamment disponible, il passera une bonne partie de son temps de repas à en manger. En journée, surtout si vous êtes absent, il dormira pendant plusieurs heures et sera plus actif le soir.

 

D’autre part, le petit lapin est propre et prendra rapidement l’habitude de faire ses besoins au même endroit (ce qui vous facilitera le nettoyage de la cage). Par conséquent, vous pouvez lui réserver un bac à litière dans un coin de la cage, sans pour autant oublier d’en tapisser le sol.

Espérance de vie du lapin nain

La longévité d’un lapin nain est de 5 à 7 ans mais peut aller jusqu’à 8 voire 10 ans en fonction de ses conditions de vie et s’il ne rencontre pas de problème de santé.

 

Il faut bien avoir conscience de cette espérance de vie lorsque l’on décide d’adopter cet animal, notamment avec les enfants.

En effet, ces derniers peuvent parfois avoir tendance à s’en désintéresser en grandissant… ou au contraire lui rester attachés même avec les années, dans ce cas il faudra les préparer à l’approche d’un départ.

Que mange un lapin nain ?

Le lapin nain est un pur herbivore, son régime alimentaire est donc constitué de fibres. On estime à environ 20 à 50 grammes la quantité de nourriture quotidienne à lui donner. Cela peut dépendre aussi de son activité physique et du nombre de ses sorties quotidiennes en dehors de sa cage. Parmi les aliments qui lui sont indispensables, le foin est un incontournable, il peut lui être donné à volonté.

 

En complément et au quotidien, les granulés ou aliments complets vendus en magasins sont tout-à-fait adaptés, comme des granules pour lapin junior ou un repas complet bio pour adulte.

 

Privilégiez ceux dans lesquels les plantes et légumes représentent une part importante. De plus, le petit mammifère mange aussi de la verdure, il doit pouvoir en consommer chaque jour. Cela peut être la salade (pas la laitue), le fenouil, le cèleri, l’endive, les herbes et plantes aromatiques (pas le laurier et le persil avec parcimonie). Les carottes et leurs fanes sont bien sûr très appréciées des lapins, mais ne doivent pas constituer sa nourriture majoritaire.

Conseil Jardiland : Il est essentiel de respecter une alimentation variée et équilibrée, incluant des aliments lui permettant de ronger et d’user ses dents.

Retrouvez plus d’informations en lisant notre article Comment bien nourrir son lapin nain.

 

Habitat, environnement du lapin nain

Si le lapin nain passe une  partie de son temps dans sa cage, il a également besoin de sortir pour se dépenser physiquement. Il faudra veiller à le mettre dans une pièce sécurisée, pour lui comme pour votre intérieur ! Cachez tout ce qu’il pourrait se mettre sous la dent (fils, câbles…) et, si vous avez d’autres animaux, ne les mettez pas dans la même pièce au moment de sa sortie.

 

La cage

Deux types de cages sont préconisées : la cage à barreaux et le clapier. Quel que soit votre choix, il faut que la taille soit suffisante pour tous les besoins de l’animal. Vous devez pouvoir y placer tous les accessoires (abris, jeux, bac à litière) et le lapin doit pouvoir s’y déplacer un minimum et s’allonger pour dormir. 

La cage à barreaux est le modèle le plus répandu. Vous pouvez la prendre sur un seul niveau ou bien à étages. Dans le premier cas les dimensions minimales recommandées sont de 100 sur 50 centimètres.

Veillez aussi à ce que la hauteur soit raisonnable, pour qu’il ne se cogne pas la tête s’il lui prend l’envie de sauter… Par ailleurs, il existe aussi des clapiers qui offrent à l’animal l’espace nécessaire pour son bien-être. C’est également l’idéal si vous possédez plusieurs individus. La cage devra être d’autant plus grande que vous aurez plus d’un spécimen. De plus, les cages doubles (avec étage) augmentent l’espace de vie du lapin mais ne prennent pas plus de place dans la maison.

 

Vous voulez en savoir plus ? Lisez notre article Quelle cage choisir pour mon lapin nain ?

 

La litière

Le choix de la litière ne doit pas être négligé et elle doit être de bonne qualité : non poussiéreuse, la plus absorbante possible, douce pour les pattes. Une litière en chanvre, chanvre et lin ou rafle de maïs convient bien aux petits mammifères. Elle sera disposée en couche épaisse sur le fond de la litière, le lapin aimant creuser. Il prendra l’habitude de faire ses besoins au même endroit, vous pouvez donc lui placer un bac à litière (en plus de la litière au sol), ce qui facilitera le nettoyage.

Retrouvez plus d’informations dans notre article La meilleur litière pour mon lapin nain.

Entretien et santé du lapin nain

Des conditions de vie optimales (grande cage, litière de qualité, sorties quotidiennes) et surtout une alimentation équilibrée favoriseront la bonne santé du lapin nain et sa longévité. Il faudra également nettoyer le plus régulièrement possible la cage et ses éléments afin d’avoir une hygiène parfaite (1 à 2 fois par semaine).

 

Malgré toute l’attention que vous porterez à votre ami à quatre pattes, des maladies pourront survenir. En cas de doute ou si vous constatez un changement dans son comportement ou son apparence, contactez rapidement votre vétérinaire.

Il semble malade ?

Certaines attitudes inhabituelles peuvent vous mettre en alerte. Cela peut être par exemple une diarrhée, une perte d’appétit, des tremblements, une perte de poids, une apathie générale. Dès que vous constatez ce type de symptômes, contactez un vétérinaire si possible spécialisé dans les NAC (nouveaux animaux de compagnie) qui vous donnera le bon diagnostic.

 

La propreté

Vous n’aurez pas besoin de laver votre lapin nain ou de lui faire prendre un bain, il se charge de sa toilette tout seul ! Vous pourrez d’ailleurs passer du temps à l’observer en train de se lécher ou de se nettoyer en passant ses pattes sur certaines parties de son corps. En revanche, s’il va dehors et gratte la terre vous pourrez utiliser un shampoing adapté pour le nettoyer.

 

D’autre part, il prendra rapidement l’habitude de faire ses besoins au même endroit de sa litière et ne mélangera pas l’espace « toilettes » de ses autres espaces de repas et de repos. Il sera donc facile d’enlever tous les jours la partie souillée de la litière.

Ainsi, le lapin nain peut constituer le compagnon idéal de toute la famille pour plusieurs années !

 

Afin de préserver la vie sauvage, l’animal dont vous venez de faire l’acquisition ne doit pas être relâché dans le milieu naturel

Notre sélection

Feedeez - Granules pour lapin nain - 2,5kg

Feedeez

11,95 €

Feedeez - Granules pour lapin junior - 800g

Feedeez

5,50 €

Repas complet BIO lapin nain 7kg en seau

Hamiform

40,50 €

Mélange Nature Cuni Lapin 2,3 kg Versele Laga

Versele Laga

15,95 €

Shampooing non rincé lapin et cochon d'inde poils ras bio 125 ml

Hamiform

7,50 €

Tyrol - Litière chanvre et lin - 12kg

Tyrol

27,50 €

Quels fruits pour mon lapin nain ?

Lire la suite

Lapin nain : mâle ou femelle, que choisir ?

Lire la suite

Comment élever un lapin nain en appartement ?

Lire la suite