Nous utilisons des cookies afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que pour réaliser des statistiques de visite. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies. - En savoir plus et paramétrer les cookies - J'accepte

La plante du mois : Bonsaï d’extérieur

La plante du mois : Bonsaï d’extérieur

Grâce au bonsaï d’extérieur, offrez une véritable œuvre d’art végétale à votre terrasse ou votre balcon. Cet arbre miniaturisé venu d’Orient confère un cachet intemporel au décor. Soyez aux petits soins pour le conserver longtemps. La beauté, ça se mérite !

Bonsaï d’extérieur : Fiche d’identité

Nom : Ficus, Juniperus, Pica, Quercus, Betula…

Mode de vie : extérieur.

Type : arbre ou arbuste miniaturisé, à port variable selon le style, forme triangulaire constante.

Dimensions : 0,05 à 1,20 m de hauteur et 0,05 à 0,80 cm de largeur.

Floraison : variable selon l’essence.

Exposition : soleil, mi-ombre.

Sol : humifère et bien drainé.

Rusticité : 0 à -10 °C, selon la taille du pot et l’essence choisie.

Culture et entretien des bonsaïs d’extérieur

On vient de vous offrir un bonsaï. Réjouissez-vous : c’est un beau cadeau ! Pensez à son entretien en vous procurant une paire de petits ciseaux, un sécateur japonais et une pince à fil de fer si votre bonsaï nécessite des ligatures, sans oublier un petit arrosoir à col fin et un vaporisateur.

L’arrosage doit se faire avec doigté, car le bonsaï craint les excès d’eau qui font pourrir ses racines. Les feuilles finissent alors par sécher. Souvent, on arrose alors davantage pensant que le bonsaï a soif ! Attendez que la surface du substrat sèche légèrement pour arroser à nouveau. Évitez de laisser de l’eau dans la soucoupe. N’arrosez jamais quand il gèle. Si un arrosage par semaine suffit en hiver, passez à une fréquence quotidienne en été. Profitez des arrosages pour vaporiser le feuillage pendant toute la belle saison. Ce bassinage rafraîchit le bonsaï, nettoie son feuillage et limite les attaques de parasites.

Fertilisez votre bonsaï d’extérieur du début du printemps jusqu’en fin d’été avec un engrais pour bonsaï ou un engrais organique à lente assimilation. Nourrissez plus fréquemment un bonsaï cultivé dans un petit pot.

Rempotez au début du printemps tous les 2 ans pour les essences caduques jusqu’à 4/5 ans pour les conifères. Fiez-vous à la motte de racines. C’est le moment de rempoter quand celles-ci ont colonisé le pot. Retaillez-les légèrement. Choisissez un contenant de la taille juste supérieure. Côté substrat, mélangez terre de jardin, terreau et sable de rivière à parts égales ou utilisez un substrat spécial bonsaï. Inutile de mettre du sable pour les arbustes à fleurs et les fruitiers. Protégez du soleil direct, arrosez peu, mais bassinez fréquemment et ne fertilisez pas pendant 6 à 8 semaines après l’opération.

La taille du bonsaï est tout un art. Si la taille de formation du bonsaï est affaire de spécialiste, soyez attentif à conserver sa forme, à fortifier sa ramure tout le nanifiant. Il s’agit de pincer les nouvelles pousses, généralement au printemps, de pratiquer une taille en vert du feuillage en été pour limiter la taille des feuilles ou éclaircir la ramure, et enfin de raccourcir ou d’éliminer des rameaux du printemps jusqu’en automne selon l’essence. Les passionnés peuvent continuer à « sculpter » leur bonsaï en ligaturant le tronc et les branches avec du fil de cuivre ou de laiton. Ces ligatures forment l’arbre et ralentissent sa croissance en gênant la circulation de la sève.

Un bonsaï même bien entretenu et inspecté régulièrement peut être attaqué par des parasités (pucerons, araignées rouges, cochenilles…) et des maladies peuvent apparaître (oïdium, rouilles…). Si vous lui offrez les conditions idéales de luminosité, d’arrosage et de fertilisation, il sera rarement malade.

Conseils de plantation des bonsaïs d’extérieur

Il ne s’agit pas de donner des conseils de plantation, car le bonsaï reste dans son pot et n’est pas replanté en pleine terre. Placez votre « arbre » en hauteur sur une table ou une étagère, à l’abri des parasites et des animaux domestiques. Vous profiterez ainsi mieux de sa beauté. Les soins sont aussi plus faciles à hauteur.

Choisissez un emplacement lumineux et abrité des courants d’air froids et évitez de le changer ensuite de place. Selon l’espèce choisie, l’exposition varie de très lumineuse à mi-ombragée. Gare aux rayons brûlants qu’ils craignent en général et qui dessèchent rapidement le substrat.

La majorité des bonsaïs d’extérieur sont adaptés à la vie à l’extérieur toute l’année. Néanmoins, certaines espèces (agrume, jasmin, olivier) craignent le froid. Facteur aggravant : le faible volume de substrat protège mal les racines et diminue la rusticité naturelle de l’arbre. Protégez ces bonsaïs du gel en plaçant leur coupe dans une caisse emplie de paillis. En climat froid (continental ou montagnard), hivernez le bonsaï dans une pièce claire non chauffée.

Conseil Jardiland : si vous protégez votre bonsaï d’extérieur du gel dans une pièce chauffée, ne le laissez pas plus de trois jours. En effet, ce printemps artificiel va provoquer une mise en végétation précoce et le sensibiliser encore plus au froid hivernal.

Le bon choix

Il existe trois types de bonsaïs. Les plus petits font de 5 à 15 cm de hauteur. Ce sont les plus délicats en extérieur vu leur faible quantité de terre qui les rend sensibles à la sécheresse. Ils sont à réserver aux collectionneurs. Le bonsaï classique mesure jusqu’à 60 cm tandis les plus grands dépassent 1,20 m.

Symbole d’éternité, le bonsaï est un lien entre la terre et le ciel. Il conduit le jardinier vers le spirituel. La forme du triangle est omniprésente et prend différentes formes selon la silhouette du bonsaï. Chez les sujets à tronc unique, on trouve quatre styles principaux (« Chokkan » au tronc vertical, « Shakan » au tronc penché, « Kengai » retombant ou cascade et « Bankan » enroulé en torsade) et des styles dérivés. Il existe également des sujets à troncs multiples ou à plusieurs individus évoquant une forêt. Les contenants sont toujours en adéquation avec la silhouette du bonsaï.

Chez les bonsaïs d’extérieur, vous trouvez des conifères (cèdre, ginkgo, genévrier, if, pin…), des feuillus caducs (bouleau, charme, chêne, érable, hêtre, orme, saule…), des arbustes ou des grimpantes à fleurs (camélia, cerisier à fleurs, cognassier du Japon, glycine, jasmin, lilas, rhododendron, vigne décorative) ou à baies et fruits (aubépine, berbéris, cotonéaster, houx, pommier, prunier, pyracantha…).

Notre sélection

Pulvérisateur arrosoir 30 cm vert

Scheurich

11,50 €

Sécateur concave droit 170 mm

15,95 €

Fil d'aluminium 2m. 100gr

Mistral Bonsai

7,95 €

Tout savoir sur la taille des arbres et arbustes

Lire la suite