Nous utilisons des cookies afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que pour réaliser des statistiques de visite. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies. - En savoir plus et paramétrer les cookies - J'accepte

La plante du mois : Azalée du Japon

La plante du mois : Azalée du Japon

Difficile de résister à un azalée du Japon en fleurs ! Son feuillage disparaît pendant des semaines sous ses bouquets de fleurs tubulaires aux coloris variés, tendres ou vifs selon la variété. Le reste de l’année, elle offre une présence élégante et soignée moyennant un léger entretien. À adopter en pleine terre, mais aussi en pot où elle fait merveille pour décorer la terrasse ou le balcon !

Azalée du Japon : Fiche d'identité

– Nom : Rhododendron spp. (Éricacées), anciennement Azalea japonica.

– Mode de vie : extérieur.

– Type : arbuste buissonnant, persistant, à port étalé et régulier.

– Dimensions : 0,40 à 1,50 m de hauteur et 0,60 à 0,80 cm de largeur.

– Floraison : avril à juin.

– Exposition : soleil, mi-ombre.

– Sol : acide, frais et drainé.

– Rusticité : -15 à -20 °C selon variété.

Culture et entretien de l’azalée du Japon

Plantez-la au printemps ou en début d’automne. Cet arbuste de sous-bois se plaît à une exposition mi-ombragée. Le soleil non brûlant est possible si le sol reste frais.

Offrez-lui un sol acide (pH compris entre 4,5 et 6), riche en humus qui reste frais en permanence, mais non humide surtout en hiver.

Arrosez-la régulièrement surtout si elle est cultivée en pot. Utilisez de l’eau de pluie si votre eau est calcaire.

Stimulez la floraison en apportant un engrais spécial plantes de terre de bruyère au début du printemps. Complétez par un apport mensuel d’engrais liquide pour azalées si elle est en pot.

Rempotez tous les 3 ans au début du printemps et surfacez les années sans rempotage en changeant la surface du substrat sur quelques centimètres.

L’azalée du Japon n’a pas besoin d’être taillée pour bien fleurir. Vous pouvez rectifier la silhouette juste après la floraison à l’aide d’un sécateur pour enlever les pousses désordonnées. Ne taillez pas plus tard en saison, car l’azalée fleurit sur les pousses de l’année précédente. Une taille de votre azalée au mauvais moment peut compromettre la floraison suivante !

Si votre azalée du Japon présente des feuilles jaunies dont les nervures restent vertes, elle souffre de chlorose. Le sol et l’eau d’arrosage sont trop calcaires. Arrosez l’arbuste au début du printemps ou de l’automne avec du sulfate de fer liquide.

L’azalée du Japon en pot est plus sensible aux attaques de parasites comme les pucerons ou les araignées rouges. Ces dernières sont favorisées par une atmosphère chaude et sèche.

Le saviez-vous ? On dit l’azalée du Japon persistante, mais en fait, une partie de ses feuilles tombent en automne après avoir pris des teintes vives.

Conseils de plantation de l’azalée japonaise

Si vous cultivez votre azalée du Japon en pleine terre, creusez un trou plus large que profond d’au moins trois fois le diamètre de la motte de racines. Mélangez la terre excavée avec de la terre de terre de bruyère, du terreau de feuilles et une poignée de compost mûr ou autre fumure organique bien décomposée.

Pensez à bien réhydrater la motte de l’azalée avant la plantation. Trempez-la une dizaine de minutes dans un seau d’eau. Défaites à la main le chignon de racines s’il est très serré.

Après la plantation, arrosez copieusement et paillez autour de l’azalée avec une épaisse couche de feuilles mortes ou un paillis d’écorces de pin. Le paillis conserve un sol frais plus longtemps et limite la pousse des mauvaises herbes. Ne travaillez pas le sol autour de l’azalée, vous pourriez blesser ses racines superficielles.

Astuce Jardiland : un paillis d’aiguilles de conifères du jardin fait parfaitement l’affaire.

Pour la culture en pot de l’azalée japonaise, utilisez un substrat spécial terre de bruyère. Vérifiez que le pot est percé de trous de drainage, car ses racines détestent les excès d’eau.

Le bon choix

Les azalées du Japon, et plus généralement les azalées persistantes, sont le résultat de nombreux croisements réalisés en Asie, mais aussi en Europe et aux États-Unis. Les espèces botaniques dont elles sont issues expliquent la grande diversité de floraison, de vigueur et de rusticité. Les fleurs sont simples ou doubles. Elles déclinent une large palette de coloris allant du blanc au pourpre foncé en passant par toute une gamme de roses, d’orange et de rouges.

Azalée du Japon 'Kirin'

À partir de 6,95 €

Azalée du Japon Mauve

À partir de 5,66 €

Azalée du Japon 'Rosabella'

À partir de 8,61 €

Azalée du Japon 'Silver Sword'

À partir de 9,90 €

Les hybrides sont classés dans différents groupes dont les principaux comptent :

– les hybrides Kurume d’origine japonaise aux feuilles menues et aux petites fleurs souvent doubles épanouies au début du printemps ;

– les hybrides Kaempferi aux fleurs plus grandes et plus tardives réputées pour leur rusticité ;

– les hybrides Indica, de petites tailles, qui fleurissent en hiver et au début du printemps, mais dont la faible rusticité (-5 °C sur une courte période) les destine à la culture à l’intérieur ou à la pleine terre seulement en climat doux où le gel est rare voire inexistant.

Astuce Jardiland : votre azalée vendue en serre chaude ou chez le fleuriste apprécie de passer l’été au jardin ou sur le balcon, à l’abri des courants d’air. Pensez à la rentrer dans la maison dès que les températures nocturnes passent sous 10 °C. Elle craint le froid contrairement à ses cousines japonaises.

Notre sélection

Azalée de Chine 'Golden Sunset'

À partir de 21,60 €

Azalée du Japon fleurs doubles

À partir de 26,95 €

Azalée du Japon Bicolore

À partir de 9,07 €

Le calendrier du jardin en mars

Lire la suite

Campanule : variétés, plantation et entretien

Lire la suite