Avec quoi remplir un carré potager ?

Avec quoi remplir un carré potager ?

La mise en œuvre d’un potager est un réel bonheur. En ville comme la campagne, sur un balcon comme au jardin, le carré potager trouvera sa place partout et permettra à tous, petits et grands, jeunes et moins jeunes, de produire des légumes sains et de qualité tout en savourant le plaisir extrême du jardinage. Pour mettre toutes les chances de votre côté, nous vous disons avec quoi remplir un carré potager pour des cultures réussies et une récolte gourmande et généreuse !

Petit rappel autour du potager en carrés

La conception d’un jardin organisé en une succession de planches de culture découpées en carré nous vient du Moyen-Âge. Le potager des temps médiévaux était un haut lieu de production mais l’esthétisme accordé alors à l’endroit en faisait également un parcours de promenade, de détente et de contemplation. Des allées bien dégagées, des bordures très travaillées en buis taillés ou cordeau ou plessis de châtaignier tressés à la perfection ajoutées à des cultures variées et luxuriantes donnaient un ensemble savamment orchestré et élégamment productif.

 

Des siècles plus tard, dans les années 80, ce concept de potager en carrés a été repris et repensé par un jardinier américain, Mel Bartholomew qui, fort de ses expériences en maraîchage “classique”, décida d’explorer de nouveaux procédés et mit au point une méthode de jardinage en carrés simple à appliquer par tous et partout.

Il suffit dès lors de pouvoir installer une planche de culture généralement de 1.20 m de côté, divisée elle-même en 9 ou 16 carrés également appelés parcelles. Les dimensions de l’ensemble pourront être plus petites si l’espace à votre disposition est restreint mais vous vous assurez tout de même que le carré final, la parcelle, ne mesure pas moins de 30 cm de côté.

 

En plus d’être souvent plus productive, cette méthode a pour but de rendre le maraîchage plus abordable. L’espace peut être modeste, la terre de culture peut être facilement améliorée si nécessaire, l’entretien est réduit à son strict minimum, les besoins en eau sont moindre, la possibilité de surélever l’installation la rend accessible au plus grand nombre – senior, personne à mobilité réduite, etc.

 

Envie d’en savoir plus ? Découvrez comment fabriquer votre carré potager.

Comment préparer un carré de jardin ?

Si vous avez la chance de posséder un jardin et décidez d’en consacrer une partie à l’installation d’un potager en carré, quelques préparatifs sont à mettre en œuvre.

 

Réfléchir le projet

 

Vous aurez déterminé en amont le budget et le temps que vous souhaitez consacrer au projet, les légumes que vous aimeriez cultiver, l’espace nécessaire, le nombre et l’organisation des carrés…

 

Choisissez un bel emplacement baigné par le soleil avec quelques parcelles à mi-ombre si possible. Ne vous éloignez pas trop de la maison, restez en tous cas proche des arrivées d’eau et d’électricité et d’un éventuel abri de jardin ou tout autre local où vous entreposerez votre outillage.

Préparer une installation à ras le sol

 

L’endroit déterminé, préparez le terrain.

Dans le cas d’une installation à ras le sol, commencez par désherber les espaces. Puis travaillez le sol à la houe ou à la bêche pour un travail en profondeur ou bien à la grelinette et au bioculteur pour une intervention modérée en surface. Envie d’aller plus loin ? Découvrez comment démarrer un potager

 

Selon la nature du sol et les cultures que vous souhaitez faire, il sera certainement nécessaire de nourrir la terre de votre jardin, de la fertiliser. Mais faut-il encore bien connaître votre sol !

 

Intervenir sur le pH et la structure du sol

Le sol est-il acide, neutre ou basique (calcaire) ?

Utilisez un test disponible en jardinerie pour déterminer le pH de votre sol. Vous pourrez ainsi procéder aux réajustements nécessaires – avec un apport de chaux pour un sol trop acide ou de fumier et de compost bien mûr pour un sol trop calcaire par exemple.

La terre est-elle argileuse, limoneuse, sableuse ?

 

Votre terre est argileuse : elle est fertile et elle retient bien l’eau ; elle est lourde, difficile à travailler et lente à se réchauffer. Votre intervention : travaillez drainage (pour éviter la rétention de l’eau) et légèreté en incorporant du sable et/ou du fumier ou de la tourbe.

 

Votre terre est sableuse : elle est très perméable et pauvre ; elle est légère, facile à travailler et chaude aux premiers rayons. Votre intervention : apportez compost et fumier pour l’enrichir et la densifier.

 

Votre terre est limoneuse : elle est à la fois équilibrée, fertile et facile à travailler !

 

Envie d’aller plus loin sur ces sujets ? Découvrez comment avoir un sol équilibré et bien composé, comment améliorer la fertilité de votre sol et amender la terre de manière naturelle.

À vous de jouer donc pour préparer un sol aussi propice que possible à l’installation de votre potager.

 

Si vous démarrez votre préparation en automne, vous aurez tout le temps de laisser les choses “se faire” ; à cette époque, vous aurez en effet suffisamment de mois devant vous pour vous contenter de pailler densément les espaces choisis de feuilles mortes ou de paille qui provoqueront la mort des “mauvaises herbes” – adieu corvée de désherbage préparatoire. Vous pourrez préférer la pose de carton ou d’une bâche mais vous vous priverez alors du processus de décomposition d’une matière organique et de son double effet nourricier et décompactant.

Vous pouvez décider d’attendre le printemps et de lancer toutes les opérations à la fois, désherbage, travail du sol, fertilisation. Prévoyez alors une quinzaine de jours de repos de la terre entre la fertilisation et le démarrage des plantations !

Avec quoi remplir un carré potager surélevé ?

Il existe plusieurs types de carré potager, des modèles les plus simples à poser au sol aux modèles surélevés à niveau unique et sur pied ou encore en escalier, avec différentes hauteurs de culture.

 

En amont du remplissage

 

Que vous décidiez de le fabriquer vous-même ou de l’acheter prêt-à-installer, son remplissage sera à penser de la même manière.

Certes si le carré est posé au sol, l’endroit devra être préparé un minimum, tout du moins désherbé.

 

Vous pourrez choisir de profiter d’une terre de jardin de qualité et d’offrir une grande profondeur de culture. Vous opterez alors pour un carré sans fond et procéderez à un petit travail en surface avant d’ajouter votre mélange de culture.

Si vous souhaitez isoler votre mélange de culture du sol et du bois, placez un feutre de culture pour potager au fond et sur les bords intérieurs qui empêchera la pousse des adventices, protègera le bois de l’humidité et maintiendra la terre en place tout en permettant un bon drainage.

Qu’il soit posé au sol ou plus ou moins surélevé, il vous faut à présent remplir votre carré potager d’un substrat, c’est-à-dire d’un mélange de culture idéal.

 

Le choix du substrat

 

Il devra, dans le cas d’un potager, posséder plusieurs qualités. Être meuble et drainant pour permettre un bon enracinement de la plante et une bonne gestion de l’humidité ; être riche pour satisfaire la gourmandise plus ou moins grande des légumes.

Dans le cas d’un potager en carré, vous pourrez gérer au plus près les besoins de chaque légume en offrant un substrat bien équilibré à tous et en réajustant chaque parcelle selon les besoins de chacun.

Vous pourrez choisir de composer votre propre substrat de base en mélangeant terre du jardin et matières organiques (compost, fumier, etc.)

ou vous pourrez choisir de remplir votre carré potager avec un terreau potager.

Un terreau est principalement composé de tourbe, de terre végétale et de diverses matières organiques (des écorces ou du bois compostés, du fumier, des feuilles) de nature et en proportions diverses. Il existe plusieurs types de terreaux que nous vous aidons à différencier dans Comment choisir son terreau ?

Le terreau potager a, lui, la particularité d’être enrichi en engrais organiques, en fumier. Pour un potager bio, repérez le logo “utilisable en agriculture biologique” sur les produits que vous utilisez.

Les amendements

 

Ils seront dépendants des variétés choisies puis du déroulement de la culture. Pour exemple, certains légumes ne demanderont que peu ou pas de fumure ; ce sera entre autres le cas des salades, des radis et navets, et des pois, fèves et haricots, des bulbes condimentaires (ail, oignon ou échalote). Un peu plus exigeants, la plupart des choux, la carotte et le panais, la blette ou encore l’épinard apprécieront un apport en compost bien décomposé. Puis viendront les gourmands qui demanderont un apport soutenu de compost, voire de fumier frais ; on peut citer entre autres tomate, courgette, potiron et autres courges, aubergine, concombre, melon ou bien artichaut.

Vous pourrez également en plus de fertiliser le sol, nourrir et traiter vos plantations. Alors qu’un apport en azote favorisera la pousse des feuilles, le potassium sera à privilégier pour un développement optimal des fruits et des légumes. Choisissez parmi nos gammes un engrais potager naturel ou des engrais plus spécifiques, pour tomates et légumes fruits par exemple.

Pour en savoir plus sur les légumes cités, découvrez les diverses variétés et nos conseils de culture pour les salades, le radis, le navet, la carotte, la tomate, la courgette, le potiron, l’aubergine, le concombre, le melon mais aussi l’artichaut.

Pour avoir une idée encore plus globale des plantes potagères à cultiver en carré, suivez le guide pour décider que planter dans votre carré potager ou quelles sont les bonnes associations de légumes au potager.

Qu'en est-il de la permaculture ?

Pour remplir un carré potager selon les principes de la permaculture, plusieurs méthodes sont possibles. La plus courante reprend le principe d’une culture en lasagne basée sur l’alternance de couches de déchets bruns et de couches de déchets verts.

À l’instar du compost, vous procéderez donc par empilement de divers matériaux qui auront chacun leur partition à jouer.

Couche 1 : le bois mort. Choisissez des bûches ou des assez gros morceaux de bois en état de décomposition. Étalez au mieux et comblez les vides avec des morceaux plus petits, plus fins, des branchages, des copeaux.

Couche 2 : la matière végétale. Idéalement, optez pour des feuilles mortes mais également des herbes et des déchets de tonte, le tout bien sec.

Couche 3 : la matière organique. Apportez du compost bien mûr, voire du fumier de cheval.

Couche 4 : la terre. Choisissez une terre de surface que vous aurez pris soin de tamiser. Arrosez pour permettre à l’ensemble de se tasser. Puis paillez.

Conseil Jardiland : si vous récupérez cette terre dans votre jardin, assurez-vous qu’elle soit bien équilibrée. Si elle est très argileuse ou au contraire très sableuse, amendez-la pour moitié avec du compost qui rétablira l’équilibre. Si elle est limoneuse, vous pouvez vous contenter de l’enrichir avec un peu de compost, pas plus de 20% puisque les nutriments sont de toute façon présents dans les couches inférieures. Si vous n’avez pas de jardin et si vous ne pouvez pas récupérer de terre végétale, un terreau de plantation conviendra.

 

Pour aller plus loin sur la permaculture : Mon jardin en permaculture, démarrage en 5 étapes

Notre sélection pour un carré potager bien rempli

Jardiland - Terreau potager 80 L

Jardiland

11,95 €

Escalier à Légumes avec feutre mélèze brut

Robin Hood®

64,95 €

Potager Keyhole Garden petit modèle L.120 x l.115 x H.48 cm

Mon Petit Potager

169,95 €

Carré Potager Anti-Limaces Slug Ban L.100 x l.100 x H.21 cm

Jardipolys

84,95 €

Comment bien réaliser la rotation des cultures au potager ?

Lire la suite

5 façons de dessiner son potager

Lire la suite