Grenadier : plantation, entretien et taille

Grenadier : plantation, entretien et taille

Le grenadier, familier des jardins d’Iran et d’Inde, a bien vite conquis le bassin méditerranéen, d’Athènes à Grenade. Quel arbre fruitier peut en effet se targuer d’une aussi belle floraison orange et de fruits aussi acidulés ?

Présentation du grenadier

Le grenadier (Punica granatum) est un arbre fruitier ou décoratif caduc de la famille des lythracées, à feuilles lustrées et au port buissonnant. Au début de l’été, il donne à voir des fleurs rouges ou orangé tubulaires, simples ou doubles selon les variétés. L’automne annonce ses fruits sphériques, renfermant une pulpe sucrée et des graines juteuses. Son écorce argentée se desquame et offre un spectacle splendide l’hiver venu. 

Le grenadier adulte atteindra une hauteur de 5 à 8 m, mais certaines variétés naines permettront au jardinier urbain une culture du grenadier en pot. 

Le saviez-vous ? Si la grenade ne fait plus partie des ingrédients de la célèbre grenadine, elle conserve tout son intérêt en jus grâce à ses propriétés antioxydantes et à sa teneur en vitamine C.

Espèces et variétés de grenadier

Les variétés de grenadier actuelles ont sublimé sa beauté, faisant de cet arbre un incontournable des vergers, mais aussi des jardins d’ornement. 

– Les amoureux des belles fleurs admireront la floraison double des grenadiers (Punica granatum) ‘Rubra Plena’ ou ‘Maxima Rubra’

– La variété ‘Nana’, arbuste compact qui ne dépasse pas un mètre, sera idéale pour une potée. 

– La variété ‘Provence’, quant à elle, donne des fruits savoureux.

Plantation du grenadier

Le grenadier se cultive principalement dans le sud de la Loire, voire dans la frange méditerranéenne, à l’abri des vents froids. Il appréciera un sol profond, calcaire et bien drainé, et une exposition ensoleillée. 

La plantation du grenadier s’effectue au printemps dans un trou enrichi de terreau et n’oubliez pas d’arroser copieusement tout le printemps.

Culture et entretien du grenadier

Le grenadier résiste à la chaleur estivale, mais exige un automne doux pour bien fructifier. Dans les régions moins chaudes, il appréciera un palissage le long d’un mur ou une plantation en pot. 

Le grenadier devient productif 3 ou 4 ans après sa plantation.

Taille du grenadier

Effectuez une taille de formation de votre jeune grenadier en ne conservant que 3 à 5 branches maîtresses. Éliminez les rejets au pied pour ne pas l’épuiser. 

Les branches de grenadier ont la particularité de ne fleurir qu’une fois. Une fois votre récolte terminée, attelez-vous à tailler les rameaux défleuris. Profitez-en pour éliminer les branches sèches, malades ou qui obscurcissent inutilement la ramure.

Récolte des grenades

Les grenades sont considérées comme mûres lorsqu’elles sont suffisamment colorées. Ne tardez pas trop, sinon elles risquent d’éclater. Vous pouvez ensuite les conserver dans le bac à légumes de votre frigo pendant plusieurs semaines.

Maladies et parasites du grenadier

Le grenadier est un arbre résistant, épargné des maladies et parasites. Cela ne vous dispensera pas toutefois d’être attentif aux attaques ponctuelles de pucerons. 

Par ailleurs, prenez garde à ne pas forcer sur les engrais, qui risquent de provoquer l’éclatement prématuré de vos fruits.

Prunier : plantation, entretien et taille

Lire la suite

Pommier : plantation, entretien et taille

Lire la suite

Poirier : plantation, entretien et taille

Lire la suite