Goji : plantation, culture et taille

Goji : plantation, culture et taille

Petit arbuste à feuillage caduc, le goji ou lyciet (Lycium barbarum) produit en automne de nombreuses baies riches en vitamines. Rustique et peu exigeant, il se montre très facile à cultiver.

Présentation du goji ou lyciet

Le goji ou lyciet (Lycium barbarum) est un arbuste de la famille des solanacées au port lâche, qui peut atteindre 2 m de hauteur maximum. Ses branches les plus anciennes portent des épines. Il se pare en été de fleurs violettes tubulaires de petite taille, très appréciées des abeilles. Son feuillage légèrement argenté accompagnera joliment les lavandes et sauges. En automne, de délicieux fruits rouges et oblongs pèsent sur les branches : ce sont les baies de goji

Le lyciet est également utilisé en haie coupe-vent dans les jardins de bord de mer, mais aussi dans des haies vives avec des groseilliers, des forsythias, des deutzias… 

Le goji s’avère relativement rustique : il peut résister à des températures de -15 °C

Le saviez-vous ? Connu depuis des millénaires en Chine, le goji fait partie des « superfruits » grâce à ses nombreuses propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires ou anticholéstérol. Cette baie a fait l’objet d’un remarquable renouveau il y a une trentaine d’années en Occident en devenant l’alliée incontournable d’une alimentation healthy.

Espèces et variétés de goji

Parmi les gojis, deux espèces de Lycium coexistent : le Lycium barbarum et le Lycium chinense. Le premier correspond au goji traditionnel, le second est réputé pour être plus amer. Il sera privilégié pour la réalisation d’alicaments.

Plantation du goji

En automne ou au printemps, jetez votre dévolu sur un emplacement ensoleillé et une terre fraîche, mais bien drainée. Creusez un trou d’un diamètre deux fois supérieur à la motte du plant de goji. Installez l’arbuste et apportez-lui un peu de mulch. Tassez la terre et arrosez. 

Le goji peut également être planté en pot dans les mêmes conditions qu’en pleine terre : il lui faudra alors une bonne couche de drainage, une terre fraîche et un arrosage régulier en période estivale.

Culture du goji

Le lyciet se révèle être particulièrement résistant si l’environnement lui convient. Il peut ainsi supporter des situations de sécheresse estivale sans broncher. En revanche, protégez du froid les jeunes sujets encore verts à l’aide d’un voile d’hivernage.

La multiplication se fait par semis en pot à l’automne ou par bouturage en hiver.

Taille du goji

La croissance débridée du goji peut parfois freiner sa fructification. Pour la juguler, rabattez la moitié de ses branches grêles au printemps. Profitez-en également pour vous débarrasser des branches sèches. 

Astuce Jardiland : pincez l’extrémité des rameaux, ce qui permettra de ramifier votre plant de goji et de le rendre plus compact. 

Récolte des baies de goji

La récolte des baies de goji s’effectue lorsqu’elles seront bien rouges et tendres au toucher. Vous pouvez ensuite les préparer en jus, les consommer directement ou encore les surgeler. 

Certaines personnes apprécient aussi les baies de goji séchées. Utilisez pour cela un déshydrateur ou votre four à très basse température (moins de 40 °C).

Maladies et parasites du goji

Le goji peut parfois réveiller les appétits des gastéropodes (limaces ou escargots) ou des altises (petits papillons blancs). Une autre menace, l’oïdium, se caractérise par un aspect poudré sur les feuilles.

Framboisier : plantation, entretien et taille

Lire la suite

Cassissier : plantation, entretien et taille

Lire la suite

Grenadier : plantation, entretien et taille

Lire la suite