Géranium : variétés, plantation et entretien

Géranium : variétés, plantation et entretien

Roi du balcon et du jardin, le géranium est indémodable tant il est généreux en fleurs, en couleurs et variétés. Entre les géraniums cultivés en plantes annuelles, issus de l’espèce Pelargonium, et les géraniums vivaces qui sont rustiques au jardin, cette famille offre de multiples possibilités.

Présentation du géranium

Les géraniums se divisent en deux familles bien distinctes que l’on emploie de façon différente au jardin : les géraniums de balcon ou de massifs saisonniers, et les géraniums vivaces.

Les premiers sont issus du genre Pelargonium. Venus d’Afrique du Sud, ils ne supportent pas nos hivers et sont pour cette raison cultivés en plantes annuelles, même si dans les régions douces ils peuvent aussi perdurer plusieurs années en étant protégés ou rentrés hors gel. Les pélargoniums présentent des espèces diverses, mais surtout des centaines de variétés qui ont été hybridées depuis des dizaines d’années pour répondre à l’engouement des jardiniers. Ils sont effectivement très appréciés pour leurs couleurs vives et leur floraison très généreuse qui dure du mois de mai jusqu’au mois d’octobre sans faiblir. Leurs fleurs forment des grappes ou bien sont réunies en boule au sommet des tiges. De coloris vifs, elles vont du blanc au rouge ou lilas clair en passant par toutes les nuances de rose et de fuchsia. Ce type de géranium s’utilise dans les massifs annuels ensoleillés, et garnit les potées et jardinières qu’il habille d’une profusion de fleurs toute la belle saison.

Les seconds sont issus du genre Geranium. Ils sont vivaces et rustiques sous nos climats, donc constituent des plantes de massif. En grande majorité caducs, ces géraniums disparaissent en hiver, mais repoussent de souche chaque printemps et prennent de l’ampleur au fil des années. Certaines variétés sont persistantes et gardent  leur feuillage même en hiver comme le Géranium macrorrhizum .Leurs couleurs sont moins vives que chez les pélargoniums, et leurs périodes de floraison sont en général plus courtes. Elles sont printanières ou estivales. Les fleurs sont solitaires sur les tiges. Leurs coloris vont du blanc au rose foncé et de très nombreuses espèces montrent des teintes bleues ou violacées. Ces géraniums vivaces s’utilisent plutôt en massifs, en bordures, en accompagnement des rosiers avec lesquels ils se marient très bien. Ils peuvent constituer de grandes plates-bandes, couvrir des talus et des sous-bois pour les espèces d’ombre. Les espèces naines ornent aussi les interstices des dallages et des allées pavées.

Espèces et variétés de géranium

Parmi les géraniums(Pélargonium) cultivés en plantes annuelles, trois principales espèces sont proposées :

– Le géranium zonale, (Pelargonium hortorum) appelé géraniums à massif, produit des fleurs réunies en boule au-dessus du feuillage. Son port est dressé et son feuillage zoné, c’est-à-dire qu’il comporte une bande transversale plus sombre au centre. Haut de 30 à 50 cm environ, il fleurit de juin à octobre en restant assez homogène.

– Le géranium lierre (Pelargonium hederaefolium) est presque exclusivement utilisé en pots, jardinières et suspensions, car son port est très souple et retombant grâce à des tiges longues et souples. Ses petites feuilles épaisses sont de forme palmée, sur une touffe de 20 à 40 cm de haut. Ses fleurs épanouies de mai aux gelées sont simples et réunies en grappes.

– Le géranium des fleuristes (Pelargonium regale, syn. Pelargonium domesticum) offre des fleurs plus grandes en bouquets opulents et un feuillage denté, très dense et duveteux. Les fleurs sont bicolores avec une nuance claire et une macule foncée, d’avril à septembre. Le port est dressé et vigoureux sur 40 à 60 cm de haut.

Ces espèces utilisées pour les jardinières et potées peuvent potentiellement se conserver d’une année sur l’autre, mais leur croissance est souvent très perturbées par la période hivernale et ont du mal à donner à nouveau de belles plantes l’année suivante.

Les géraniums odorants (Pelargonium capitatum, P. graveolens) ont un feuillage qui sent, selon les variétés, le citron, la menthe, l’ananas, la réglisse, la pomme, la rose… Ce sont les plus frileux, mais ils peuvent vivre continuellement en véranda ou être rentrés en hiver dans une pièce chauffée restant assez fraîche (12 à 15 °C) et dans ce cas persisteront tout au long de l’année. Ils fleurissent de mai à septembre et montent à 60 cm de haut environ.

Les géraniums vivaces sont rustiques au jardin et en potées, auges, rocailles bien drainées. Parmi ces géraniums vivaces, de très nombreuses espèces sont recensées, dont les conditions de culture diffèrent (soleil, mi-ombre, ombre, au sec ou en milieu frais) et les périodes de floraison s’échelonnent entre avril et septembre. Il en existe des géraniums nains hauts de 10 cm formant des tapis ras ou moutonnants et d’autres de 30 à 60 cm de haut s’étalant en touffes de plus en plus amples.

Semis et plantation du géranium

Le géranium annuel se plante au printemps quand les gelées sont terminées. Il demande un sol bien drainé, assez riche ou un terreau de bonne qualité (terreau pour plantes à fleurs). Il se place à exposition ensoleillée.

Le géranium vivace peut se planter au printemps ou en début d’automne. Il aura besoin d’un sol bien drainé, mais selon l’espèce il peut résister à la sécheresse ou préférer les sols qui restent frais.

Culture et entretien du géranium

La culture des géraniums, qu’ils soient annuels ou vivaces, est d’une grande simplicité. Ils ne demandent qu’un arrosage régulier, surtout pour ceux cultivés en pots, suspensions et jardinières. Pour ces derniers, un apport d’engrais tous les mois en cours de saison permet de maintenir la floraison opulente. Pour les géraniums vivaces, un apport de compost au pied en automne suffit. Ces derniers peuvent être divisés tous les deux ou trois ans.

Les géraniums annuels (pélargoniums)  peuvent se rentrer en hiver, en véranda hors gel ou au garage. Ils resteront en dormance et une partie d’entre eux reprendra au printemps, après avoir été arrosée et taillée.

Les pélargoniums odorants rentrés en véranda et que l’on continue d’arroser conservent leur feuillage. Il faut baisser la fréquence des arrosages, mais éviter de laisser sécher la motte.

Les géraniums vivaces sont rustiques, on peut couvrir les souches avec un paillis de feuilles sèches qui se décomposera au fil des mois en enrichissant le sol et en le protégeant du gel.

Taille du géranium

On peut garder les géraniums annuels (pélargoniums) d’une année sur l’autre en les rentrant au garage. Taillez-les assez sévèrement en sortie d’hiver, avant la remontée de sève, pour favoriser une repousse de jeunes tiges touffues.

Pour les géraniums vivaces, la taille consiste à rabattre les tiges flétries et sèches à 10 cm du sol en automne.

Maladies et parasites du géranium

Les géraniums restent exempts de maladies tant qu’ils poussent en sol bien drainé. Ils peuvent parfois  être attaqués par des pucerons.

Le saviez-vous ? Certains géraniums vivaces et les pélargoniums odorants ont un feuillage aromatique qui éloigne les parasites.

Notre sélection

Géranium lierre double, pélargonium lierre double

À partir de 19,95 €

Géranium zonale, pélargonium zonale

À partir de 9,95 €

Géranium zonale 'Fireworks', pélargonium zonale 'Fireworks'

À partir de 3,95 €

La plante du mois : Laurier-rose

Lire la suite

Les succulentes : variétés et entretien

Lire la suite

Hibiscus : plantation, entretien et taille

Lire la suite