Nous utilisons des cookies afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que pour réaliser des statistiques de visite. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies. - En savoir plus et paramétrer les cookies - J'accepte

Focus sur les plantations de novembre

Focus sur les plantations de novembre

Le moment est venu de préparer l’hiver en rentrant les derniers bulbes d’été, cueillir les derniers fruits et protéger les plantes sensibles. Il reste tout de même quelques travaux de plantation à réaliser au jardin d’ornement et au verger, quelques repiquages à effectuer dans le potager.

Coté potager

Certaines aromatiques peuvent être plantées à cette période. Il s’agit généralement des plantes ligneuses comme le thym, romarin, sarriette… mais aussi les souches vivaces comme l’oseille, la ciboulette, l’ache de montagne… En région froide, certaines auront besoin d’une protection hivernale type voile ou paillage. D’autres, disparaissant totalement l’hiver, auront besoin d’un tuteur ou une étiquette de repérage afin de se rappeler où elles se situent au printemps.

C’est le moment d’installer la rhubarbe, si vous voulez déguster de bonnes confitures ou compotes. En effet celle-ci s’installant doucement et se réveillant tôt au printemps, c’est le moment idéal pour la planter. Pour ce faire, ameublissez correctement la terre en creusant le trou de plantation et ajoutez du terreau, compost et beaucoup de fumure organique car elle adore cela.

Plantez aussi les laitues d’hiver,  les choux pointus et les fraisiers. Il vous faudra préalablement avoir retourné votre sol en incorporant un amendement organique type fumier déshydraté ou compost, l’avoir aplani et correctement émietté avant la plantation. Respectez les distances de plantations suivantes, en tous sens : 30 cm pour les laitues, 50 cm pour les choux et 40 cm pour les fraisiers.

Arrachez aussi vos racines d’endives pour les replanter en silo. Pour ce faire, coupez la pointe des racines puis coupez les feuilles à 2-3 cm du collet. Regroupez-les dans un conteneur percé ou caisse en bois en les espaçant de 4-5 cm les unes aux autres, puis remplir de tourbe blonde ou de sable en dessous du collet. Arrosez copieusement puis stockez-les dans l’obscurité à une température de 10°C à 15°C. Il est aussi possible de les ‘forcer’ en pleine terre afin de les consommer plus tard (mars-avril). Le principe est le même sauf qu’il faudra creuser une fosse de 50 cm de profondeur en pleine terre, disposez les racines et rebouchez avec la terre bien émiettée. En région très humide, recouvrez d’une bâche plastique surmontée d’arceaux.

Bien entendu, pour toutes ces plantations, l’apport de corne broyée à la plantation sera bénéfique. N’oubliez pas aussi d’arroser copieusement après la plantation et les semaines qui suivent, si le temps est sec.

Plantez aussi l’ail, l’échalote grise. Le travail en amont est le même que pour les laitues, choux et fraisiers sans l’apport de fumure. Les bulbes doivent être sains, durs au toucher et bien formés. Placez-les la pointe en haut, en faisant juste affleurer celle-ci. Respectez une distance de 15 cm entre deux échalotes et 30 cm entre les rangs. Tassez légèrement autour du bulbe. En terrain lourd, l’ail et l’échalote seront plantés sur butte afin de limiter le pourrissement.

Coté verger

C’est le moment de planter vos arbres fruitiers et arbustes à petits fruits. La liste est longue : pommier, prunier, cassissier, framboisier….

La plantation en novembre est idéale car elle facilite l’enracinement avant les premières gelées, ce qui garantit une excellente reprise des végétaux au printemps et donnera des plantes robustes. En jardinerie, vous allez trouver les habituelles plantes en conteneurs et aussi beaucoup en racines nues. Celles-ci sont intéressantes pour leur rapport qualité/prix, mais nécessitent quelques précautions lors de la plantation, même si le proverbe nous rappelle qu’ « à la Sainte Catherine, tout bois prend racine »(le 25 Novembre).

Pour les plantations d’arbres et arbustes en racines nues, pensez à praliner les racines, action qui consiste à enduire  les racines de pralin (poudre à diluer dans l’eau et qui est composée d’argile et de matière organique d’origine naturelle) afin de favoriser l’émission de radicelles, après avoir « habillé » celles-ci (consiste à couper proprement l’extrémité des grosses racines). Pour les arbres, il  faudra planter solidement un tuteur au fond du trou (côté vent dominant) afin de fixer la plante avec une attache spécifique, pour la maintenir pendant deux à trois ans.

Framboisier

À partir de 7,36 €

Un apport d’engrais organique comme de la corne broyée sera le bienvenu. Mélangez-le à votre terre en additionnant du terreau ou compost avant de reboucher le trou. Veillez à faire une cuvette pour faciliter l’arrosage.

Attention à veiller que le point de greffe de l’arbre ne soit pas recouvert de terre, il doit se trouver juste au-dessus du niveau du sol. Une fois que tout cela est fait, arrosez copieusement vos plantations.

Astuce : Creusez vos trous de plantations quelques semaines en avance, cela permettra à la terre de s’aérer.

Côté jardin d’ornement

Refleurissez vos massifs avec des fleurs bisannuelles qui passeront l’hiver comme les pensées, violas, en les associant avec des bulbes. Cela permettra de profiter de floraisons exceptionnelles dès le retour des beaux jours.

C’est le bon moment d’effectuer les plantations d’arbres, arbustes décoratifs et rosiers en prenant soin d’apporter terreau, amendement organique et compost mélangé à la terre. Pour les plantes de terre de bruyère comme les azalées, rhododendrons, etc…, prévoyez un feutre au fond du trou et sur les côtés, de la tourbe et terre dite de bruyère, pour remplacer votre terre si votre sol à un ph supérieur à 7. Creusez des trous à minima du triple du conteneur, décompactez les racines à l’aide d’une griffe, bèche ou sécateur afin d’éviter le chignonnage (racines continuant de pousser en s’enroulant et provoquant un étranglement de la plante). Pensez à tremper la motte dans un seau d’eau afin de l’humidifier au maximum. Pour les arbres, prévoyez un tuteurage ou haubanage (fixation en trois points autour du tronc) le temps de l’enracinement complet. Pour les rosiers, maintenez le point de greffe au-dessus du niveau du sol. Buttez les dès que le froid fait son apparition.

Pour les sujets en racines nues, effectuez les mêmes opérations que précédemment mais en habillant et pralinant les racines.

Pensée à grandes fleurs

À partir de 8,95 €

L’époque est favorable à la plantation de vivaces. Passer l’automne et l’hiver en terre leur permettra de s’installer et de démarrer au plus tôt, d’où une floraison superbe l’an prochain. Certaines, bien qu’elles reviennent année après année, sont plutôt frileuses. C’est le cas des sauges, des penstemons, des fuchsias et des nombreuses méditerranéennes qui peuplent aujourd’hui bien des jardins situés au-dessus de la Loire… Pour les protéger, épandez à leur pied un paillis ou mettez un voile d’hivernage pour les sujets les plus sensibles au froid. Le feuillage de certaines vivaces disparaît complètement durant l’hiver. Pour ne pas risquer de les abimer en travaillant vos massifs ou plates-bandes cet hiver, marquez dès à présent leur emplacement au moyen des étiquettes et tuteurs prévus à cet effet.

Après toutes ces plantations, arrosez copieusement.

Il est aussi temps de planter les bulbes à fleurs qui fleuriront au printemps : tulipes, jacinthes, narcisses, crocus, ail d’ornement…. Bêchez soigneusement l’emplacement et disposez les bulbes pointes vers le haut. En règle générale, les petits bulbes seront recouverts de terre sur 2 fois leur hauteur et les plus gros sur 3 fois. Si vous parsemez vos massifs ou vous en implantez dans le gazon, faites des trous individuels au plantoir à bulbes.

Narcisse

À partir de 10,95 €

Côté balcon & terrasse

Si vous  disposez uniquement d’un balcon ou d’une terrasse, sachez que vous pouvez planter quasiment toutes les espèces hormis les grands arbres ou fruitiers, qui nécessitent un volume de terre conséquent. Il faudra uniquement surveiller un peu plus l’arrosage et les apports d’engrais car ils n’auront pas de contact direct avec la terre et seront donc plus dépendants de vos soins.

Astuces : pour les plantations en bacs et jardinières, pensez à tapisser le fond de votre contenant avec des billes d’argile pour assurer un bon drainage.

Côté intérieur

Pour votre maison, quoi de plus beau qu’un amaryllis en fleur ou le parfum d’une jacinthe.

Les amaryllis produisent de longues hampes, qui portent de grandes fleurs rouges, roses, orangées ou blanches en forme de trompette. Ces dernières s’ouvrent bien souvent avant l’apparition du feuillage. Choisissez un contenant profond, haut de 35 cm au minimum. Disposez dans le fond une couche de graviers pour obtenir un bon drainage. Le bulbe sera enterré à moitié, dans un mélange assez riche composé de terreau et de tourbe, en prenant soin de ne pas endommager les racines et tassez pour éviter les poches d’air. Arrosez, même si le mélange est bien humide. Placez le pot à la lumière à une température de 21 à 23 degrés.

Pour les jacinthes, placez au fond du pot une couche drainante (gravier ou billes d’argile par exemple): l’humidité stagnante est très néfaste. Pour cette même raison, vous réaliserez un mélange assez léger constitué de 3/4 de terreau et 1/4 de sable. Attention: ce substrat ne doit pas être pauvre pour garantir une pousse régulière; ajoutez un peu d’engrais le cas échéant. Enterrez le bulbe jusqu’à son collet. Tassez convenablement et arrosez.

Astuce : plus vous choisirez des bulbes de gros calibre, plus la fleur sera imposante.

Amaryllis d'intérieur

À partir de 6,50 €

Tulipe fleur de lys en mélange

Jardiland

3,95 €

Narcisse Queen Béatrix x5 calibre 16/18

Kapiteyn

5,95 €

Jacinthe 'Midnight Mystic®'

9,95 €