Quelles fleurs planter à la fin de l'hiver ?

Quelles fleurs planter à la fin de l'hiver ?

En février, le jardin sort peu à peu de sa dormance  hivernale. On profite du moindre redoux pour terminer les plantations d’hiver. Et surtout, on peaufine un décor fleuri au jardin comme au balcon pour les saisons à venir et même pour tout de suite. C’est bon pour le moral !

Les arbustes à fleurs à planter en février

Une foule d’arbustes fleurit en février et parfois bien avant. Certains sont même délicieusement parfumés. Les essences à feuillage caduc se plantent de l’automne jusqu’au début du printemps, profitez-en.

En climat doux, plantez également les arbustes persistants. Vous attendrez un petit mois partout ailleurs. Protégez-les d’ici là en les plaçant dans un coin abrité des courants d’air froids et couvrez-les avec un voile d’hivernage si un fort gel est annoncé.

Notre sélection

– Les fleurs solaires (floraison jaune éclatant) : forsythia, mahonia, mimosa.

– Les fleurs odorantes : bois-joli (Daphne mezereum), chèvrefeuille odorant (Lonicera fragrantissima), chimonanthe, cornouiller mâle, hamamélis, sarcococca, viorne d’hiver (Viburnum bodnantense notamment)

– Les fleurs généreuses : bruyère, camélia, laurier-tin.

– Les fleurs à découvrir : abeliophyllum ou forsythia blanc, corylopsis, fothergilla, garrya.

 

Les bons gestes

– Hors période de gel et de neige, creusez un trou deux fois plus gros que la motte de racines.

– Améliorez la terre avec quelques poignées de compost mûr ou d’amendement organique du commerce.

– Hydratez bien la motte dans un seau d’eau avant la plantation.

– Arrosez copieusement et paillez avec une couche de 5 à 10 cm (paillis, écorces, feuilles mortes).

Les grimpantes

Les lianes fleuries en février vont contribuer à estomper le manque de volume et de relief du décor hivernal tout en offrant de la couleur à la 3e dimension.

Notre sélection

– Découvrez la clématite précoce à feuillage persistant finement découpé, Clematis cirrhosa, qui produit une multitude de fleurs d’une belle teinte crème ponctuée de pourpre.

– Pensez également à la tribu des jasmins. En climat doux, adoptez le jasmin polyanthemum qui se couvre de février jusqu’à avril de fleurettes blanches délicieusement parfumées. Ailleurs, préférez la valeur sûre, le jasmin d’hiver (nudiflorum) dont les nombreuses fleurs jaune vif vont illuminer une palissade ou un talus. Seul bémol : il est inodore.

 

Les bons gestes

– Prévoyez le support dès la plantation.

– Installez les grimpantes dans un coin abrité des courants d’air et bien ensoleillé pour encourager une floraison généreuse.

Les plantes fleuries vivaces à planter en février

Les fleurs vedettes de février sont sans conteste les hellébores. Bien rustiques, ces vivaces qui se plaisent en pleine terre comme en pot fleurissent pendant de longues semaines en fin d’hiver. Elles déploient de larges corolles simples, plus rarement doubles. Leurs teintes vont du blanc pur au pourpre très foncé en passant par une large gamme de roses, crème, mauves, rouges, parfois piquetées ou veinées de rose foncé, et même vert selon l’espèce choisie.

Leur beauté, leur belle longévité et leur facilité de culture (surtout les Hellébores orientalis) les rendent incontournables dans le décor hivernal du jardin, de la terrasse ou du rebord de fenêtre.

Veillez bien à leur offrir une situation ombragée ou mi-ombragée mais pas de soleil direct.

Notre sélection

– Les autres fleurs vivaces « bravant le froid » à planter en février : bergénia, giroflée (Erysimum), primevère, pulmonaire, vinca (pervenche).

 

Les bons gestes

– Plantez-les aussitôt achetées ou regroupez-les dans un cache-pot ou un panier rempli de paillis ou de mousse si les conditions météo ne permettent pas la plantation.

– Réhydratez les godets ou les pots si besoin. Inutile de défaire le chevelu de racines comme on le fait pour les arbustes.

– Ameublissez le sol ou le terreau à l’emplacement désiré et positionnez la plante de façon que le haut de la motte affleure le niveau du sol.

– Arrosez et paillez avec des petits cailloux ou des graviers pour faciliter le drainage au niveau du collet de la plante.

Conseil Jardiland : pour un rendu visuel immédiat ou rapide, plantez une grosse potée ou au moins 3 godets de la même plante.

Les fleurs éphémères (les bisannuelles)

Elles n’ont pas leur pareille pour donner du peps au jardin ou à la terrasse. Elles offrent souvent un grand choix de coloris et de formes. Évitez toutefois les associations criardes et limitez-vous à deux ou trois coloris choisis en jouant les harmonies (camaïeux) ou les contrastes.

 

Notre sélection

Les éphémères populaires : giroflée ravenelle, myosotis, pâquerette, pensée, primevère, viola.

 

Les bons gestes 

La plantation des fleurs bisannuelles s’effectue de la même façon que pour les vivaces (voir ci-dessus).

Les bulbes à planter en février

Si vous avez oublié de planter vos bulbes printaniers à l’automne, pas de souci ! Des bulbes en fleurs ou prêts en fleurir, disponibles en pot ou en godet, permettent de rattraper cet oubli. Vous pouvez alors les glisser dans les bordures, les massifs, le couvert des arbustes ou les jardinières de la terrasse ou du balcon pour donner de la gaieté et de la couleur au décor hivernal.

 

Notre sélection

– Les bulbes « spécial potées » : jacinthe, tulipe.

– Les bulbes qui vont se naturaliser (et devenir plus nombreux d’année en année) : crocus, cyclamen coum, iphéion, iris nain (reticulata et unguicularis notamment), muscari, narcisse et tulipe botaniques, nivéole de printemps, perce-neige, scille.

 

Les bons gestes

– Veillez à manipuler avec délicatesse les mottes de racines, car elles sont fragiles et cassantes. Installez-les dans un terreau bien drainant type spécial bulbes si vous les plantez en pot.

– Pour une plantation en pleine terre, mélangez la terre avec des graviers pour l’alléger si elle est de nature compacte.

– Si vous les laissez dans leur contenant initial le temps de la floraison, veillez à les protéger des fortes gelées, car souvent forcés, ils sont moins rustiques que les mêmes bulbes installés en pleine terre en automne.

– Enfin, aidez les bulbes à constituer des réserves pour l’année suivante en leur apportant un peu d’engrais spécial bulbes une à deux fois par mois jusqu’au dessèchement du feuillage.

Attention, il est primordial de ne pas couper le feuillage des bulbes avant qu’il ne dessèche, même si celui-ci n’est pas esthétique. Le bulbe n’arriverait pas à refaire ses réserves et la floraison s’en trouverait réduite l’année suivante.

Les légumes primeurs à semer en février

Lire la suite

10 fleurs d’été pour pots et jardinières en plein soleil

Lire la suite

Préparer l’arrivée du printemps au jardin

Lire la suite