Fève : plantation, culture et récolte

Fève : plantation, culture et récolte

Légumineuse aux origines très anciennes, la fève (Vicia faba) bénéficie d’un regain d’intérêt dans les cuisines actuelles. Amoureux des protéines végétales, initiez-vous à la culture des fèves au potager !

Présentation de la fève

La fève appartient à la grande famille des fabacées, à l’instar des haricots. Cette annuelle se présente sous forme d’une tige se dressant jusqu’à 1 m, aux feuilles ovales vert pâle. Au printemps, des fleurs blanches en grappe s’épanouissent à l’aisselle des feuilles. Elles feront place à de longues gousses vertes puis brunes contenant de 6 à 9 graines. Celles-ci se présentent sous la forme d’un ballon de rugby aplati et sont entourées d’une enveloppe épaisse.

Récoltées avant leur pleine maturité, elles se nomment alors févettes. Les graines pourront être consommées crues à l’orientale, et les jeunes gousses dégustées comme des mange-tout. Réservez à vos potages les fèves mûres.

Pour enlever la pellicule blanchâtre, plongez-les quelques minutes dans une casserole d’eau bouillante, puis refroidissez-les sous l’eau froide. Vous pourrez ensuite éplucher vos fèves aisément.

 

Le saviez-vous ? La fève de la galette des rois était historiquement une vraie graine de fève. Symbole de fécondité dans de nombreuses cultures, la fève avait aussi l’avantage d’être de taille suffisante pour ne pas être avalée.

Espèces et variétés de fève

Deux variétés se partagent les faveurs des amateurs de fève : « Aguadulce à très longue cosse» et « Séville à longue cosse».

La première ne fait pas mentir son nom, car elle présente de larges gousses pouvant atteindre 35 cm de long. Ses grains sont également de bonne taille. Elle est indiquée pour les jardins au nord de la Loire.

La variété ‘Séville’ est plus précoce et les gousses légèrement moins grandes. Ses grains charnus sont verdâtres.

Semis et plantation des fèves

La fève se sème au printemps ou en automne dans les régions méditerranéennes. Optez pour une situation ensoleillée, les fèves craignant un peu le froid.

Creusez un sillon d’une bonne profondeur que vous enrichirez de compost, car les fèves apprécient un substrat riche, sans pour autant être très gourmandes. L’idéal est ensuite de semer une ou deux graines tous les 20 cm et d’espacer les sillons d’une quarantaine de centimètres. Recouvrez de deux à trois centimètres de bonne terre et arrosez délicatement à l’arrosoir.

Les fèves peuvent aussi être plantées en pot dans un contenant bien drainé.

Culture et récolte des fèves

Pour éviter que vos fèves ploient sous le poids des cosses, il est recommandé de les butter dès le premier mois. Une butte d’une quinzaine de centimètres suffit amplement.

La seconde opération consiste à pincer les tiges de fèves au-dessus de la 6e grappe de fleurs, pour favoriser la ramification inférieure. Ce geste permet également de décourager les pucerons habituellement friands des extrémités pleines de sève des fèves.

Un sol sec ne leur convient pas ; veillez à pailler le sol avant les grosses chaleurs et à arroser régulièrement vos plants.

La récolte des fèves s’effectue de mai à juillet, 3 mois après le semis, avant la pleine maturité des gousses. Repérez les petites bosses de la cosse pour choisir les plus mûres. Sachez que vous pouvez tout à fait congeler les fèves, afin d’en cuisiner avec du lard au cœur de l’hiver.

Maladies et parasites de la fève

Pour décourager les pucerons, pensez à planter à proximité des plantes des plantes appâts, telles que des capucines ou de l’aneth. Sinon, un douchage au jet d’eau suivi d’une pulvérisation au savon noir découragera les envahisseurs. Pensez enfin à adopter des larves de coccinelle, leur prédateur naturel.

Outre les pucerons, les fèves craignent le mildiou et la rouille. Les deux premières se reconnaissent aisément au poudrage ou aux points orangés qu’elles laissent sur les feuilles. Enlevez celles qui sont atteintes et pulvérisez vos fèves d’un produit adapté. À l’avenir, ne semez pas trop serré pour ne pas propager ces maladies.

Ne négligez enfin pas deux ravageurs de la fève : le thrips et la bruche qui se développent par temps chaud et sec. Pour les éviter, n’hésitez pas à doucher le feuillage en cas de sécheresse.

Pomme de terre : plantation, culture et récolte

Lire la suite

Échalote : plantation, culture et récolte

Lire la suite

Les légumes primeurs à semer en février

Lire la suite