Que faire des plantes grasses en extérieur l’hiver ?

Que faire des plantes grasses en extérieur l’hiver ?

La grande majorité des plantes grasses – succulentes et cactus – se plaisent à l’extérieur. Certaines pourront même y rester tout au long de l’année, y compris l’hiver. En réalité, la résistance au froid de votre plante grasse dépendra de son espèce et donc de ses origines géographiques mais également des conditions dans lesquelles vous la cultivez. Retrouvez les conseils d’entretien et d’hivernage des plantes grasses et cactées les plus communes. Découvrez quelles sont les méthodes d’hivernage et les bons réflexes à avoir…

Quel hivernage pour quelles plantes grasses ?

Il est important que vous connaissiez votre plante par son petit nom latin précis,

ceci vous donnera le genre auquel elle appartient mais également la variété voire le cultivar.

 

Des précisions plus qu’utiles car tous les genres mais également toutes les variétés au sein d’un même genre n’ont pas la même rusticité c’est-à-dire le même seuil de résistance aux températures basses !

 

En connaissant votre végétal, il vous sera facile de décider d’une culture en pot ou en pleine terre et d’une stratégie d’hivernage en cas de gel, allant de l’absence de mesure, si les gelées sont légères et passagères, au remisage obligé en passant par le voile de protection simple et provisoire.

Dans le cas de sujets en pot installés en extérieur, il sera quasiment partout en France métropolitaine raisonnable voire nécessaire d’abriter et conserver ceux-ci dans une pièce hors-gel. Et dans tous les cas, vous devrez les maintenir au sec, hors pluie et sans arrosage.

 

Cette protection contre l’humidité sera également de mise pour les plantes installées en pleine terre.

Prévoyez un abri provisoire en cas de pluie – une bâche, un petit tunnel, toujours transparent – et arrêtez tout arrosage bien en amont des périodes de gel.

Vous pouvez, pour les moins rustiques, opter pour un film ou un voile d’hivernage mais ils devront être retirés au moindre redoux pour éviter l’étouffement et le pourrissement de votre végétal.

 

N’hésitez pas à vous informer auprès de votre jardinerie préférée et si vous avez envie d’en savoir plus sur les plantes grasses en général, découvrez nos articles sur les succulentes : variétés et entretien et comment entretenir les cactus et plantes grasses

Les Cactus

Ils sont souvent nés dans les déserts et leur constitution leur permet de résister à des températures élevées et à une sécheresse prolongée. Mais, parce que certaines de ces zones désertiques connaissent des températures négatives la nuit, leur nature et leur capacité d’entrer en dormance leur permettent aussi de supporter des températures basses voire très basses du moment qu’ils sont le plus possible maintenus au sec.

 

Ainsi, parmi les Cactus, quelques-uns supporteront des gelées légères – pas en-deçà de -5°C – et courtes – pas plus de 4 jours consécutifs – mais seront alors à tenir à l’abri de la pluie et sans arrosage. Ce sera le cas des Astrophytums, reconnaissables par leurs belles formes étoilées quasi géométriques, du Cactus de Grand-Mère dit Cactus Queue-de-Rat, étrange retombant à la floraison spectaculaire et du célèbre, épineux et dodu Coussin de Belle-Mère.

Plus rustiques (-15°C), le bien-nommé Cactus rustique supportera de rester sans protection dans un environnement très bien drainé.

Il sera le voisin parfait d’un Cactus-raquette.

 

Si le plus célèbre d’entre eux, le Figuier de Barbarie sera sensible à des températures négatives, d’autres Oponces seront bien rustiques.

L’espèce ‘Rastrera’ ou encore la variété naine ‘Millevaches’ par exemple, proposeront comme leur fameux cousin de larges tiges aplaties et épineuses, une floraison spectaculaire et des fruits comestibles mais résisteront, eux, à -20°C.

 

Les Cactus gélifs seront, eux, à hiverner dans un local tempéré, idéalement entre 5°C et 12°C.

 

Envie d’en savoir plus ? Découvrez notre article : hiverner les cactus.

Les Succulentes rustiques

Les plantes grasses rustiques proviennent des régions montagneuses d’Europe, des Amériques et d’Asie. Elles prospèrent à moyenne et haute altitudes, ce qui les rend éligibles à une culture en pleine terre sur la totalité du territoire français…

 

Les Agaves

 

Le genre comprend près de 200 espèces, la plupart originaire du sud des États-Unis et du Mexique. Elles ont conquis les jardins français et certaines d’entre elles font montre d’une grande résistance au froid. La plus rustique d’entre elles, Agave havardiana, supportera aisément un hiver à -10°C et résistera à des gelées passagères pouvant avoisiner les – 20°C à condition d’être en environnement sec, parfaitement drainé.

Toutes les variétés devront ne plus être arrosées en hiver et protégées de la pluie. Les moins rustiques d’entre elles, si elles sont cultivées en pot, devront être, selon votre région, rentrées dans une pièce hors gel mais froide et bien lumineuse.

Les Aloès

 

Plutôt réservé à la culture en pot, l’Aloe vera peut s’installer en pleine terre dans les régions bénéficiant d’un hiver doux car elle ne supportera pas des températures en-deçà de -5°C.

 

Ce sera également le cas de l’Aloe peglerae, un beau spécimen  qui vous enchantera avec ses rosettes denses, dentées, recurvées d’un beau gris vert ou le très décoratif et imposant Aloe arborescens.

 

Pour des variétés plus rustiques, choisissez la variété naine Aloe aristata (-10°C) et ses rosettes charnues et mouchetées ou encore la plus rustique des variétés arbustives, Aloe striatula (-12°C) dont vous protégerez momentanément les parties aériennes en cas de températures inférieures à -9°C.

Les Joubarbes

 

Plantes des montagnes d’Europe et d’Asie, ces succulentes sont idéales pour une culture en rocaille, en extérieur, sur tout notre territoire.

 

Vous vous régalerez à choisir parmi la grande variété esthétiques et de couleur de ces rosettes tapissantes qui traverseront toutes l’hiver sans encombre avec une rusticité allant tranquillement jusqu’à -20°C !

 

Choisissez parmi l’espèce type Sempervivum sp., une hybride pourpre comme ‘Othello’, une traditionnelle Joubarbe des toits ou une originale Joubarbe à toile d’araignée qui doit son surnom aux fils blancs recouvrant son cœur.

Joubarbe

À partir de 5,95 €

Joubarbe

À partir de 2,95 €

Les Sedums

 

Ultra-résistant, le Sedum s’accommode de tous les climats, de tous les écarts de températures.

 

Choisissez un Orpin d’Automne (Sedum spectabilis) qui en plus de fleurir jusqu’aux portes de l’hiver résistera à des températures avoisinant les -15°C.

 

Un Sedum spatulé comme le ‘Cape Blanco’, également rustique à -15°C et proposant un feuillage en rosette gris contrastant à merveille avec une floraison jaune vif.

 

Un Sedum spurium, vigoureux couvre-sol aux longues tiges, petites feuilles unies ou panachées et floraison généreuse de différentes couleurs selon la variété allant d’un blanc délicat avec ‘Album Superbum’ à un rouge exubérant chez ‘Fuldaglut’.

Les Succulentes gélives

Le plus souvent originaires de contrées chaudes et sèches, principalement du continent africain, les plantes grasses gélives, c’est-à-dire sensibles au gel, seront à cultiver le plus souvent en pot et à rentrer aux premiers signes de frimas. Elles feront alors le bonheur de la maisonnée !

 

Les Aeoniums

 

Peu exigeants et très adaptables, les Aeoniums sont cependant peu rustiques. Ils ne supporteront une culture en extérieur en pleine terre que dans des régions aux hivers cléments (pas moins de -4°C) et peu humides. Partout ailleurs, préférez une culture en pot et, l’hiver, une installation en serre, en véranda, dans une pièce très lumineuse mais fraîche. N’arrosez alors pas plus d’une fois par mois. Profitez ainsi tout au long de l’année d’un Artichaut des Canaries, une ravissante plante grasse en arbre, ou la rosette parfaitement plate de la variante tabulaire.

Les Echeverias

 

Plus que le froid, c’est l’humidité que ces vivaces succulentes en rosette redoutent. Il faudra donc savoir les protéger à la fois des gelées – elles ne résisteront pas en-deçà de -5°C – mais également de la pluie et de l’humidité.

 

Pour une culture en pleine terre, l’hiver devra être doux, le climat sec et le terrain bien drainé.

 

Sinon, cultivez en pot l’une des nombreuses variétés d’Echeverias, de la sublime ‘Perle von Nürnberg’ et sa rosette vieux rose presque nacrée à la duveteuse et bleutée ‘Setosa’.

 

Toutes deux apprécieront un remisage en serre froide au jardin, en mini-serre sur un balcon ou à la maison, dans une pièce lumineuse non chauffée.

Les Crassulas

 

Si la plus connue du genre, l’Arbre de Jade, s’avère aussi la plus rustique avec sa tolérance à -10°C, les Crassulas, toutes originaires d’Afrique du Sud, de Madagascar ou d’Asie sont plutôt destinées à une culture en climat très doux.

 

Dans les autres régions, elles pourront être maintenues en pleine terre à condition d’être protégées par un voile d’hivernage en cas de températures négatives ou, mieux encore, d’être cultivées en pot et remisées dans une pièce fraîche et lumineuse en amont des gelées.

 

Ainsi, vous profiterez peut-être de la rare floraison hivernale d’une Crassula arborescens ou des jolies feuilles en forme de cœur rougeoyant d‘une Crassula marginalis.

Les Euphorbes Cactus

 

Au contraire de leurs cousines des jardins, les euphorbes cactiformes sont des succulentes venues d’Afrique qui se cultivent de préférence en pot.

 

Toutes les variétés ressemblent fortement à des cactus et possèdent des épines comme eux mais elles n’appartiennent pourtant pas à la même famille.

 

Choisissez une Euphorbia erythrea qui passera les beaux jours à l’extérieur à la mi-ombre et à l’abri du vent et rejoindra l’intérieur aux premiers signes de fraîcheur. Cette Euphorbe arborescente pourra atteindre les 12 m. Prévoyez un large pot et une solution pour son déplacement comme un roule-plante.

À moins que vous ne préfériez une Euphorbe Candélabre et son 1.50 m de haut qui elle aussi ne sera guère à l’aise dans des températures en-deçà de 8°C.

Les bons réflexes pour un hivernage réussi

Quelles que soient les plantes grasses que vous rentrerez à l’intérieur, vous devrez d’abord vérifier leur état, vous assurez qu’elles n’ont ni maladie ni parasite et soigner les sujets atteints en conséquence avant de les mélanger avec les autres plantes présentes dans la serre ou votre intérieur. Envie d’en savoir plus ? Découvrez notre article sur l’hivernage des plantes frileuses en serre.

 

Les cactus ne recevront pas plus d’un arrosage par mois et seront placés dans un endroit très lumineux. Les succulentes seront de préférence bassinées, là encore une fois par mois, pas plus si la pièce est bien chauffée. Sinon elles se passeront d’arrosage durant l’hiver. Offrez-leur une luminosité maximale sans soleil direct.

 

Installez l’ensemble dans un espace régulièrement aéré, une atmosphère sèche. Ne faites aucun apport d’engrais durant cet hivernage.

Conseil Jardiland : le changement d’emplacement et de saison est propice à la survenue de maladie et de parasites comme l’araignée rouge ou la cochenille. Inspectez régulièrement votre plante, ôtez les insectes manuellement et isolez la plante des autres s’il y a récidive régulière.

Notre sélection

Figuier de Barbarie

À partir de 1,95 €

Echeveria

À partir de 1,95 €

Coussin de belle-mère, Cactus oursin

À partir de 1,95 €

Aloe vera, Aloé des Barbades - Pot de Ø 12 cm

6,95 €

Euphorbia tirucalli - Pot de Ø 12 cm

14,95 €

Les succulentes : variétés et entretien

Lire la suite

Comment entretenir les cactus et plantes grasses ?

Lire la suite