Comment éviter que mon chat fugue ?

Comment éviter que mon chat fugue ?

De caractère indépendant, le chat est un animal territorial qu’il est difficile de confiner dans votre jardin. Habituellement, il va et vient entre votre maison et les limites du territoire qu’il a lui-même défini. Poussé par ses instincts, il arrive aussi qu’il « fugue », c’est-à-dire qu’il s’aventure hors de son territoire habituel. Il peut alors s’absenter plusieurs jours, ce qui vous inquiète légitimement. En prenant certaines précautions, vous pouvez néanmoins offrir à votre chat la possibilité d’aller et venir à sa guise tout en fuguant le moins possible. Vous pouvez aussi minimiser les conséquences de ces fugues. Voici tous nos conseils à cet effet.

Pour quelles raisons un chat fugue-t-il ?

Différentes raisons peuvent amener votre chat à disparaître pendant quelques temps.

 

Assouvir ses instincts de reproduction

 

Si votre chat n’est pas castré, il est à peu près inévitable qu’il fugue un jour ou l’autre pour s’accoupler. Cela peut concerner les chats femelles, et plus encore les chats mâles, prêts à tout pour rejoindre une femelle en chaleur ; c’est même de la cause la plus fréquente de fugue du chat.

S’il s’agit d’une femelle en gestation, il peut aussi arriver que, le moment venu, elle s’éclipse pendant quelque temps pour mettre bas.

Fuguer pour étendre son périmètre de chasse

 

Même si vous le nourrissez copieusement, votre chat reste un prédateur, toujours prêt à partir en chasse. Parfois, il peut arriver qu’il éprouve le besoin d’étendre son périmètre de chasse et qu’il s’absente plus longtemps que d’habitude. Il est bien compréhensible que vous vous inquiétiez, mais il faut savoir que ce comportement du chat est dans sa nature. Un jour ou l’autre, il partira en balade, à l’affût de nouvelles proies.

 

Fuguer du fait de voisins trop généreux

 

Dans certains cas, il arrive que votre chat, même très heureux chez vous, se trouve un peu plus loin une deuxième famille, prête à le nourrir et à le câliner aussi bien que vous ! Vous pouvez ainsi le voir disparaître un moment, puis revenir chez vous comme si de rien n’était.

Fuguer après un déménagement

 

Dernière circonstance de fugue et probablement la plus angoissante pour vous : votre chat fugue après un déménagement. Rappelez-vous que le chat est un animal territorial et que l’abandon de son ancien territoire est très perturbant pour lui. Il peut alors se mettre à fuguer pour aller retrouver cet ancien territoire et ne pas l’abandonner à un chat inconnu.

Les choses se compliquent ici du fait que votre chat, peu familier de son nouvel environnement, n’est pas toujours capable de retrouver le chemin de votre maison.

Comment éviter les fugues du chat ?

Il existe différents moyens pour limiter les risques de fugue d’un chat.

 

Gardez votre chaton le plus longtemps possible à l’intérieur

Si vous accueillez dans votre foyer un jeune chaton, évitez de le laisser sortir trop tôt au jardin. Plus longtemps il restera à l’intérieur de la maison, plus il y aura ses habitudes et moins il sera plus tard tenté de partir en exploration au-delà de votre jardin.

 

Faites stériliser votre chat

 

Qu’il s’agisse d’un mâle ou d’une femelle, faites stériliser votre chat dès l’âge de 6 ou 8 mois. Vous éviterez ainsi la cause la plus importante de fugue, c’est-à-dire son besoin d’aller rejoindre un ou une partenaire pour s’accoupler. De manière plus globale, même en dehors de l’instinct de reproduction, un chat stérilisé est plus casanier.De cette manière, vous éviterez aussi les reproductions non-contrôlées, malheureusement souvent responsables de chats errants ou abandonnés.

Soyez attentif en cas déménagement

 

Lorsque vous déménagez, conservez au maximum les repères de votre chat : il doit retrouver dans son nouvel environnement son panier, ses gamelles, ses jouets et au moins un meuble sur lequel il avait l’habitude de grimper.

Si le comportement de votre chat est inhabituel, si vous le sentez particulièrement anxieux, vous pouvez l’aider en diffusant des phéromones apaisantes pendant quelques jours.

Enfin, il est préférable de maintenir votre chat dans la maison les premiers temps, puis de l’habituer progressivement à l’extérieur en votre compagnie.

 

Clôturez l’espace autorisé à votre chat

 

Une clôture peut empêcher votre chat de franchir les limites non autorisées. Cela fonctionnera d’autant mieux qu’il est jeune et n’a pas encore pris l’habitude de s’en aller rôder loin de chez vous.

Une autre solution est d’installer une clôture anti-fugue pour chat. Il en existe de deux types :

Clôture électronique : elle fonctionne avec d’une part un fil antenne (qui peut être enterré), délimitant la zone autorisée à votre chat ; d’autre part avec un collier électronique porté par l’animal. Lorsque votre chat s’approche de la limite, il est d’abord prévenu par un bip sonore, puis est dissuadé de poursuivre par une stimulation électrostatique désagréable, mais inoffensive.

Cylindre ou barre pivotante anti fugue, à poser en haut d’une clôture existante : dès que votre chat tente d’escalader la clôture, le système pivote et l’empêche de prendre appui pour franchir l’obstacle.

Quelques précautions supplémentaires

Que votre chat soit un habitué des fugues ou non, il est obligatoire de le faire officiellement identifier par tatouage ou puce électronique. Si vous déménagez, n’oubliez pas de faire enregistrer vos nouvelles coordonnées au Fichier National Félin (FNF), ce qui permettra de retrouver votre animal s’il s’enfuit.

Autre précaution indispensable : tenez les vaccinations de votre chat soigneusement à jour. Le risque principal pour un chat fugueur est en effet de récolter dans l’aventure des coups de griffe et des morsures d’autres félins et d’être contaminé par une maladie qui peut être grave.

Enfin, laissez une chatière ou une autre ouverture accessible à votre petit compagnon, quel que soit le moment où il décide de rentrer.

Si vous avez pris ces précautions, ne vous faites pas trop de souci en attendant que votre animal rentre au bercail : un chat fugueur reviendra toujours chez vous, sauf s’il vient de changer récemment d’environnement et se perd. À son retour, ne le grondez pas, mais accueillez-le avec chaleur et montrez-lui que vous êtes heureux de le retrouver.

Comment créer un habitat confortable pour mon chat ?

Lire la suite

Comment bien nourrir son chat ?

Lire la suite

Comment prendre soin de son chat en hiver ?

Lire la suite