Entretien d’une orchidée en pot d’intérieur

Entretien d’une orchidée en pot d’intérieur

L’orchidée en pot apporte de l’élégance, de l’exotisme et un brin d’exubérance à votre intérieur. Son esthétique gracile, aérienne et parfois complexe pourrait nous laisser croire qu’elle est fragile et bien difficile à cultiver. Pourtant, sa résistance sera à la hauteur de sa beauté pour peu que vous lui apportiez quelques attentions et de simples gestes d’entretien…

Quel environnement pour votre orchidée d’intérieur ?

Réussir la culture d’une orchidée d’intérieur en pot c’est d’abord offrir à celle-ci le bon environnement tant au niveau de l’emplacement que du contenant ou en encore du substrat choisi au moment du rempotage.

Emplacement

 

Offrez à votre orchidée d’intérieur la place qu’elle mérite…

Une exposition bien lumineuse, le plus longtemps possible dans une journée.

Une température équilibrée, idéalement entre 18°C et 21°C, qui ne descendra pas en-dessous de 15°C et qui n’excèdera pas 25°C.

Un espace bénéficiant d’une bonne circulation de l’air et quotidiennement aéré (ouvrir les fenêtres 10 min par jour suffit pour renouveler l’air).

 

Veillez à ne pas laisser votre plante dans les courants d’air, sous le soleil direct, trop près d’une source de chaleur, collée à un vitrage ou exposée à un coup de froid même court.

 

Selon la variété, offrez-lui, en été, un séjour à l’extérieur dans les mêmes conditions.

Contenants

 

En ce qui concerne le pot, gardez celui dans lequel vous l’avez acheté. Il est parfait pour elle : percé, transparent… Cela vous permettra de pouvoir garder un œil sur l’état des racines et le niveau d’humidité de votre orchidée. Installez le tout dans un cache-pot assez grand pour laisser l’air circuler.

 

Et pour le choix, faites-vous plaisir : vous trouverez dans votre jardinerie préférée un grand choix de contenants dédiés plus particulièrement à la culture de l’orchidée.

Les formes cylindriques ou courbes accompagneront à merveille la hampe légèrement arquée de votre Phalaenosis ; vous trouverez dans nos rayons de nombreux coloris assortis à votre élégante orchidée papillon.

Pour une Cymbidium vous choisirez un contenant plus imposant, un peu plus lourd, de quoi accueillir le feuillage plus généreux de cette voluptueuse orchidée. Ce sera également le cas pour vos Dendrobium et leur duo de hampes particulièrement robustes et fournies.

Substrat et Rempotage

 

Si vous observez des racines enroulées sur elles-mêmes et bloquées au fond du pot, substrat desséché… c’est que votre orchidée a sans doute besoin d’un rempotage ! Il s’agit simplement en fait  de renouveler le mélange de culture. Cette opération se fait généralement tous les deux ou trois ans, après la floraison.

 

Choisissez un pot à taille équivalente ou légèrement plus grand que le précédent – mais pas trop car l’orchidée aime être à l’étroit.

 

 La qualité du substrat est déterminante et doit par sa composition répondre aux besoins très particuliers du système racinaire de votre végétal. À l’état sauvage, l’orchidée, plante dite épiphyte, évolue hors sol et se fixe sur un autre végétal, le tronc d’un arbre par exemple, pour pousser ; ce sont ces conditions particulières que le substrat devra en quelque sorte reproduire…

Le rempotage est une opération simple ; opérez par étape…

Ôtez les fleurs fanées et les feuilles abîmées ou jaunies ;

Enlevez l’éventuel tuteur, sortez l’orchidée de son pot et retirez délicatement le substrat ;

A l’aide d’un sécateur préalablement désinfecté et bien aiguisé, coupez net les racines abîmées, pourries, molles, ternes ou creuses ;

Déposez une première couche de substrat, préalablement humidifié, au fond du pot et placez l’orchidée racines déployées ;

Finissez de remplir le pot jusqu’au collet de la plante et tassez légèrement mais régulièrement ;

Replacez avec précaution le pot dans son cache pot  ;

Brumisez les parties visibles et maintenez la plante dans un environnement humide.

 

Attendez une reprise de la végétation (de 2 à 4 semaines après le rempotage) pour arroser le substrat et au moins 2 mois pour faire un apport d’engrais.

Quel arrosage pour une orchidée d’intérieur ?

Toutes les orchidées n’ont pas la même demande en matière d’arrosage mais toutes ont par contre des exigences communes : pas d’eau stagnante aux racines mais une bonne humidité ambiante.

La qualité de l’eau

 

Le choix de l’eau a son importance. Utilisez de préférence une eau de pluie. Si vous n’avez que de l’eau du robinet à disposition, laissez-celle-ci reposer longuement avant utilisation pour que le calcaire se dépose. Elle doit toujours être à température ambiante. L’eau passant par un adoucisseur est à proscrire car toxique pour l’orchidée.

 

L’arrosage

 

Suivez les indications propres à votre orchidée mais en règle générale, pour une culture en intérieur, un arrosage hebdomadaire est suffisant. Dans une atmosphère peu chauffée et bien humide, une brumisation du feuillage peut même suffire. Un bon point de repère : les racines ; observez-les, elles blanchissent lorsqu’elles ont soif !

Le moment venu, arrosez copieusement ou laissez tremper quelques minutes votre pot puis laissez égoutter.

Veillez à ne pas laisser d’eau stagnante au fond du pot, du cache-pot ou dans la soucoupe.

 

L’hygrométrie

 

Le taux d’humidité ambiante est également à surveiller.

Si vous êtes équipé d’un hygromètre, celui-ci devra être maintenu à environ 60%.

 

En cas d’atmosphère trop sèche – à cause du chauffage en hiver notamment – placez votre pot sur un lit de gravier ou de billes d’argile que vous maintiendrez humides.

Comment nourrir et traiter une orchidée d’intérieur ?

Là encore rien de bien compliqué pour entretenir votre orchidée, seulement quelques bons réflexes et des attentions simples !

Les gestes beauté

 

Éliminez les fleurs fanées au fur et à mesure ; en plus d’être inesthétiques, elles pourraient favoriser l’installation de parasites. Supprimez également les feuilles jaunies en tirant dessus sans forcer ; elles doivent se détacher de la base sans abîmer les racines. Essuyez régulièrement le feuillage pour enlever les taches de calcaire et la poussière ; procédez avec un chiffon doux, à peine humide.

 

L’apport d’engrais

 

L’orchidée est finalement assez peu gourmande et plutôt peu difficile. L’idéal est d’utiliser l’engrais spécifique pour les orchidées, disponibles dans votre jardinerie. Il en existe de différents formats selon si vous souhaitez l’utiliser en vaporisation, en dilution dans l’eau d’arrosage… Modulez les apports en engrais selon la saison ou le cycle. Pas d’engrais durant le repos végétatif, un apport soutenu à la reprise et à l’apparition des boutons floraux, un soutien durant la floraison.

Aux grands maux les bons remèdes !

 

Observez régulièrement votre orchidée pour repérer d’éventuels problèmes.

 

Celle-ci peine à se développer ou semble à l’arrêt dans sa croissance ? Assurez-vous que le pot n’est pas trop petit. Vérifiez l’état du substrat et des racines. Apportez lui plus de lumière.  Assurez-vous de lui donner la bonne dose  d’engrais

 

Les bourgeons semblent souffrir et/ou chutent ? Apportez plus de lumière à votre végétal, un peu plus de chaleur aussi, au niveau des racines surtout ! Une fois le bon emplacement trouvé, ne le déplacez pas lors de la formation des bourgeons. Et donnez-lui un coup de pouce avec de l’engrais car il peut s’agir d’une carence nutritionnelle.

Le feuillage est atteint Apparition de taches jaunes puis brunes et apparent assèchement : votre plante souffre d’un environnement trop ensoleillé et trop sec. Changez-la de place, éloignez-la du chauffage. Pointes sèches et brunes : rehausser l’humidité atmosphérique, diminuez l’apport d’engrais, veillez à l’humidité stagnante au niveau des racines. Si les feuilles vont jusqu’à ne plus se déplier, il se peut que les racines aient été endommagées par une eau trop stagnante. Pas de panique, dépotez votre orchidée, coupez les racines trop abîmées, renouvelez le substrat totalement. Veillez au bon drainage tout en vous assurant que l’atmosphère est, elle, suffisamment humide.

 

Enfin, quelques parasites et champignons pourront vouloir se régaler de la belle ! Pucerons, cochenilles, araignées rouges… la plupart du temps, une observation régulière permettra d’intervenir rapidement et d’enlever les parasites manuellement. En cas de récidive fréquente ou d’infestation sérieuse, l’application de produits peut être nécessaire. Respectez bien les consignes d’utilisation préconisées par nos conseillers.

Comment faire refleurir une orchidée ?

Si la plupart des orchidées peuvent fleurir toute l’année ou presque, elles ne fleurissent pas pour autant en continu.

Si votre orchidée perd ses fleurs, c’est donc son cycle de vie qui suit son cours et si elle ne refleurit pas immédiatement, c’est certainement le signe d’une pause bien méritée. Car généralement, lorsque la cause est une maladie, d’autres symptômes apparaissent simultanément comme une dégradation du feuillage ou une altération des racines.

 

Vous pouvez, pour certaines variétés d’orchidées, “encourager” la seconde floraison en coupant les parties défleuries au-dessus d’un nœud. Si c’est l’ensemble de la tige qui est fanée, coupez celle-ci très court. Répétez cette coupe rase à chaque fois qu’une tige est totalement défleurie. Vous favoriserez à chaque fois un nouveau fleurissement.

 

Accompagnez cette opération d’un renouvellement de substrat si celui-ci semble sec et épuisé.

Sinon, veillez à réunir toutes les conditions favorables à la reprise : température adéquate, circulation d’air, grande luminosité, arrosage régulier, apport éventuel et modéré d’engrais !

Conseil Jardiland : si vous débutez votre “histoire” avec les orchidées, commencez par cultiver un Phalaenosis. Ils sont non seulement les plus faciles à entretenir mais également les plus enclins à refleurir. De la lumière, un arrosage hebdomadaire, un engrais spécial orchidée une fois par mois… et voilà !

Notre sélection

Orchidée Cambria 'Nelly Isler'

À partir de 14,37 €

Orchidée cymbidium 'Mini'

À partir de 29,95 €

Orchidée

À partir de 15,95 €

Phalaenopsis 'Multiflora'

12,95 €

Phalaenopsis - Pot de Ø 12 cm

15,95 €

Orchidée : rempotage, arrosage et entretien

Lire la suite

10 plantes d’intérieur faciles à vivre

Lire la suite

Comment entretenir les plantes d’intérieur pendant les vacances ?

Lire la suite