Nous utilisons des cookies afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que pour réaliser des statistiques de visite. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies. - En savoir plus et paramétrer les cookies - J'accepte

Élever des poussins dans son jardin

Élever des poussins dans son jardin

Des poules et de bons œufs frais ne vous ont pas suffi. Vous souhaitez maintenant connaître le plaisir de voir grandir de ravissants poussins. Il est vrai qu’ils sont craquants et facétieux, mais aussi extrêmement fragiles et les accidents nombreux. Pour élever vos poussins dans les meilleures conditions, passons en revue quelques notions élémentaires. 

Élever des poussins avec leur mère ou sans ?

La question peut paraître saugrenue, mais elle mérite d’être posée, et ce pour deux raisons… La première parce qu’il est tout à fait possible d’acheter vos poussins seuls chez un éleveur ou en animalerie. Et la seconde parce que certaines poules ne sont pas très « maternelles » : elles pondent certes, mais ne couvent pas ou peu. Or, la couvaison est essentielle pour garder les œufs au chaud et permettre aux poussins de terminer leur développement sous les meilleurs auspices. 

Alors, résumons. À la maison, vos poules ont pris la décision de couver. Vous pouvez donc choisir de les laisser entièrement jouer leur rôle de mères. Et elles le feront généralement très bien ! En revanche, si elles ont une fâcheuse tendance à ne pas s’occuper de leurs œufs, il est alors temps d’intervenir et de lire le point suivant.

Vous voilà avec des œufs sur les bras. Pas de quoi s’affoler : il existe dans le commerce des incubateurs spéciaux dans lesquels vous pourrez les positionner. Les œufs resteront ainsi bien au chaud et vous assisterez, ému sans aucun doute, à leur éclosion. 

Conseil Jardiland : pensez à mettre la couveuse en fonction plusieurs heures avant de positionner les œufs afin qu’elle soit à bonne température, et vérifiez bien si le retournement des œufs est manuel ou automatique.

Où loger mes poussins nouveau-nés ?

Qu’ils soient juste éclos ou âgés de quelques jours à 6 semaines, il est absolument exclu de loger les poussins dans un poulailler et de les laisser vagabonder en extérieur. Les poussins sont en effet extrêmement fragiles : il faut donc veiller à les protéger un maximum. 

Pour une bonne croissance, les poussins sont traditionnellement placés dans un « nid ». Ce peut être une caisse en carton ou en bois remplie d’une litière épaisse bien isolante (à changer au moins une fois par semaine). Ce nid est installé dans un endroit dépourvu du moindre courant d’air et totalement protégé de l’humidité. Enfin, les poussins apprécient le confort d’une température constante : 37 °C en 1ère semaine et, ensuite, 3 °C de moins par semaine pour atteindre les 18 °C en 6ème semaine. Autant dire qu’en extérieur, il est impossible de respecter ces exigences. Une plaque ou lampe chauffante est donc l’accessoire indispensable pour qui veut élever des poussins (à placer dans un coin de la boîte pour que le poussin puisse choisir sa température).

À observer : 

– Vos poussins sont tous recroquevillés sous la lampe chauffante ? Ils ont froid. Baissez la lampe ou remontez le thermostat si la plaque en est munie.
– Vos poussins sont éparpillés loin de la lampe infrarouge ? Ils ont trop chaud. Relevez la lampe ou baissez le thermostat de la plaque si celle-ci en est pourvue.

Hydratation et alimentation du poussin : les indispensables pour bien grandir

Une eau fraîche et propre doit être disponible en tout temps. Veillez à leur mettre à disposition un abreuvoir spécifique « jeune âge ». En effet, les dispositifs « poules » présentent un rebord bien trop élevé. 

Quant à l’alimentation des poussins, il y a bien des choses à en dire. Tout d’abord, faites-vous une raison : côté poussins, votre sac de graines pour poules pondeuses ne sera pas un bon allié. Les poussins consomment des aliments dits en miettes ou en pâtées. Ce sont donc des aliments adaptés et écrasés qui leur seront distribués. Ici aussi, une mangeoire adaptée à leur âge s’avère nécessaire. Enfin, de nombreux éleveurs donnent aux poussins en complément de leur alimentation de base des vitamines et oligo-éléments. Ce n’est pas une nécessité absolue pour la croissance de vos poussins, mais cela peut donner à leur métabolisme un petit coup de boost à des périodes précises comme l’emplumage par exemple.

Premières sorties : attention danger

Vers l’âge de 8 semaines, il est tout à fait raisonnable de laisser sortir les poussins. Ceci dit, de premières sorties peuvent déjà être proposées dès l’âge de 6 semaines uniquement par temps sec et non venteux. Allez-y progressivement. Sensibles, très sensibles ces poussins vous a-t-on dit ! 

Le mieux est de les sortir progressivement, dans un enclos abrité du vent et du soleil, par tranche de 20 min, ils s’habitueront ainsi progressivement !

Une fois en dehors du nid, le ou plutôt les dangers, tant ils sont nombreux, guettent vos chérubins à plumes. Et le premier d’entre eux n’est pas toujours celui qu’on croit : côté des volailles adultes, il y a de bons candidats à la bagarre. Histoire de bien rappeler les codes de la hiérarchie. Gardez l’œil…

Enfin, les prédateurs classiques de vos poulettes (renard, fouine, belette), mais aussi vos fidèles compagnons (chien, chat) sans oublier nos petites têtes blondes peuvent s’avérer parfois brutaux avec de si fragiles volatiles. Un éleveur averti en vaut deux.

Accueillir des poules dans son jardin

Lire la suite