Comment créer un massif pour les papillons ?

Comment créer un massif pour les papillons ?

Pour attirer les papillons dans votre jardin et avoir le plaisir de contempler leur ballet aérien tout au long de la belle saison, rien de mieux que de leur dédier un massif entier. Choisissez pour cela des fleurs colorées gorgées de nectar, des arbres à papillons et quelques aromatiques. Si vous réservez en outre un carré d’herbes folles à la nourriture des chenilles, vous ferez de votre jardin un vrai refuge pour les papillons !

Les plantes nectarifères

Plantes mellifères et plantes nectarifères

Les plantes dites « mellifères » produisent du nectar et du pollen, parfois plus de nectar que de pollen, ou l’inverse. Pour attirer les papillons, il est nécessaire de leur offrir des plantes particulièrement riches en nectar, ce liquide sucré dont ils se gorgent avec délice !

Malheureusement, la diversité et la quantité de plantes dites « mellifères » donc nectarifères se réduisent constamment sous l’effet de l’urbanisation et des monocultures. Dans le même temps, l’usage des pesticides a pour effet de rendre le nectar et le pollen toxiques. C’est pourquoi les papillons et les insectes butineurs se raréfient dans les campagnes. 

En revanche, dans votre jardin, rien ne vous empêche de cultiver des plantes à papillons, riches en nectar, sans pesticides !

Les fleurs à papillons

Les papillons sont attirés par les fleurs aux couleurs vives et variées, et surtout par les fleurs nectarifères. Certaines de ces fleurs sont vivaces, d’autres annuelles ou bisannuelles, et quelques-unes sont des bulbes.

– Principales fleurs vivaces nectarifères, classées par couleur afin de faciliter votre choix :

• Vivaces nectarifères bleues : campanules, caryopteris, delphiniums, népétas, sauges, scabieuses vivaces, véronique à épis (Veronica spicata). On peut y ajouter les aulx d’ornement, qui sont en fait des bulbes.

• Vivaces nectarifères mauves ou violettes : agastache anisée, asters, bruyère, lavande, verveine de Buenos Aires. 

• Vivaces nectarifères roses ou rouges : échinacées, eupatoires, monardes, orpins, valériane rose.

• Vivaces nectarifères jaunes : coréopsis, giroflée ravenelle, rudbeckias, solidagos verges d’or. 

• Vivaces nectarifères blanches : alysse odorant, marguerite commune (Leucanthemum vulgare), achillée mille-feuille, gypsophile, gauras.

– Principales fleurs bisannuelles nectarifères : digitales, roses trémières.

– Principales fleurs annuelles nectarifères : bourrache, cosmos, gaillardes annuelles, scabieuses annuelles, soucis, tournesols, zinnias.

Astuce Jardiland : ces annuelles forment la base des mélanges de graines vendus spécifiquement pour attirer les papillons. En les semant, vous obtiendrez l’espace d’une saison un coin de prairie aussi coloré qu’attractif pour vos insectes butineurs préférés.

Les arbustes et arbres à papillons

En été, le buddléia, si justement surnommé « arbre à papillons », est constamment environné de nuées de papillons voltigeant autour de ses longs épis colorés. Les variétés les plus courantes sont mauves ou violettes, mais il en existe également des roses (‘Pink Delight‘), des bleues (‘Empire Blue‘), des blanches (‘White Profusion‘) et même des jaunes (‘Sungold‘).

Toutefois, bien d’autres arbustes sont également très nectarifères : l’abélia aux petites fleurs roses, le perovskia aux longs épis dressés bleus, les lavatères arbustives, les viornes, les spirées, sans oublier le lilas et les rosiers, en les choisissant colorés et/ou parfumés.

Les plantes aromatiques nectarifères

Certaines plantes aromatiques font également les délices des papillons :

– les aromatiques méditerranéennes, en particulier le thym, le romarin et l’origan ;

– mais aussi la menthe, la mélisse officinale, la ciboulette, le basilic, la sauge officinale, la coriandre, l’agastache, la verveine officinale et le fenouil.

Comment organiser un massif pour les papillons ?

Si vous souhaitez créer un massif pérenne, attirant les papillons année après année, privilégiez les vivaces et les arbustes, en choisissant un emplacement adapté.

Installez votre massif au soleil

Vous avez certainement remarqué que les papillons adorent butiner en plein soleil, là où les fleurs sont gorgées de nectar ! Vous placerez donc votre massif à papillons dans un endroit bien ensoleillé du jardin et le moins venté possible

Pensez aussi que la majorité des plantes appréciées par les papillons aiment un sol bien drainé et choisissez l’emplacement de votre massif en conséquence. Au besoin, mettez du gravier au fond des trous de plantation et allégez une terre trop lourde en y incorporant un peu de sable.

Harmonisez les couleurs et les formes

En fond de votre massif pour les papillons, placez quelques arbustes nectarifères et des rosiers, auxquels s’adosseront les groupes de vivaces. Rien ne vous empêche de semer quelques annuelles entre les vivaces et de compléter le tout par des aromatiques, par exemple quelques pieds de fenouil, un buisson de romarin ou une bordure de thym. 

Pour un massif esthétiquement agréable, mêlez des plantes aux silhouettes différentes. Apportez par exemple une touche de verticalité avec des delphiniums, des verges d’or, des aulx d’ornement, ou encore quelques tournesols émergeant ci et là. Installez les plantes plus basses en larges taches horizontales d’une même couleur. Un ou deux buissons d’asters ou de caryopteris apporteront du corps à l’ensemble, tandis que des verveines de Buenos Aires, des gauras, des gypsophiles, ou encore quelques graminées, conféreront à votre massif l’indispensable touche de légèreté.

Pour attirer les papillons, les couleurs vives et variées sont à privilégier. Cependant, votre massif sera visuellement plus harmonieux si vous liez les couleurs entre elles avec des touches de blanc : larges taches de marguerites, nuage de gauras, cosmos immaculés…

Pas de papillons sans chenilles !

Deux types de plantes attirent les papillons : d’une part les plantes nectarifères déjà citées, indispensables à la nourriture des adultes, d’autre part les plantes hôtes sur lesquels ils pondent leurs œufs et qui servent de nourriture aux chenilles.

Si vous souhaitez multiplier les papillons dans votre jardin, il est conseillé de faire aussi une place à ces plantes hôtes, dont beaucoup sont des plantes sauvages. Laissez donc au fond du jardin un petit carré d’herbes folles qui s’installeront naturellement, en particulier les orties, sur lesquelles la petite tortue, le Robert le diable, le paon-de-jour et le vulcain pondent leurs œufs. Quant au machaon et au flambé, sans doute les plus beaux papillons de France, ils ont chacun leurs plantes-hôtes attitrées : carotte sauvage et fenouil pour le machaon, prunellier et aubépine pour le flambé. 

Gîte et nourriture pour les chenilles, plus massif de plantes nectarifères : aucun doute, les papillons seront à la fête dans votre jardin !

Comment bien nourrir ses poissons au bassin ?

Lire la suite

Comment protéger les arbres et les arbustes des fortes chaleurs ?

Lire la suite

Comment créer un bassin naturel dans son jardin ?

Lire la suite