Connaître et soigner les maladies du lapin nain

Connaître et soigner les maladies du lapin nain

Lorsque vous adoptez un lapin nain, vous devez savoir qu’il pourra être confronté, au cours de sa vie, à quelques maladies. Il est donc important de savoir reconnaître les premiers signes. Afin de lui garantir la meilleure santé possible et accroître sa longévité, l’alimentation joue un rôle primordial. Par ailleurs, une litière de qualité et un habitat sain contribueront également à prévenir certains problèmes. Néanmoins, des maladies peuvent surgir malgré toute l’attention que vous porterez à votre petit animal, découvrez comment les reconnaître.

Comment savoir si votre lapin nain est malade ?

Tout d’abord, sachez que l’espérance de vie d’un lapin nain va de 8 à 10 ans, parfois plus dans certains cas. Plusieurs signes peuvent éveiller votre attention sur une éventuelle affection dont souffrirait votre petit protégé.

 

Un changement de comportement peut être un indice sur une éventuelle affection : perte d’appétit, cris inhabituels, apathie. Il faut aussi surveiller son poids régulièrement pour vérifier qu’il ne soit pas amaigri ou, au contraire, qu’il n’ait pas grossi par rapport à son poids moyen.

 

Contrôlez également les selles, si vous constatez une diarrhée cela doit vous mettre en alerte de même que si vous remarquez une absence de selles. Vous devez également vous assurez de manière régulière du bon état des yeux, des oreilles et des dents.

Les lapins sont caecotrophes c’est-à-dire qu’il ingère de façon naturelle une partie de ses selles, les caecotrophes, afin de récupérer des nutriments et vitamines. Cette particularité est essentielle et sa disparition peut avoir des conséquences graves sur l’état de santé de votre lapin.

 

Conseil Jardiland : contactez votre vétérinaire dès que vous constatez une anomalie, qu’elle soit comportementale ou physique. Il pourra vous rassurer par téléphone, vous donner des conseils à suivre ou bien fixer un rendez-vous pour une visite.

Les maladies respiratoires

Le coryza se rapproche du rhume chez l’humain. Cette maladie se remarque par une obstruction nasale, des éternuements et un écoulement fluide. Contrairement à l’homme, elle peut être assez grave chez le lapin nain. Le coryza se transmet entre individus. 

 

Si vous constatez ces symptômes, contactez votre vétérinaire afin d’éviter une obstruction nasale à votre animal. La maladie peut atteindre les voies respiratoires et conduire à une pneumonie, pouvant aller jusqu’au décès.

 

Par ailleurs, un environnement non adapté au lapin peut provoquer ou aggraver les signes du rhume : courants d’air, humidité, température trop chaude, poussières provenant d’une mauvaise litière. Ces facteurs peuvent irriter les muqueuses nasales.

Les maladies digestives

Les maladies digestives peuvent avoir des causes diverses : bactéries, parasites, virus, problèmes alimentaires ou bucco-dentaires. L’amaigrissement de votre lapin nain ou un gonflement de son abdomen doivent attirer votre attention.

 

L’occlusion intestinale survient notamment quand les lapins nains ingèrent trop de poils en se léchant pour se toiletter. Afin de l’éviter, brossez régulièrement votre animal surtout s’il a les poils longs, avec une brosse adaptée. Si vous constatez une absence de selles signifiant une occlusion, prenez conseil auprès de votre vétérinaire.

 

La diarrhée chez le lapin nain peut avoir plusieurs causes. Elle peut survenir à la suite d’un changement d’alimentation, une consommation excessive de fruits et légumes frais, une contamination bactérienne. Commencez par enlever les aliments frais de sa nourriture et veillez à ce que l’animal boive normalement. Dès l’apparition d’une diarrhée, contactez votre vétérinaire.

Les maladies virales

La myxomatose se caractérise par des tumeurs cutanées et œdèmes au niveau de la tête et des parties génitales, avec inflammation des paupières et lésions sur les oreilles. La transmission se fait  par les insectes piqueurs hématophages (moustiques, tiques et puces) durant la période estivale quand les insectes foisonnent.

 

Comme il n’existe pas de traitement pour soigner cette maladie, la prévention est essentielle et un vaccin est disponible.

Les maladies dentaires

Les problèmes de dents sont assez courants chez le lapin nain. En effet, le lapin est hypsodonte c’est-à-dire que ses dents poussent pendant toute sa vie (comme les griffes). Cette pousse peut être à l’origine de malocclusion dentaire.

 

Pour les éviter, l’animal doit avoir une alimentation qui lui permettra de les user au quotidien. Le foin est le seul aliment capable d’user les dents, par un effet de lime. En plus, nous conseillons de lui donner des bûchettes à ronger.

 

Envie d’en savoir plus ? Découvrez notre article Comment bien nourrir son lapin nain.

 

Comment reconnaître ce phénomène ? Plusieurs indices peuvent vous mettre sur la voie : anorexie, perte d’appétit, salivation excessive, parfois écoulements au niveau des yeux, problèmes digestifs. Contactez votre vétérinaire dès que vous remarquez l’un de ces signes.

Autres maladies

La conjonctivite : c’est une inflammation de l’intérieur des paupières. Les yeux du petit animal deviennent rouge et pleurent. Elle peut passez passer d’elle-même. Un rinçage sans compresse de l’œil peut aider cette conjonctivite à se résorber toute seule.

 

L’otite externe peut toucher votre lapin nain, particulièrement s’il est de la race des lapins béliers, plus sensibles avec leurs oreilles tombantes. Une otite peut être causée par des parasites, bactéries, allergies et même morsures en cas de cohabitation avec d’autres congénères. 

 

Vous pouvez de manière régulière contrôler ses oreilles, surtout si vous le voyez se gratter beaucoup à cet endroit et vérifier qu’elles ne possèdent pas ces signes : rougeurs, cérumen, croûtes, odeur inhabituelle. Dans ces cas, faites appel à votre vétérinaire.

La pododermatite est une irritation du dessous des pattes. Elle se caractérise par des rougeurs, une perte de poils et parfois un abcès. Les causes peuvent être une litière de mauvaise qualité ou mal entretenue, des griffes trop longues ou une surcharge pondérale.

 

Si vous constatez que votre lapin a du mal à se déplacer, vérifiez le dessous de ses pattes et si vous voyez ces irritations, contactez votre vétérinaire.

Comment éviter que mon lapin nain tombe malade ?

La première chose à faire pour maintenir votre petit lapin en bonne santé est de garder son environnement sain et propre. Changez la litière et nettoyez l’ensemble de la cage une fois par semaine. Lavez les récipients recevant la nourriture (gamelle, mangeoire) plusieurs fois par semaine. Vous pouvez en plus désinfecter la cage une fois par mois avec un spray insecticide adapté.(attention l’animal ne doit pas être présent lors de cette désinfection).

 

L’autre élément essentiel pour maintenir votre animal en bonne santé est l’alimentation. Elle doit être variée, équilibrée et contenir : du foin (à volonté), des granulés et aliments complets, des végétaux et légumes frais, des fruits (en quantité limitée). Les granulés ne doivent pas être laissés la nuit au risque de provoquer des occlusions ou des dysbioses.

Par ailleurs, brossez de temps en temps votre lapin nain, plus souvent s’il est à poils longs, inspectez-le très régulièrement afin de détecter au plus tôt tout signe de maladie.

 

Envie d’en savoir plus ? Découvrez notre article Comment prendre soin de son lapin nain.

Notre sélection

Kit complet Rodycare pour rongeurs - L.3 x l.14 x H.18 cm

Zolux

13,95 €

Terre À Bain - L.7 x l.19 x H.25 cm

Hamiform

10,95 €

P'Tite carotte Tutti Corny 12 cm Tyrol - L.10 x l.3,5 x H.15 cm

Tyrol

2,95 €

Pipettes insectifuges pour Lapin, Furet et Cobaye

Francodex

8,65 €

Complément alimentaire Anti-stress bio pour tous rongeurs 120 ml

Hamiform

7,70 €

Magalli - Désinfectant 2 Eco Pur 1 L

Magalli

12,50 €

Lapin nain : races, caractère, alimentation, santé

Lire la suite

Quelle cage choisir pour mon lapin nain ?

Lire la suite

Comment comprendre et interpréter le comportement du lapin nain ?

Lire la suite