Comment entretenir un rhododendron ?

Comment entretenir un rhododendron ?

Grâce à sa magnifique floraison et sa grande diversité de forme et de coloris, le rhododendron a pris une place particulière dans le cœur des jardiniers amateurs et professionnels. Vous avez choisi votre rhododendron ? A présent, si vous vous demandez comment faire fleurir et entretenir un rhododendron, il est nécessaire de prendre soin de cet arbuste au feuillage persistant tout au long de l’année sans que ce soit très contraignant. Arrosage, taille, protection contre le gel mais aussi les maladies. Voici tout ce que vous devez savoir pour prendre soin de votre rhododendron et vous émerveiller devant sa floraison année après année.

Comment entretenir des rhododendrons ?

De manière générale, entretenir une plante comme le rhododendron ne demande pas de gros efforts. S’il a été planté à un endroit lui convenant, c’est-à-dire dans un endroit ombragé avec une terre bien drainée, il se développera et s’épanouira en vous offrant une profusion de majestueuses fleurs.

Envie d’en savoir plus ? Découvrez notre article sur comment planter un rhododendron ?

Il peut être installé en pleine terre ou en pot. Quel que soit le contenant, il est nécessaire de lui accorder un peu de temps aux moments importants de l’année et notamment l’hiver, le printemps et après la floraison.

 

Comment entretenir un rhododendron en pleine terre ?

 

Figurant parmi les plus beaux arbustes à fleurs pour orner un jardin, il se pare de superbes fleurs et d’un très beau feuillage persistant.

En pleine terre, dans les conditions idéales, il peut vivre de très nombreuses années et atteindre plus de 5 mètres de haut. Bien qu’on le dise facile d’entretien, cela ne signifie pas qu’il ne faut rien faire du tout ! Il demande davantage d’attention que d’entretien puisque même le tailler n’est pas obligatoire. Planté au bon endroit et dans les bonnes conditions, au bout de 4 ans, seul un arrosage en période de sécheresse sera nécessaire pour lui conserver sa splendeur et sa majesté.

 

Comment entretenir un rhododendron au printemps ?

Le printemps est le moment où votre rhododendron vous émerveillera par sa sublime floraison. Il offre une grande multiplicité de couleurs qui se détachent de son feuillage vert foncé. Blanc, rose, orange, mauve, jaune ou rouge, quelle que soit la couleur que vous avez choisi, la période entre mars et juin sera un pur enchantement.

Envie d’en savoir plus ? Découvrez notre article Rhododendron : plantation, entretien et taille.

Le seul entretien à effectuer est de retirer les feuilles sèches et les fleurs fanées à la main afin de lui conserver toute sa beauté et son éclat. Évitez d’utiliser un sécateur pour ne pas risquer de couper trop bas et ainsi de compromettre la floraison de l’année suivante.

 

Conseil Jardiland : Pour retirer une fleur fanée, il suffit de tourner la fleur sur elle-même pour qu’elle se détache.

 

Vous pourrez aussi réaliser un apport d’engrais organique ou pour plantes aimant les sols acides. Une simple poignée par pied suffira. Il devra être intégré délicatement à la terre en griffant légèrement la surface.

 

Astuce Jardiland : Afin de protéger votre rhododendron dont les racines restent en surface, soyez très vigilant lors de l’intégration de l’engrais à la terre et surtout n’utilisez pas de binette ou de bêche.

Comment entretenir un rhododendron après floraison ?

 

Après la floraison, il vous suffira de supprimer les bois morts. Dans les zones climatiques chaudes, ajoutez du paillage afin de garder la fraicheur et arrosez de manière à conserver un sol légèrement humide. Au bout de quelques années, l’arrosage estival doit être encore plus parcimonieux car la plante aura besoin d’un petit stress hydrique pour bien refleurir l’année suivante.

 

Conseil Jardiland : N’aimant pas l’eau calcaire, utilisez uniquement de l’eau de pluie au pied de votre rhododendron qui aura besoin de 2 à 3 arrosages par mois en été, voire même seulement en période de sécheresse, au bout de quelques années.

 

Quand et comment tailler le rhododendron ?

Si vous souhaitez lui donner une belle forme opérez la première année, dès le début de la végétation. Vous pourrez couper l’extrémité des tiges tendres en les prenant entre votre pouce et votre index.

Cela favorisera le développement des ramifications. Pour réduire la ramure, il est recommandé de patienter jusqu’à la fin de l’été et de couper au-dessus d’un œil.

Les variétés en forme d’arbuste peuvent être entretenus environ tous les 2 ans en fin d’été ou début d’automne en coupant les petites tiges du bas.

 

Entretenir le rhododendron en hiver

Rustique, il est très résistant au gel. Ainsi, un paillage épais sera le seul geste à effectuer notamment pour protéger ses racines des gelées hivernales.

 

Astuce Jardiland : Pour votre paillage, privilégiez l’écorce de pin maritime qui apportera de l’acidité et apportera des nutriments afin de prévenir un bon nombre de problèmes ainsi que la pousse des mauvaises herbes.

 

Conseil Jardiland : si la neige recouvre l’arbuste, ne la laissez pas peser trop lourdement sur les branches qu’elle risque de fragiliser.

Comment entretenir un rhododendron en pot ?

Cette plante est adaptée à la culture en pot sur un balcon ou une terrasse. Nous vous conseillons quand même de choisir une variété naine, d’une hauteur maximale de 80 cm environ, pour ne pas être trop envahi après plusieurs années.

Comme en pleine terre, le rhododendron en pot doit bénéficier d’une terre bien drainée, terre de bruyère de préférence avec un peu de terreau de plantation. Une exposition assez ombragée et à l’abri du vent lui permettra de bien s’épanouir.

 

Il est nécessaire de faire particulièrement attention aux arrosages. En effet, il faut éviter que la terre ne se dessèche grâce à un arrosage régulier, la surface doit toujours être humide, tout en veillant à ce que les racines ne restent pas dans l’eau stagnante. Ajoutez une bonne épaisseur de billes d’argiles au fond du pot ou de la jardinière, qui aura été percé préalablement. Et videz la soucoupe sous le pot après l’arrosage.

Le pot ne doit pas être de taille trop importante. En revanche, il faudra rempoter l’arbuste tous les 2 ou 3 ans dans un contenant plus grand à mesure qu’il grandit.

En pot, l’entretien du rhododendron au printemps est quasi nul. Vous n’avez qu’à profiter de ses belles fleurs, retirer celles qui sont fanées à la main et réaliser une petite taille d’entretien après la floraison pour supprimer le bois mort.

Quelles sont les maladies à surveiller ?

Un rhododendron en bonne santé et bien entretenu pourra orner votre jardin ou terrasse pendant de très longues années. Vous pourrez apporter quelques soins à votre plante au fil des saisons pour prévenir les maladies les plus fréquentes. Ainsi, il doit être surveillé de manière régulière. En fonction des différents signaux et de l’aspect des feuilles ou de l’absence de floraison, il est possible d’émettre un certain nombre d’hypothèses sur la source des problèmes de votre plante.

 

Pourquoi les feuilles de mon rhododendron jaunissent ?

 

Des feuilles qui jaunissent et tombent en fin d’été est le signe que le sol est trop calcaire ou qu’il retient trop l’humidité. Le printemps suivant, vous pourrez réaliser un apport d’engrais anti-chlorose et de terre de bruyère autour du pied.

S’il s’agit d’un problème de drainage, deux solutions sont possibles, le planter dans un autre endroit ou le replanter au même endroit en ajoutant au fond du trou une bonne couche de matériau drainant (gravier, billes d’argile…). Si seules les feuilles de l’année sont jaunes, c’est qu’il aura souffert de la sécheresse.

 

Conseil Jardiland : Si les feuilles sont jaunes et vont vers le bas et que les boutons floraux tombent également, cela signifie que votre plante manque d’eau. Dans les 3 ou 4 années suivant sa plantation, il est nécessaire de l’arroser régulièrement.

 

Pourquoi il ne fleurit pas ?

 

Si les boutons sortent mais n‘éclosent pas dans les toutes premières années, il n’y a généralement pas de quoi s’inquiéter. Cela peut arriver si la plante prend du temps à se développer. Votre sol peut aussi présenter un excès d’azote qui va renforcer le feuillage au détriment de la floraison. Dans ce cas, vous pourrez réaliser un apport de potasse au printemps mais seulement sur les sujets plantés depuis deux ans au moins.

Cela peut également provenir d’un arrosage trop important l’été précédent ou parce qu’il est situé dans un endroit où l’ombre est trop importante. Pour fleurir, il a besoin de lumière et d’un peu de soleil dans la journée.

 

Les autres maladies et leurs symptômes

 

Si le feuillage présente des tâches grises, attention au pestalozzia. Ce champignon s’attaque aux plantes affaiblies. Il faut brûler toutes les feuilles touchées.

 

Un autre champignon est la cause de la maladie appelée « Bud Blast ». Elle provoque un dessèchement des boutons floraux. Ceux-ci peuvent être retirés à la main quand la maladie débute.

 

Pour sa part, l’oïdium provoque des taches poudreuses blanches ou jaunâtres sur les feuilles. Seul un traitement préventif en début d’été permettra de l’éviter.

Si vous constatez que votre plante dépérit avec des feuilles qui s’enroulent, cela est provoqué par le mildiou. Il est plus fréquent dans le cas des plantations en pot car il se développe avec la chaleur et l’humidité. Vous pourrez tenter un traitement par fongicide mais les chances de succès sont malheureusement minces. Vous pourrez retirer la plante et son terreau, bien désinfecter le pot et replanter une nouvelle plante dans un terreau frais.

Enfin, parmi les autres maladies, on retrouve les attaques de pucerons, en forme de petites puces blanches, qui entrainent un noircissement des feuilles. En agissant rapidement vous pourrez régler le problème en évitant que cela n’atteigne trop la plante.

Envie d’en savoir plus ? Découvrez notre article Lutter contre les pucerons.

Si les feuilles présentent de petites tâches jaunes qui ont tendance à devenir grises, il s’agira probablement d’une attaque de Stephanitis, une petite mouche qui se tient généralement à l’arrière des feuilles. Compter sur l’aide des coccinelles pour les éliminer avant qu’elles ne soient trop nombreuses.

Notre sélection pour de beaux rhododendrons

Jardiland - Terreau plantation 80 L

Jardiland

11,95 €

Véritable terre de bruyère premium 40 L

Fourche & Compagnie

11,95 €

Rhododendron nain 'Princess Ann'

À partir de 22,95 €

Rhododendron yak 'Doc'

À partir de 16,86 €

Rhododendron yak 'Percy Wisema'

À partir de 13,86 €

Rhododendron jaune

À partir de 21,90 €

10 arbres et arbustes pour massif

Lire la suite

15 arbustes en fleurs au printemps

Lire la suite

Comment planter une haie et choisir ses arbustes ?

Lire la suite