Javascript est désactivé dans votre navigateur. Pour une meilleure expérience sur notre site, assurez-vous d’activer JavaScript dans votre navigateur.

Comment et quand vermifuger son chien ?

Comment et quand vermifuger son chien ?

L’adoption d’un chien implique de connaître les différents soins à lui prodiguer, pour son bien-être et sa santé. Les vermifuges en font partie. Car la contamination par les vers est fréquente et se fait à différents moments de la vie quotidienne : promenades, contact avec d’autres animaux… Des maladies peuvent alors apparaître et une contamination à l’humain n’est pas à exclure. Un traitement adapté et régulier évitera ces désagréments. Voici quelques conseils pour savoir comment et quand vermifuger son chien.

Pourquoi vermifuger son chien ?

Vermifuger son chien est un geste de soin essentiel qui contribue au bien-être de votre compagnon. Ce geste doit être régulier tout au long de sa vie, tout comme les traitements antiparasitaires contre les tiques et les puces.

 

Vous n’allez en effet pas attendre que votre chien soit parasité pour le traiter. D’autant plus que vous ne le saurez probablement pas, peu de signes étant visibles.

 

L’un d’entre eux, le frottement de l’arrière-train par terre, doit vous alerter. Certains signes sont assimilables à d’autres affections : troubles digestifs (diarrhées, vomissements), perte d’appétit ou de poids, affaiblissement.

 

Si vous remarquez ces symptômes, vous ne penserez pas forcément à une infection parasitaire par les vers.

Et si votre chien est contaminé par des vers sans que vous le sachiez, cela pourra entraîner à terme des maladies.

Conseil Jardiland : quelle que soit la cause de ces symptômes, prenez rendez-vous chez votre vétérinaire si vous les constatez. Il fera des analyses précises notamment à partir des selles pour savoir si les vers sont à l’origine de ces troubles.

Tous les chiens sont concernés par la vermifugation, quel que soit leur âge, leur race, leur activité ou leur mode de vie (chien vivant en appartement ou en maison).

 

Elle protégera bien sûr votre animal mais pas seulement, les parasites pouvant se propager à d’autres animaux et même aux humains. C’est ce que l’on appelle les zoonoses.

 

Les personnes les plus fragiles sont plus sensibles à une éventuelle contamination : enfants en bas âge, personnes âgées, personnes malades ou immunodéprimées.

Elles ont en effet un système immunitaire plus faible qu’un adulte en bonne santé.

Les petits enfants ont également tendance à ramasser des objets au sol pour les mettre dans la bouche ou à se laisser lécher le visage par un chien. Ce sont des sources de contamination potentielles.

Quelles sont les caractéristiques d'un vermifuge ?

Le vermifuge est un traitement qui combat les vers et les parasites intestinaux. Il agit rapidement après sa prise. Son action n’est valable que dans le corps du chien, pas en dehors.

 

Si l’environnement de votre animal est fortement contaminé, ce dernier sera susceptible d’être à nouveau infecté même après avoir été vermifugé.

 

Pour autant, vous n’allez pas non plus vermifuger votre chien tous les jours… À l’inverse, donner un vermifuge à un chien une seule fois ou quelques fois au cours de sa vie n’aura guère d’utilité. L’action d’un vermifuge n’est pas rémanente, c’est-à-dire qu’elle ne se prolonge pas dans le temps.

 

C’est pour cela qu’il existe une fréquence de traitement à connaître. En la respectant, vous éviterez à votre chien de contracter des maladies dues aux parasites.

Un vermifuge pour chien se présente sous différentes formes. Les deux principales sont les comprimés à avaler (dans la nourriture) ou les pipettes à appliquer sur la peau.

 

Il est également possible de faire vermifuger votre chien lors d’un rendez-vous chez le vétérinaire. Ce dernier pourra alors le lui administrer par injection.

 

Il y a aujourd’hui peu d’effets secondaires dus aux vermifuges. Vous pouvez éventuellement constater des crottes un peu molles, mais cela n’est pas grave du tout et cela prouve bien l’efficacité du vermifuge !

 

Si, au moment du traitement par vermifuge, votre chien est infesté par les vers de manière importante, il peut alors être sujet à une diarrhée. Là encore, rien d’alarmant, cela est dû aux toxines libérées par les vers lorsqu’ils sont neutralisés par le vermifuge.

Quand vermifuger son chien ?

Pour savoir quand vermifuger son chien, il faut se reporter à son âge. Car la fréquence de vermifugation varie suivant l’âge du chien.

 

Dans tous les cas, la vermifugation concerne toutes les périodes de la vie d’un chien, depuis son plus jeune âge jusqu’à sa fin de vie.

 

En respectant les fréquences de traitement, vous éliminerez plus de vers, dans l’organisme de votre animal mais aussi par conséquent dans votre environnement.

 

Cela diminuera donc les risques de contamination pour tout votre foyer : vous, votre famille et votre chien !

Pour un chiot

 

Les chiots connaissent des vermifugations plus fréquentes que les chiens adultes, en raison de leur système immunitaire plus faible et d’une contamination par les vers presque systématique. La mère les transmet par le placenta ou par le lait.

 

Un premier traitement est administré deux semaines après leur naissance. Puis, jusqu’à l’âge de 2 mois, il est renouvelé toutes les 2 semaines. Entre 2 et 6 mois, la fréquence passe à une fois par mois. À partir de 6 mois, la fréquence sera celle d’un adulte.

Pour un chien adulte

 

La fréquence de vermifugation d’un chien adulte dépend du type de vermifuge que vous choisissez. En général, pour un vermifuge classique, elle est trimestrielle (une fois tous les trois mois). Cela correspond aux changements de saison. Certains types de vermifuges nécessitent une administration plus fréquente (une fois tous les deux mois), d’autres au contraire un espacement plus long (une fois tous les six mois).

 

Il n’y a pas de différence entre un chien citadin et un chien qui vit à la campagne… Le risque de contamination est le même.

Conseil Jardiland : lisez bien les recommandations des fabricants, concernant la fréquence d’utilisation et la cible (chiot, chien adulte). Avant de commencer à traiter votre chiot ou votre chien, demandez conseil à votre vétérinaire qui vous orientera vers le produit adapté.

 

Chienne en gestation

 

Une chienne en gestation est particulièrement susceptible d’être contaminée par des vers.

 

La recommandation est de la vermifuger deux semaines avant la mise bas, juste après cette dernière et enfin entre 2 et 4 semaines après la naissance des chiots.

 

Là encore votre vétérinaire saura vous prescrire le vermifuge qui conviendra le mieux.

Cas particuliers

 

Si des personnes fragiles vivent avec votre chien, augmentez la fréquence de vermifugation à une fois tous les deux mois.

 

Si vous partez à l’étranger, renseignez-vous bien sur la réglementation du pays dans lequel vous vous rendez avec votre chien. Certains exigent une vermifugation spécifique.

 

Certaines zones sont par ailleurs classées « à risque » concernant certaines maladies issues d’une contamination par les vers (notamment l’échinococcose). Il est également utile de vermifuger votre animal à votre retour de vacances.

 

Envie d’en savoir plus ? Découvrez notre article sur comment voyager avec son chien.

De la même manière, vous vermifugerez votre chien avant de le laisser en garde dans une pension pour chien. Faites-le également quelques jours après son retour, car il aura été en contact avec d’autres animaux.

 

Vous allez faire vacciner votre chien ? Vermifugez-le 2 à 3 jours avant votre rendez-vous chez le vétérinaire. Cela permettra une meilleure efficacité du vaccin, qui peut être amoindrie en présence de vers intestinaux.

Comment vermifuger son chien ?

Il est conseillé de vermifuger votre chien le matin à jeun, avant le repas. Cela limitera ainsi le risque de diarrhées, qui peut exister avec les vermifuges.

 

Si vous avez opté pour des comprimés antiparasitaires, cachez-en un dans de la nourriture humide que votre chien apprécie (pâtée, terrine…).

 

Aujourd’hui, la majorité des comprimés sont conçus pour ne pas repousser les chiens. Si le vôtre n’est pas difficile, vous pourrez même lui donner le comprimé sans avoir à le cacher dans la nourriture !

Si vous avez choisi un vermifuge en pipette, son application n’est pas difficile. Faites asseoir votre chien de sorte qu’il reste tranquille quelques secondes. Écartez les poils au niveau de la base du cou, sur la nuque : c’est un endroit que votre animal ne pourra pas lécher. Versez le contenu de la pipette sur la peau. Le produit se diffusera ensuite dans l’organisme.

 

Lavez-vous bien les mains après l’opération ! En revanche, évitez de laver votre chien les quelques jours suivants, afin que le traitement fasse bien effet. La pipette est une solution intéressante si votre chien a du mal avec les comprimés…

Quel que soit le mode d’administration du vermifuge, son principe actif sera efficace dès qu’il pénétrera dans le corps de votre chien. En fonction des traitements utilisés, l’action ne sera pas la même. Certains vermifuges vont tuer les vers dans le corps de votre chien, ce dernier les éliminera avec les selles (il est donc possible de retrouver des vers dans les selles de votre animal). D’autres vermifuges tuent et dégradent les vers directement dans l’organisme du chien : ils ne seront alors pas visibles dans ses selles.

 

Dans tous les cas, la majorité des vers est éliminée dans les 24 heures après l’administration du traitement.

 

Conseil Jardiland : ne vous fiez pas à certaines idées préconçues sur la vermifugation dite « naturelle ». L’herbe, l’ail ou l’oignon ne vermifugeront pas votre chien ! Au contraire, ces derniers sont toxiques à une certaine dose et le rendront malades. Suivez les recommandations de votre vétérinaire.

Quelques conseils pour éliminer les vers du chien

En plus d’une vermifugation régulière de votre chien, vous pouvez adopter d’autres gestes qui aideront à éliminer les vers de votre environnement.

 

Tout d’abord, il est préférable de jeter les crottes de votre chien à la poubelle dans un sac fermé. Cela s’applique à la rue bien sûr lors des promenades mais aussi à votre jardin. Ne les mettez pas dans votre compost par exemple, cela pourrait contaminer l’environnement immédiat.

 

D’autre part, lavez-vous les mains autant que possible après avoir touché votre chien ou s’il vous a léché la main. Dans tous les cas, ne les portez pas à votre bouche immédiatement après avoir touché votre chien.

Il est également conseillé de ne pas se laisser lécher le visage trop souvent par un chien… Même si c’est une preuve d’affection touchante et agréable à recevoir, la langue et la salive sont porteuses de bactéries et de parasites.

 

Vous avez sans doute remarqué que la présence d’un animal à la maison nécessite de faire le ménage un peu plus souvent… L’intérêt d’un ménage régulier (aspirateur et lavage des sols) réside aussi dans l’élimination des larves de vers invisibles à l’œil nu, qui peuvent se trouver à plusieurs endroits de votre logement.

 

D’autre part, veillez aussi à traiter régulièrement votre chien contre les puces. Car ces dernières peuvent être porteuses de vers et contaminer votre animal si elles se retrouvent sur son pelage.

 

Envie d’en savoir plus ? Découvrez notre article sur les solutions contre les parasites.

L’animal dont vous venez de faire l’acquisition ne doit pas être laissé à l’abandon.

Notre sélection d’anti-parasitaires pour chien

Advantix - Traitement antiparasitaire petit chien 4 pipettes

Advantix

29,50 €

Seresto - Collier antiparasitaire petits chiens gris

Seresto

40,90 €

Anju - Pipette Insectifuge Ecosoin Bio pour chien de +20 kg x4

Anju

14,50 €

Francodex - Shampoing diméthicone chien et chat 200 ml

Francodex

9,95 €

Comment bien brosser son chien ?

Lire la suite

Quels sont les risques d'intoxication du chien dans la maison et au jardin ?

Lire la suite