Comment planter les magnolias ?

Comment planter les magnolias ?

Au printemps ou en été, le magnolia déploie une floraison aussi élégante que généreuse, une profusion de grosses fleurs, tantôt comme des étoiles, tantôt comme des tulipes, blanc immaculé ou crémé, rose pâle ou pourpré. Intégré à un massif, dans une haie ou encore cultivé en grand pot, il sera un arbre ou arbuste ornemental incomparable. Choisissez la variété qui vous convient et suivez ces quelques conseils simples pour planter votre magnolia et réussir sa culture

Quand et où installer les magnolias ?

Proposant une multitude d’espèces et de variétés, toutes d’une grâce infinie et d’une floraison incomparable, le magnolia nous vient du fond des âges, des forêts d’Asie et de toutes les Amériques.

 

Parfaitement adapté à nos contrées, il s’installe en situation ensoleillée ou mi-ombragée, mais toujours très lumineuse, et à l’abri des vents froids ou secs.

Si les arbustes en conteneur peuvent se planter une grande partie de l’année – toujours hors période de gel –, préférez une plantation en mars-avril sous les climats les plus rudes et une plantation automnale (septembre ou octobre) dans les régions les plus douces.

 

En fonction de la variété, prévoyez un emplacement adéquat et un espace suffisant. Car le magnolia n’aime pas être déplacé.

Vous avez un grand jardin ?

Émerveillez-vous de la silhouette majestueuse d’un Magnolia grandiflora, magnolia à grande fleurs pouvant dépasser, pour certaines variétés, 20 m de haut.

La floraison estivale en forme de grosses tulipes vient illuminer un feuillage coriace persistant (présent tout au long de l’année) et embaumer l’air d’un délicieux parfum citronné. Il fera merveille en isolé, proche de la maison pour profiter au mieux du festival visuel et olfactif.

 

Plus modeste de taille mais plus généreux encore

en floraison, le magnolia de Soulange s’appréciera le mieux en isolé ou au cœur d’un massif japonisant de plantes de terre de bruyère.

Et c’est dès le tout début du printemps qu’il se couvrira de grandes fleurs, non sans rappeler là encore de grosses tulipes, blanc immaculé, délicatement marbrées de rose vif ou encore rose pourpré très sombre. La jolie silhouette arrondie et bien ramifiée de cet arbuste caduc (qui perd ses feuilles en hiver) n’excèdera pas 8 m de haut pour 4 m d’envergure.

Pour de petits jardins, choisissez des variétés à développement plus modeste comme le magnolia étoilé. Sa multitude de fleurs blanches en étoile apparait dès mars sur un petit arbuste caduc qui n’excèdera pas les 3 m en tous sens. Pour une conduite en haie ou en massif, un magnolia Susan sera du meilleur effet avec ses grosses fleurs rose pourpré et sa silhouette dressée qui ne dépassera pas les 3.50 m pour 2.50 m d’envergure.

 

Enfin, si ces deux dernières variétés peuvent convenir à une culture en pot, vous pouvez également opter pour des variétés plus petites encore voire naines comme le persistant ‘Little Gem’, ses grandes fleurs tulipes blanc crème –  de juillet à septembre – et ses 2 m de haut tout au plus. Dans un grand bac, optez pour un magnolia à fleurs de lis ‘Nigra’, 2 à 3 m en tous sens – et une spectaculaire floraison printanière en coupe rose presque rouge.

 

Pour en découvrir plus sur les diverses variétés et leur culture, retrouvez notre fiche dédiée au magnolia.

Comment le planter en pleine terre ?

Les magnolias sont des arbustes somme toute assez peu exigeants. Une fois bien installés, ils ne demanderont que peu d’entretien si tant est que l’emplacement choisi, la préparation du terrain et la plantation en elle-même aient suivi quelques règles simples.

 

La préparation de la terre

 

Offrez-leur une terre fraîche et fertile, un sol profond et riche, de préférence neutre, éventuellement légèrement acide, dans tous les cas sans calcaire que le magnolia redoute.

Le mélange idéal ? 1/3 de terre du jardin, 1/3 de terre de bruyère, 1/3 de compost – ou de tourbe surtout en cas de sol calcaire.

La plantation

 

Creusez un trou d’environ 80 cm de tous côtés, à un minimum d’1.50 m d’autres plantes et à au moins 5 m d’autres arbres et arbustes.

 

La terre doit être bien ameublie, c’est-à-dire travaillée, bêchée en profondeur afin d’être décompactée, pour que les racines s’installent correctement.

 

Déposez au fond du trou un couche drainante, du gravier par exemple.
Dépotez votre magnolia – que vous aurez pris soin de laisser tremper puis égoutter – démêlez ses racines avec précaution, placez le tuteur et plantez l’arbuste jusqu’au collet – c’est-à-dire jusqu’à l’intersection entre tige et racines.

Rebouchez délicatement en vous assurant de ne pas laisser de poches d’air. Tassez, formez une cuvette, et arrosez généreusement. Paillez.

Et après ?

 

L’arrosage et le paillage contribueront grandement au bon développement de votre magnolia installé en pleine terre. Ce dernier redoutera la sécheresse, sans être non plus adeptes des terres détrempées. Bref, le magnolia est un arbre d’équilibre.

Veillez à un apport d’eau régulier par temps sec.

Aidez au maintien de la fraîcheur par l’installation d’un paillage en couche épaisse, de 8 cm pas moins. Optez pour un paillage organique de type écorces de pin ou BRF (Bois Raméal Fragmenté). Paillage que vous aérerez régulièrement et renouvellerez à chaque saison.

Donnez un coup de pouce à votre plantation les premières années en apportant éventuellement

un engrais organique de type poudre d’os marine

ou corne broyée.

 

Envie d’en savoir plus sur ces sujets ?

Nous vous guidons pour choisir le paillage ou encore choisir le meilleur engrais.

Conseil Jardiland : le magnolia redoutant le calcaire, pour l’arrosage, préférez une eau de pluie, non calcaire. Si vous n’avez d’autre choix que d’utiliser l’eau du robinet, laissez-la reposer un long moment avant de la déverser, le calcaire se déposera au fond de votre arrosoir ou de votre seau. Envie de franchir le pas ? Nous vous disons comment installer un récupérateur d’eau de pluie !

Comment cultiver un magnolia en pot ?

Réservée aux espèces à petit développement ou aux variétés naines, la culture en contenant répond à peu près aux mêmes exigences qu’une plantation en pleine terre. Le pot ou bac est choisi large et d’une profondeur minimale de 60 cm. Assurez-vous que le fond soit percé et déposez une couche d’au moins 10 cm de billes d’argile pour assurer un bon drainage. Installez votre arbuste jusqu’au collet dans un mélange de terre végétale, terre de bruyère et terreau. L’arrosage généreux à la plantation est régulier, la motte doit être maintenue fraîche en permanence. Un paillage aidera bien sûr en cela et protégera également le pied du froid en hiver. Bien que rustique, le magnolia cultivé en pot devra être protégé au niveau des racines voire remisé hors gel en-deçà de -15°C.

Apportez un engrais pour plantes de terre de bruyère au printemps et à l’automne.
Un rempotage est à prévoir dans un pot un tout petit peu plus grand tous les trois ou quatre ans environ.

Notre sélection de magnolias

Magnolia à grandes fleurs 'Little Gem'

À partir de 29,90 €

Magnolia 'Susan'

À partir de 4,95 €

Magnolia de Soulange

À partir de 19,50 €

Magnolia étoilé

À partir de 19,41 €

Magnolia à grandes fleurs

À partir de 45,90 €

15 arbustes en fleurs au printemps

Lire la suite

10 arbres et arbustes pour massif

Lire la suite

Préparer l’arrivée du printemps au jardin

Lire la suite