Comment planter l’anémone du Japon ?

Comment planter l’anémone du Japon ?

Qu’elles soient de Caen, du Japon, des bois ou des fleuristes, elles enchantent le jardin du printemps à l’automne selon l’espèce choisie. Si vous avez envie d’en savoir plus sur les diverses variétés d’anémones, retrouvez notre article consacré à leur présentation, leur plantation, leur culture et leur entretien. En attendant, nous nous intéressons ici à l’anémone du Japon, beauté automnale, et plus précisément à sa plantation

Quel environnement pour votre anémone du Japon ?

Si l’anémone du Japon prend son temps pour s’installer – la floraison ne survient qu’à la deuxième année –, ce n’est que pour mieux nous séduire. Car durant plus d’un mois, en toute fin d’été, c’est une profusion de fleurs d’une grâce infinie qui viennent au jardin.

Des fleurs simples ou, plus rarement, doubles, blanches à étamines d’or, roses, du plus pâle au plus vif, pourpre parfois.

 

Les variétés naines n’excèderont pas, pour certaines, 40 cm de haut alors que les grosses fleurs blanches et doubles aux allures de marguerites d’une ‘Whirlwind’ culmineront à 1.20 m.

La plus précoce d’entre elles, ‘Praecox’ offrira une longue floraison, simple, rose carmin, à 80 cm du sol qui se mariera à merveille avec les fleurs d’une ‘Reine Charlotte’, plus hautes (1 m à 1.20 m), plus complexes et d’un délicat rose nacré.

Quelle que soit la variété choisie, installez votre anémone d’automne de préférence à la mi-ombre, dans tous les cas à l’abri des rayons les plus ardents et des vents forts. Choisissez-lui un endroit frais, bien lumineux, bien aéré, elle s’y installera aisément, se propagera généreusement jusqu’à peupler avec charme et légèreté l’orée d’un sous-bois, un massif champêtre, de grandes potées romantiques ou un petit jardin zen.

Quand et comment planter une anémone du Japon ?

Le printemps (mars-avril) reste la meilleur saison pour la plantation de l’anémone du Japon, surtout s’il s’agit de division, une méthode que nous développerons un peu plus loin.

 

Pour les plants en godets et souches achetés dans votre jardinerie préférée, vous pourrez également procéder en tout début d’automne, et dans tous les cas hors périodes de gelées ou de canicule.

 

Originaire des sous-bois d’Asie, l’anémone d’automne en garde un goût prononcé pour les terres humifères, les sols riches en humus, frais et fertiles.

 

Un environnement neutre ou acide lui conviendra.

Elle redoute par contre le calcaire, n’apprécie guère les terrains pauvres, caillouteux mais également les terres lourdes et l’humidité stagnante.

En pleine terre, choisissez un environnement bien drainé et travaillez le sol sur une vingtaine de centimètres de profondeur afin de l’aérer, de le débarrasser des cailloux, mauvaises herbes et racines.

Dans un trou un peu plus large que le godet et bien plus profond, disposez un lit de terreau mélangé à la terre du jardin. Placez la motte, tassez délicatement et arrosez abondamment.

Pour une plantation de souche, placez-les à 10 cm de profondeur sur un lit de terreau et recouvrez d’un mélange équilibré de terreau toujours et terre du jardin.

 

Pour un plus bel effet, les anémones se plantent en petit groupe de la même variété, de 3 à 5 pieds au m2, espacés de 30 à 50 cm. Espacez les variétés différentes d’au moins 1 m.

 

Parfaitement adaptée à la culture en pot, l’anémone du Japon aimera les contenants assez profonds – au moins 30 cm – impérativement percés au fond. Placez un lit drainant de billes d’argile et prévoyez un mélange terre du jardin/terreau.

Comment entretenir et diviser une anémone d’automne ?

L’arrosage est à surveiller dans les deux mois qui suivent la plantation.

Le sol doit rester frais et humide mais jamais détrempé – un paillage peut aider à cette régulation. En cas d’été sec, arrosez généreusement, la floraison automnale n’en sera que plus abondante.

 

Un engrais organique peut donner un coup d’accélération à l’installation.

Apportez également un peu de terreau au pied de vos massifs durant l’automne et à chaque début de printemps ainsi qu’une pelletée de compost bien mûr tous les deux ou trois ans.

En pot, apportez un engrais à diffusion lente

tous les ans.

 

La floraison sera également stimulée par la suppression régulière des fleurs fanées.

Dès l’entrée de l’hiver, coupez tiges et feuillage

au ras du sol.

 

Recouvrez le plant de paille ou de feuilles mortes dans les régions les plus froides.

 

Au printemps, divisez les touffes installées

depuis 3 ou 4 ans.

À l’aide d’une bêche plate, séparez la souche en 3 ou 5 parts que vous replantez immédiatement,

espacées d’au moins 30 cm.

La floraison surviendra de nouveau au bout de 2 ans.

 

L’anémone du Japon étant relativement envahissante, vous pouvez souhaiter contenir sa propagation.

Pour cela, désherbez simplement ou,

pour un massif bien délimité, glissez un obstacle

(bâche, bordure pleine, etc.) sur au moins 25 cm de profondeur.

Notre sélection d’anémones du Japon

Anémone du Japon 'Praecox'

À partir de 3,20 €

Anémone du Japon 'Honorine Jobert'

À partir de 3,20 €

Anémone du Japon 'Königin Charlotte'

À partir de 3,20 €

Anémone du Japon 'Pamina'

À partir de 3,20 €

Anémone Du Japon 'Whirlwind'

À partir de 3,20 €

26 plantes pour fleurir son balcon en automne

Lire la suite

Anémone : plantation, culture et entretien

Lire la suite

Choisir et planter les bulbes à floraison automnale

Lire la suite