Comment peupler son aquarium ?

Comment peupler son aquarium ?

Chatoyants, fascinants, les poissons d’aquarium rivalisent de beauté et nous tentent. Mais avant de les acheter, il faut bien réfléchir au peuplement dans ce décor vivant qu’est l’aquarium.

Combien de poissons ?

Dans l’euphorie de la création, les aquariophiles débutants ont tendance à trop peupler l’aquarium. Or, c’est le meilleur moyen de créer des problèmes de cohabitation et de pollution qui entraînent souvent l’apparition de maladies. Il existe plusieurs façons de calculer le ratio entre le nombre de poissons et le volume d’eau, mais pour simplifier, il faut compter un petit poisson pour 5 litres d’eau et un poisson moyen pour 10 litres. Quand vous achetez des poissons, ne vous fiez surtout pas à leur taille dans l’aquarium de vente. Les poissons mis en vente sont des sujets jeunes, qui peuvent grandir à vue d’œil en quelques mois. Renseignez-vous auprès de nos vendeurs pour connaître leur taille à l’âge adulte.

Les pacifiques

Originaires de toutes les régions du globe et appartenant à plusieurs familles, les poissons d’aquarium ont des comportements très différents. Tous ne peuvent pas vivre en communauté en raison de leur comportement solitaire ou agressif. D’autres, au contraire, se sentent mieux à plusieurs ou en petits bancs. Là encore, il est important de se renseigner auprès de nos vendeurs. Les familles les plus pacifiques sont :

Ø Les Charicidés : au nombre desquels sont tous les tétras et en particulier les néons. Ils vivent en bancs d’au moins 20 individus.

Ø Les Cyprinidés : danios, barbus, rasboras, qui se sentent mieux en bancs d’au moins 10 individus.

Ø Les Poecilidés : guppys, platys, porte, épée, mollys pour lesquels il est souhaitable de respecter le sex-ration d’un mâle pour 2 femelles à minima.

Ø Les Siluridés ou poissons chats : Corydoras et silures de verre.

Ø Parmi les Cichlidés, famille passionnante de poissons à forte personnalité, les scalaires, les Discus et les Mikrogeophagus sont les plus paisibles. Bon nombre d’autres espèces  peuvent devenir plus grosses, sont souvent agressives et surtout « réaménagent » l’aquarium selon leurs goûts.

Ø Parmi les Anabanthidés, les Colisas et les Trichogasters qu’on appelle souvent gouramis, sont les plus doux. Sans doute serez vous fasciné par les magnifiques poissons qu’on appelle combattants (Betta splendens). Il vaut mieux faire vivre ces poissons au comportement très agressif en solitaires…

A tous les étages

Dans l’eau, les poissons ont des territoires privilégiés, définis surtout selon la façon dont ils se nourrissent ou se reproduisent. Pour que le milieu soit équilibré, il faut donc à la fois avoir des poissons de fond (voire de parois), de pleine eau et de surface. Le spectacle n’en est que plus beau et vivant.

Les poissons de fond: Les poissons de fond sont particulièrement utiles car ils se nourrissent en partie des débris alimentaires et végétaux et des algues qui polluent l’eau. Ils font donc office d’auxiliaires « nettoyeurs ». Les plus efficaces sont les poissons chats, notamment les Corydoras. Leur corps, couvert de plaques osseuses, les fait ressembler à de petits cuirassés. Les Otocinclus se régalent avec les algues. Les Ancistrus, eux, se fixent sur les parois qu’ils nettoient. On les appelle aussi poissons – ventouses. Autres poissons de fond : les loches, notamment le joli Botia, au corps jaune rayé de trois bandes noires et les silures de verre dont le corps totalement transparent laisse transparaître les arêtes.

Les poissons de pleine eau: Les poissons de pleine eau sillonnent le milieu de l’aquarium à plus ou moins vive allure. Choisissez donc pour animer cet espace des spécimens aux couleurs vives ou particulièrement dignes d’attention par leur allure majestueuse ou insolite. Mais veillez aussi à mélanger poissons tranquilles et poissons vifs pour assurer un spectacle varié. Les rois de la pleine eau sont :

Ø Le Scalaire, avec ses nageoires élégantes, il avance majestueusement,
Ø Le Discus, en forme de disque, un merveilleux poisson à admirer, d’autant qu’il nage lentement,
Ø Les Danios, Barbus, Rasboras, Tétras néons sont tous de véritables petits bijoux, qui circulent à vive allure.
Les poissons de surface sont en général des insectivores qui se nourrissent de larves et d’insectes tombés à l’eau. Les Guppys, friands de larves de moustiques, sont plutôt des poissons de surface, de même que les Gouramis (Colisas et Trichogaster).

Bon à savoir

Afin de mieux les voir, faites des groupes avec les petits poissons : 10 à 20 pour les Néons, même chose pour les Danios. 5 à 10 sujets pour les Rasboras et barbus, plus gros.

Pour bien faire ressortir la luminosité et les couleurs des poissons bijoux, faites en sorte que la paroi du fond de l’aquarium soit sombre.. Originaires du Sud-Est asiatique où les eaux sont peu oxygénées, les Gouramis ont gardé l’habitude de venir piper l’air en surface. Ils construisent leur nid de bulles dans des plantes de surface. N’oubliez pas d’en installer. Ne mettez pas plus d’un couple de Gouramis dans un aquarium car se poseraient alors des problèmes de territoire.

L'aquariophilie est à la portée de tous

C’est un passe-temps passionnant et très gratifiant, pourvu que l’on suive les précautions nécessaires au bon fonctionnement de l’aquarium et de l’écosystème qu’il contient. Pour cela, il faut bien réfléchir avant de porter son choix sur le matériel, les éléments de décor, les plantes et les poissons. La clé du succès est d’anticiper les besoins de chaque espèce et de s’intéresser à l’éthologie de chacune d’entre-elles .

Pour le débutant, l’aquarium d’eau douce tropicale est sans doute le plus facile à mettre en œuvre. Il peut accueillir des poissons très divers et colorés, et permet de composer des décors exotiques chatoyants.