Comment bien choisir son pellet pour son chauffage ?

Comment bien choisir son pellet pour son chauffage ?

Vous venez d’opter pour un nouveau système de chauffage comme un poêle ou une chaudière à pellets ou granulés de bois ? Vous avez bien fait, ce combustible étant à la fois performant, plus économique mais aussi écologique. Vous avez donc tout à gagner en faisant ce choix. Mais quel pellet choisir afin que votre équipement de chauffage fonctionne au mieux et le plus longtemps possible ?

Qu'est-ce que le pellet ?

Le pellet, aussi appelé granulé de bois, est le combustible le moins polluant. Grace à son fort pouvoir calorifique il est adapté pour chauffer de grands volumes, il suffira pour ce faire d’acheter un poêle adapté au volume à chauffer.

 

Comment est-il produit ?

 

Il provient principalement du recyclage des résidus provenant des scieries. On utilise notamment la sciure ainsi que les copeaux. Le mélange est donc broyé et compacté sous haute pression, puis séché afin d’obtenir un taux d’humidité inférieur à 10%.

 

Comment l’utiliser ?

 

Au même titre que les bûches pour une cheminée, les granules peuvent aussi bien être utilisés comme chauffage d’appoint que principal, auquel cas, mieux vaudra s’orienter vers une chaudière qu’un simple poêle.

Il s’agit d’un combustible d’excellente qualité et qui, de plus, produit peu de cendres. Autant d’entretien en moins à effectuer. Il faudra toutefois penser à vous procurer un ensemble de seau et pelle pour nettoyer et vider le foyer ainsi que le réservoir de cendre environ tous les 2 jours. L’encrassement des sorties de fumées est aussi plus lent et 1 ramonage par an sera largement suffisant si vous l’utilisez en chauffage d’appoint ou occasionnel. Que vous utilisiez un poêle ou une chaudière, il vous suffira donc de remplir la trémie de granulé (en plein hiver, au plus froid, il faut compter 1 sac de 15 kg par jour pour un chauffage principal).

Le fait qu’il soit en sac de 15 kg vous permettra une manipulation et un stockage plus simple. Sachez toutefois qu’il existe aussi des chaudières plus autonomes. Pour ces modèles, il faudra acheter son pellet en vrac et posséder un système permettant une gestion automatique.

 

Conseil Jardiland : afin de s’assurer de leur performance, stockez vos pellets à l’abri de l’humidité.

Quel est le meilleur granulé ?

Il existe différentes normes pour le granulé sur le marché. Ils sont proposés en sac ou en vrac. Toutefois pour être sûr de choisir des granulés de bois de qualité, vous pouvez vous fier à quelques critères importants : la certification, le taux de cendres et le taux d’humidité. Ensuite viennent les critères de prix, de poids du sac et de la provenance.

 

Les normes

 

Vous pouvez faire confiance à 2 principales normes qui garantiront toutes une bonne qualité du produit mais aussi qu’il provient de bois issus de forêts gérées durablement, avec un contrôle strict. La première et la plus courante est la norme DIN Plus, la seconde est la norme EN Plus. Ces 2 normes présentent un cahier des charges strict afin d’optimiser la qualité et le rendu calorifique du pellet.

Le taux d’humidité

 

Bien que cela puisse paraitre anecdotique, le taux d’humidité est essentiel. Il doit être au maximum de 10% ce qui permettra de bénéficier du meilleur rendement.

 

Astuce Jardiland : outre la performance du combustible, un mauvais taux d’humidité peut impliquer un encrassement plus rapide de votre équipement de chauffage. Et donc une dégradation du poêle et surtout de la bougie d’allumage.

Dimension et essences de bois

 

Un granulé de bois de bonne qualité doit avoir un diamètre d’environ 6 mm et une longueur de 3 ou 4 cm afin de correspondre aux spécifications de la plupart des appareils et de leur système d’alimentation automatique.
Il est préférable de privilégier des combustibles à base de résineux plutôt que de feuillus.

 

Conseil Jardiland : préférez les granulés dont l’aspect extérieur est brillant et lisse. Cela signifie qu’ils sont plus concentrés en lignine et brûleront donc mieux.

 

Les autres critères à prendre en compte

 

Lors de votre choix, vous pourrez également faire attention au taux de cendres qui doit être le plus bas possible et, dans l’idéal situé entre 0,3 et 0,7 %. Aussi, le PCI ou pouvoir calorifique est un bon indicateur de l’efficacité et de l’énergie produite lors de la combustion.

Cette dernière indique la quantité de produits à brûler en un certain temps pour délivrer le pouvoir calorifique attendu. Ainsi, plus il est proche de 5 kWh/kg, plus le rendement sera bon.

Pour éviter un encrassement prématuré de votre appareil de chauffage, vérifiez la densité du produit qui l’empêche de se déliter et son taux de fines. Il s’agit de la quantité de poussière de bois qui se dégage lors des différentes manipulations des granulés. Celui-ci doit être inférieur à 1 %. En effet, moins il y a de fines plus le rendement est bon lors de la combustion.

 

Astuce Jardiland : un bon moyen visuel est de regarder le fond du sac de granules. Plus il y a de poussières ou de petits morceaux, moins sa qualité est bonne. Ainsi, choisissez des produits présentant une durabilité mécanique d’environ 95 %.

Autres utilisations

Les fans de barbecue, connaissent également les granulés de bois qui peuvent être le combustible indiqué pour certains types de barbecue. A ce titre, des granulés spécifiques sont proposés pour conférer un arôme agréable et original à vos grillades estivales.

Avec des pellets à base d’essence de chêne, de mesquite ou de caryer, vos viandes rouges, volailles ou poissons prendront une nouvelle dimension et une saveur inédite.

Certains regrettent de ne pas entendre crépiter le bois dans l’âtre et la hauteur de flamme, moins importante qu’avec les buches traditionnelles. Toutefois, les pellets de bois présentent de nombreux avantages en matière de performance et de praticité qui vous feront bien vite oublier ce petit inconvénient., La combustion de ces granulés fabriqués à base de bois est presque complète engendrant une quantité limitée de cendres avec un rendement allant de 80 à 95 %. Cette grande performance, supérieure à celles des bûches, qui sont en plus lourdes et compliquées à manipuler, en fait également un combustible plus propre.

Comment choisir son barbecue électrique, à gaz ou à charbon de bois ?

Lire la suite