Choisir l'antiparasitaire adapté

Choisir l'antiparasitaire adapté

Tiques, puces, moustiques et phlébotomes : toutes ces petites bêtes ont tendance à déranger vos petits compagnons. Leurs piqûres sont désagréables pour votre animal, mais surtout risquent de transmettre de nombreuses maladies. Il est donc important de traiter en prévention votre animal et son environnement régulièrement afin d’éviter ces risques.

Les différents types de parasites

Même très jeunes, les chiens et chats sont déjà la cible d’un grand nombre de parasites. Il est donc important d’y être attentif puisque ces derniers peuvent nuire au bien-être et à la santé de votre compagnon. En plus de lui créer des lésions cutanées, les démangeaisons intempestives peuvent, par exemple, altérer la qualité et la durée de son sommeil. Par ailleurs, les parasites peuvent aussi être vecteurs de maladies mortelles ou ayant des conséquences irréversibles sur votre animal, nécessitant un traitement à vie.

Les puces

Les puces font partie des parasites les plus présents, et ce sur tout le territoire français. Ce sont des insectes, qui se nourrissent du sang de votre chien ou de votre chat. Elles provoquent des démangeaisons et peuvent également transmettre des maladies, telles que des vers. Actives généralement de mars à octobre, le réchauffement climatique est aussi favorable à leur développement en saisons automnale et hivernale. D’autant plus qu’une puce peut rester à un stade pré-adulte pendant des mois voire une année, dans votre intérieur et n’attendent que votre passage ou celui de votre animal pour le recontaminer.

Les tiques & moustiques

Les tiques vivent majoritairement à l’extérieur. Elles s’agripperont rapidement à votre compagnon lors de ses sorties (forêt, chemin de randonnée, hautes herbes…). La saison des tiques s’étend principalement de mars à novembre, et aucune région n’est épargnée. Il est important d’être vigilant à chaque retour de sortie et de vérifier si votre compagnon n’a pas été piqué (ni vous, d’ailleurs) par une tique. En effet, elles peuvent transmettre de nombreuses maladies au chat, au chien, mais aussi à l’Homme (maladie de Lyme par exemple).
D’autres parasites cette fois-ci volants peuvent nuire à la santé de vos animaux : les moustiques et phlébotomes (petits moucherons piqueurs), qui sont présents notamment au printemps et en été. Tout comme pour nous, leurs piqûres leur sont désagréables et peuvent leur transmettre des maladies mortelles telles que la maladie des vers du cœur (dirofilariose) ou encore la leishmaniose. Cette dernière peut d’ailleurs être transmise à l’Homme par un phlébotome vecteur.
N.B : ne minimisez pas le risque parasitaire. Il est dorénavant présent quasiment toute l’année : hivers doux, périodes de chaleur précoces ou étés indiens, sans oublier les logements chauffés (+ de 14°C) particulièrement appréciés par les puces… Il est recommandé de protéger régulièrement votre animal en prévention.

Quel antiparasitaire choisir ?

Il est nécessaire d’appliquer ces produits aux animaux tout au long de l’année, car la plupart des parasites ne disparaissent pas totalement au cours de l’hiver.

Les insectifuges & les insecticides

Les insectifuges : les produits insectifuges repoussent les parasites externes, on les appelle également des répulsifs. En évitant l’installation des puces, tiques, ou encore les piqûres de phlébotomes ou d’aoûtats, les insectifuges ont un véritable rôle préventif pour protéger nos animaux de compagnie.

Les insecticides : les produits antiparasitaires ont une action insecticide et acaricide : ils tuent les parasites présents sur votre animal, incluant les œufs et les larves. Ils ont aussi un effet répulsif pendant plusieurs semaines, ce qui empêche les nouveaux parasites de se loger sur l’animal.

N.B. : choisissez un antiparasitaire adapté à votre animal. Il faut savoir notamment que les antiparasitaires pour chiens peuvent être très dangereux pour le chat (la perméthrine est une substance qui peut se révéler mortelle chez le chat, alors qu’elle est très utilisée et efficace dans le traitement du chien).

Les différents traitements de l'animal

 

Les pipettes & colliers

Les pipettes :  le produit s’applique sur la peau du cou des petits animaux ou sur la peau du dos des plus gros animaux. Il faut bien écarter les poils pour que le produit soit en contact direct avec la peau. Veillez à appliquer la substance là où l’animal ne peut pas se lécher.
Les atouts du produit : application simple et moins odorante, ce qui n’effraie pas l’animal. Pipettes dosées adaptées au poids de l’animal. Insecticides et insectifuges. Longue durée. Renouvelez le traitement de l’animal en fonction de la pression parasitaire : veillez à espacer les traitements d’au moins 3 semaines.

Les colliers : on en trouve pour la plupart des parasites externes : puces, tiques, phlébotomes, moustiques. A ajuster au cou de l’animal sans le serrer, afin qu’il soit bien en contact avec la peau. Passez le reste du collier dans les boucles et coupez le superflu.
Les atouts du produit : résistants à l’eau, longue durée et à utilisation facile…

Les spray, shampoings & poudres

Les sprays : bonne efficacité et rapidité d’élimination des parasites, les sprays peuvent cependant être difficiles à utiliser pour certains animaux qui ont peur de ce bruit. Il est nécessaire de vaporiser le produit sur toute la surface du pelage du chat ou du chien, en fonction de son poids.
Les atouts du produit : permet de traiter rapidement de grosses infestations. Insecticide et insectifuge.

Les shampoings : très utiles pour les animaux très atteints, les shampoings peuvent même être un moment de plaisir pour les chiens ou chats s’ils sont habitués à être lavés souvent. Par contre ils n’ont pas de rémanence, c’est-à-dire qu’une fois rincés leur effet disparaît.
Les atouts du produit : élimine les parasites présents sur le pelage. Insecticide.

Les poudres : la poudre s’applique sur la totalité des poils de l’animal et doit être bien répartie pour faire effet partout.
Les atouts du produit : insecticide et insectifuge.

N.B. : veillez à appliquer les produits antiparasitaires (pipette ou spray) à au moins deux jours d’intervalle avec le bain pour qu’ils aient bien le temps d’agir.

Les différents traitements de l'environnement de l'animal

Il ne faut pas oublier que seule une petite partie des parasites externes se retrouve sur le pelage de vos animaux, notamment en ce qui concerne les puces. La grande partie de ces parasites se logent et pondent des œufs dans les coussins, corbeilles, rideaux, moquettes…

Les sprays & diffuseurs

Il est premièrement recommandé de nettoyer régulièrement l’environnement de votre animal : passer l’aspirateur permet d’éliminer une bonne quantité de parasites. Ensuite, pour faire un traitement antiparasitaire complet de votre animal, il existe des produits pour le traitement de l’habitat.

Les sprays : ils permettent un traitement local de l’habitat : il suffit de vaporiser le produit sur les endroits favoris de vos animaux.

Les diffuseurs ou foggers : ils permettent un traitement général de l’habitat : le diffuseur se répartit dans une pièce fermée de laquelle il vous faut sortir. Laissez ensuite agir pendant 2-3 heures et aérez bien les pièces pour terminer.
Pour qu’un traitement soit efficace, il est important qu’il soit renouvelé régulièrement, au moins à titre préventif.