Comment choisir l'habitat de son reptile ?

Comment choisir l'habitat de son reptile ?

En tant que lieu de vie de votre reptile, un terrarium doit être choisi avec soin et en toute connaissance de cause. De la jungle tropicale luxuriante aux contrées arides et désertiques, voici tout ce qu’il faut savoir pour bien choisir le terrarium de votre reptile.

Le terrarium, un véritable habitat naturel pour votre reptile

Le principe même du terrarium est de reproduire des conditions de vie idéales pour votre reptile. Cet endroit un peu à part dans la maison va répondre aux besoins de votre animal et lui permettre d’assouvir certains instincts.

Voici les principaux critères de choix d’un terrarium :

Le format du terrarium

Pour les reptiles arboricoles tels que le gecko, le terrarium devra être vertical (avec tout de même un espace minimum en largeur) pour lui permettre de grimper aux branches.

En revanche, les rampants comme le pogona, qui apprécie tout de même de s’élever très légèrement sur un bout de bois, seront plus heureux dans un terrarium au large format horizontal qui favorisera les déplacements au sol.

La matière du terrarium pour reptile

La plupart du temps, les parois des terrariums sont en verre ce qui permet de les entretenir facilement et de les garder éclatantes.

Certains terrariums proposent du plastique transparent de type plexiglas. Moins chers à l’achat, ils ont tendance à se rayer facilement et à jaunir avec le temps.

Il est recommandé de posséder 2 terrariums : un terrarium en verre et un deuxième en plastique, pratique pour cantonner l’animal pendant le nettoyage du terrarium principal, servir d’infirmerie pour les reptiles malades ou blessés, séparer les juvéniles des adultes… 

Enfin, il est possible de trouver des terrariums en bois, c’est un matériel solide mais moins tolérant à l’humidité et la désinfection est parfois difficile face aux acariens.

La température du terrarium

La température à l’intérieur du terrarium doit répondre aux besoins du reptile. Si des lampes sont fournies avec le terrarium, elles doivent être suffisamment puissantes pour offrir la température idéale à votre animal. De plus, il est important que votre animal puisse réguler sa température corporelle en se déplaçant d’une zone « chaude » à une zone plus « fraîche »

Si votre reptile est arboricole, vérifiez que la lampe incluse dans le pack terrarium est bien protégée par une grille afin que l’animal ne vienne pas s’y brûler.

Enfin, assurez-vous que le terrarium possède les systèmes de fixation nécessaires pour installer vos propres lampes, ou des lampes supplémentaires, et installez un thermomètre pour contrôler la température interne du terrarium.

Le taux d’humidité

Certains reptiles viennent de régions humides du globe. C’est notamment le cas des espèces issues de la jungle amazonienne. Ceux-ci ont besoin d’un taux d’humidité assez important pour survivre (pouvant aller jusqu’à 80 %).

Dans ce cas, le terrarium est dit « tropical ». Il doit posséder de nombreuses aérations et parfois même une ventilation mécanique afin d’éviter tout pourrissement à l’intérieur.

Pour les terrariums secs, dits terrariums « désertiques », les aérations sont bien sûr nécessaires, mais moins nombreuses.

Dans tous les cas, un hygromètre est idéal pour contrôler aisément le taux d’humidité du terrarium.

 

 

Le terrarium désertique

 

Du sable, des rochers qui créent un point d’ombre, des cachettes, de grandes branches posées au sol, le terrarium désertique offre un paysage épuré, mais n’en demeure pas moins captivant à observer.

Votre pogona ou votre gecko léopard apprécieront de prendre un tout petit peu de hauteur pour profiter pleinement de la chaleur de la lampe, tandis que votre lézard à collier préférera s’étaler sur un gros rocher lisse.

Le terrarium désertique est la version la plus simple à entretenir. Avec une humidité réduite et peu de végétation, il y a moins de salissures et de risques de prolifération de bactéries. De plus, les espèces désertiques sont souvent plus dociles à la manipulation, ce qui vous permet de les sortir aisément.

Conseil Jardiland : attention, les espèces habitant en terrarium désertique ont tout de même besoin de s’hydrater ! Prévoyez une coupelle d’eau fraîche à placer au sol dans le terrarium.

Le terrarium tropical

Un petit bout de jungle à la maison, voilà ce que vous apporte le terrarium tropical. Du feuillage, de l’humidité, et là aussi quelques cachettes feront le bonheur de vos reptiles tropicaux (qui sont pour beaucoup arboricoles, mais pas tous).

Des branches montantes presque verticales permettront à votre gecko ou à votre caméléon de satisfaire leurs instincts de grimpeurs, tandis que quelques départs horizontaux sur ces bois permettront à votre python arboricole de s’enrouler pour s’y reposer ou guetter ses proies.

Bien que plus compliqué à entretenir, le terrarium tropical est un spectacle fascinant à observer qui ne vous fera pas regretter votre choix.

L’aquaterrarium ou terrarium à tortue

 

Moitié eau, moitié plage, l’aquaterrarium adopte un double visage incontournable pour les tortues d’eau.

Le terrarium à tortue offre de fait des possibilités d’aménagement extrêmement variées pour un résultat surprenant : plantes aquatiques qui émergent de l’eau, plage de rochers semi-immergée, petits bouts de mangrove pour un dépaysement total…

Attention toutefois à ne pas surcharger le paysage, ce qui vous empêcherait de pouvoir observer correctement vos tortues.

N’essayez pas non plus d’introduire des poissons dans l’aquaterrarium : ils seraient inévitablement dévorés !

Mais quelle compagnie atypique dans un salon que ces tortues qui vont et viennent entre bronzette sur les rochers et balades aquatiques très détendues. Elles ne manqueront pas de vous changer les idées à leur façon.

Comment entretenir son aquarium ?

Lire la suite