Chamaedorea : plantation, entretien et taille

Chamaedorea : plantation, entretien et taille

Le Chamaedorea elegans est un palmier nain d’intérieur facile d’entretien et peu exigeant hormis des arrosages réguliers. Avec son feuillage élégant, il donne une touche d’exotisme au salon ou à la véranda.

Présentation du chamaedora

Le genre botanique Chamaedorea compte une centaine d’espèces de palmiers de petite taille originaires principalement d’Amérique Centrale. Sous nos climats, vu leur faible rusticité, on les cultive comme plante d’intérieur pour la maison, la véranda ou la serre chaude. En climat doux où les gelées sont rares ou faibles et de très courte durée, ils peuvent être cultivés en pleine terre.

Le feuillage persistant du chamaedorea est vert clair à vert foncé selon l’espèce. Les palmes, qui font de 20 jusqu’à 60 cm de longueur, sont pennées, c’est à dire constituées de nombreuses paires de folioles souples et étroites. Au fil des années, le petit palmier est de plus en plus touffu par l’étoffement des palmes et l’apparition de nouvelles. En pot, le chamaedorea culmine à 1,50 à 2 m de hauteur à l’âge adulte.

À la belle saison, ce mini palmier, même jeune (à partir de 3 à 4 ans), produit des tiges florales ramifiées et colorées qui surgissent à l’aisselle des feuilles et qui s’élèvent parfois au-dessus du feuillage. Les petites fleurs, sous forme de petites boules souvent jaune vif, évoquent le mimosa. Elles se transforment en baies rouges ou noires toxiques à l’ingestion.

Espèces et variétés de chamaedorea

Chamaedorea elegans ou chamaedorea élevé ou élégant est l’espèce la plus populaire. Très touffu, il présente des feuilles longues et élégamment arquées vert foncé. Sa croissance est très lente, ce mini palmier met des années à atteindre 1 m.

Plantation du chamaedorea

La culture du chamaedorea se fait principalement en pot. 

Ce palmier nain se plaît à situation lumineuse, mais aussi tamisée ou carrément ombragée. Il craint le soleil direct, la proximité des radiateurs ou les courants d’air sous peine de voir ses feuilles sécher. Il apprécie une atmosphère humide. Posez le pot sur une soucoupe (ou un plateau) de billes d’argile mouillées. 

Offrez-lui une température comprise entre 18 et 21 °C toute l’année. Il tolère des températures descendant jusqu’à 13 °C sur de brèves périodes pendant la saison de repos végétatif (hiver).   

Attendez que les racines du petit palmier aient colonisé le pot pour effectuer un rempotage. Procédez au printemps en choisissant un pot légèrement plus grand que le pot d’origine, il aime vivre les racines à l’étroit, et impérativement percé de trous de drainage. Utilisez un terreau spécial plantes vertes. Placez une couche de drainage de 2 à 3 cm de billes d’argile au fond du pot. Ne séparez pas les plants si plusieurs sujets coexistent dans le même pot pour offrir plus de volume à l’ensemble.

Culture et entretien du chamaedorea

Le chamaedorea demande peu d’entretien hormis un maintien d’un substrat frais toute l’année.

Pendant la belle saison, période de croissance du palmier, le terreau doit rester humide grâce à des arrosages fréquents (2 à 3 fois par semaine). En été, vaporisez le feuillage plusieurs fois par semaine pour augmenter l’hygrométrie. Encouragez la croissance par un apport d’engrais spécial plantes vertes une fois tous les 15 jours d’avril à septembre. 

En hiver, réduisez les apports d’eau à un par semaine (selon la température de la pièce) et laissez légèrement sécher le terreau en surface entre deux arrosages. Stoppez les apports d’engrais.

Taille du chamaedorea

La croissance lente de ce mini palmier ne nécessite pas de taille particulière hormis un nettoyage régulier du feuillage. 

Supprimez les feuilles sèches du chamaedorea en les coupant à ras du stipe (tige principale). Taillez également les tiges florales sèches. 

Parfois des folioles sèchent, se décolorent ou noircissent à cause d’un problème de culture (sécheresse, coup de soleil, froid), coupez aux ciseaux juste au-dessous des parties abîmées.

Maladies et parasites du chamaedorea

En atmosphère sèche, le palmier nain peut être parasité par des araignées rouges. Elles provoquent un jaunissement du feuillage et l’envers des feuilles est couvert de minuscules toiles d’araignée. 

Les cochenilles repérables aux amas cotonneux sur l’envers des feuilles parasitent parfois également le palmier nain. 

Des erreurs de culture peuvent également nuire au chamaedorea :

– La pointe des feuilles brunit quand le chamaedorea a trop chaud ou est trop exposée aux rayons du soleil.
– Le palmier nain grandit peu quand il a froid, que les racines baignent dans l’eau et/ou qu’il manque d’engrais.
– Les feuilles du chamaedorea sèchent et brunissent en atmosphère trop sèche.
– Les palmes pourrissent et se détachent du stipe quand ce mini palmier a froid et souffre d’un excès d’humidité au niveau racinaire.

Palmier : plantation, entretien et taille

Lire la suite

Ficus : plantation, entretien et taille

Lire la suite

Poirée, blette ou bette : plantation, culture et récolte

Lire la suite

Notre sélection

Palmier nain

À partir de 4,95 €

Palmier Nain

À partir de 9,95 €

Palmier Nain Bleu 'Cerifera'

À partir de 14,95 €