Cassissier : plantation, entretien et taille

Cassissier : plantation, entretien et taille

Avec ses baies noires parfumées et acidulées, le cassissier est l’arbuste fruitier idéal à intégrer au jardin, d’autant plus qu’il est très facile à cultiver ! À vous les liqueurs, confitures et desserts préparés avec ce fruit riche en vitamine C !

Présentation du cassissier

Le cassissier, ou Ribes nigrum, appartient à la famille des Grossulariacées comme 150 autres espèces du genre Ribes telles que Ribes rubrum, le groseillier. Originaire d’Europe et d’Asie, le cassissier est un arbuste assez touffu de 1 m à 1,50 m, au feuillage caduc, qui résiste assez bien au froid, jusqu’à -25 °C.

Le feuillage du cassissier, vert foncé sur la face extérieure et vert pâle de l’autre côté, a la particularité de libérer la même odeur que le fruit.

Au printemps, l’arbuste se pare de longues grappes de fleurs campanulées tirant vers le jaune. Viennent ensuite les délicieuses baies noires au tout début de l’été.

Si les variétés de cassissier les plus récentes sont autofertiles, tandis que les variétés classiques nécessitent la présence d’autres cassissiers pour fructifier.

Le saviez-vous ? Le cassis est le fruit européen le plus riche en vitamine C, loin devant le kiwi et l’orange ! Il est également bien pourvu en fibres, qui facilitent la digestion.

Espèces et variétés de cassissier

Voici quelques variétés de cassissiers (Ribes nigrum) parmi les plus courantes dans nos jardins : 

‘Andega’, qui est autofertile et se récolte à la mi-juillet. Ses fruits sont très aromatiques, ainsi que ses feuilles.

– ‘Noir de Bourgogne’, aux petits grains acidulés et parfumés. Cette variété n’est pas autofertile.

– ‘Géant de Boskoop’, aux grosses baies à la peau tendre. Cette variété a besoin d’un pollinisateur.

– ‘Black Down’, au très bon rendement et résistant aux maladies.

Plantation du cassissier

Il est possible de planter le cassissier en pleine terre, au potager ou en tant qu’arbuste d’ornement, mais aussi de le cultiver en pot pour agrémenter un balcon ou une terrasse. Dans les deux cas, il apprécie un emplacement ensoleillé, mais non brûlant. Il est donc préférable de le planter à la mi-ombre dans le Midi. À l’inverse, il doit être protégé du gel tardif dans les régions plus froides, afin de pouvoir fructifier.

Procédez à la plantation du cassissier entre les mois de novembre et avril, hors période de gel ou de pluie trop abondante. Privilégiez pour cela une terre profonde, acide ou neutre, bien drainée et plutôt fraîche en été.

Le cassissier a besoin d’environ un mètre de largeur pour s’épanouir. Après avoir creusé un trou correspondant au double de la motte, ajoutez du sable si le sol est trop compact, de la pouzzolane ou encore des graviers ainsi que de la matière organique bien décomposée. Hydratez la motte du cassissier ou bien pralinez les racines si elles sont nues (enrobez dans une boue constituée d’argile, limon, algues et fumure : le pralin) avant de le planter. Une fois la plantation effectuée, arrosez copieusement, puis paillez le pied de l’arbuste.

Dans le cas d’un cassissier en pot, choisissez un contenant assez spacieux, d’au moins 40 cm de diamètre, et muni de trous de drainage. Après avoir inséré une couche de billes d’argile dans le fond, utilisez un terreau spécial plantation ou un mélange de terre de jardin et de terreau universel.

Culture et entretien du cassissier

L’entretien des cassissiers passe par des arrosages réguliers, notamment lors des deux premiers étés suivant la plantation. En effet, le cassissier ne supporte pas la sécheresse, qui peut entraîner chez lui des maladies et parasites.

N’hésitez pas à renouveler régulièrement le paillage du cassissier, ce qui sert entre autres à nourrir l’arbuste lors de la décomposition du paillage naturel (paille, chanvre,etc…).

Pour une bonne culture du cassissier en pot, rempotez tous les 3 ans et surfacez entre chaque rempotage. Procédez à un apport d’engrais au printemps et en été et maintenez la terre fraîche durant la végétation.

Taille du cassissier

Procédez à la taille du cassissier durant l’hiver, au mois de février ou mars, mais en dehors des périodes de gel. Supprimez une partie des branches âgées de plus de 4 ans se trouvant au centre de l’arbuste, afin de favoriser la bonne pousse des jeunes rejets. Gardez environ une douzaine de rameaux vigoureux.

Récolte des cassis

La récolte des cassis a lieu au mois de juillet, lorsque le fruit est arrivé à pleine maturité. Attendez que tous les fruits de la grappe soient mûrs avant de cueillir celle-ci. Rincez. Vos cassis sont prêts à être utilisés !

Maladies et parasites du cassissier

Les cassissiers peuvent être victimes de cochenilles, de pucerons ou encore attraper des maladies comme l’oïdium ou la rouille. Les nouvelles variétés de cassissiers y sont toutefois moins sensibles.

Framboisier : plantation, entretien et taille

Lire la suite

Grenadier : plantation, entretien et taille

Lire la suite

Pommier : plantation, entretien et taille

Lire la suite