Camélia : plantation, culture et entretien

Camélia : plantation, culture et entretien

Quelle plante peut s’enorgueillir d’être à l’origine de la boisson la plus consommée au monde ? Le camélia, bien sûr, dont l’espèce Camellia sinensis nous a donné le thé ! Réduire ce bel arbuste à ses feuilles infusées serait cependant une erreur ; ses fleurs parfois odorantes, mais toujours spectaculaires en attestent.

Présentation du camélia

Né en Asie, le camélia est un arbuste de la famille des Théacées aux feuilles alternes et vernissées. Selon les espèces, ses fleurs du camélia s’épanouiront de l’automne au printemps. 

Amoureux des situations abritées, des climats doux et des sols légèrement acides, il a la particularité de détester les courants d’air. Son espèce la plus commune, le camélia japonais (Camellia japonica), au feuillage persistant, présente des fleurs blanches, jaunes, roses ou rouges aux étamines dorées. 

Il sera du plus bel effet planté en groupe de différentes variétés, voire en haie dans les régions les plus clémentes. En massif, sa floraison fera merveille avec des bulbes de printemps comme les narcisses et des fougères joliment découpées. Longtemps cantonné aux serres froides dans nos contrées, le camélia peut également se plaire en pot sur une terrasse.

Le saviez-vous ? Serait-ce l’influence tragique de la « dame aux camélias », la phtisique Marguerite Gautier qui appréciait tant l’absence d’odeur de cette fleur ? En langage des fleurs, offrir des camélias signifie « je meurs d’amour pour toi »…

Espèces et variétés de camélia

Les amoureux du Japon craqueront pour les nombreuses variétés de Camellia japonica. Citons ainsi à la sortie de l’hiver le rouge passion du cultivar ‘Jules Verne’, la blancheur virginale de ‘Snow White‘ et la simplicité de ‘Crimson King’

Dans les camélias hybrides williamsii (Camellia japonica x c.saluenensis), plus résistants au froid, ’Debbie’ fera le bonheur des amateurs pour ses fleurs roses joliment turbinées. 

Dès octobre, l’espèce Camellia sasanqua au feuillage plus clair prend le relais et nous régale de ses fleurs parfumées. Ici encore les couleurs s’échelonnent du blanc au rouge, en passant par le rose.

Plantation du camélia

Un terrain légèrement acide et abrité convient parfaitement au camélia généralement rustique jusqu’à -12 °C. La plantation s’effectue à distance des gelées, en automne ou au printemps, en creusant un trou du double de la taille de la motte, puis en apportant à parts égales terre de bruyère et terre riche en humus. Arrosez copieusement à la fin de la plantation. 

Pour une plantation du camélia en pot, ne négligez pas la couche de billes d’argile pour permettre le drainage. Les étapes sont identiques à la plantation en pleine terre.

Culture et entretien du camélia

Le camélia apprécie une hygrométrie élevée. Si vous ne résidez pas dans une région humide comme la Bretagne ou le Pays basque, il va vous falloir arroser dès les grosses chaleurs, ou investir dans un arrosage goutte à goutte. Un paillage limitera également l’évaporation. 

En pot, un rempotage est préconisé tous les 2 ou 3 ans pour permettre au camélia de s’épanouir dans de bonnes conditions. 

En hiver, protéger le camélia dont les racines sont frileuses est une nécessité. Pour cela, entourez les potées d’une bâche à bulles ou un paillon, et recouvrez d’un épais paillis d’écorces de pin les camélias au jardin. Il ne supporte par la neige au contact de ses feuilles ; pour cela secouez les branches ou déposez un voile d’hivernage.

Taille du camélia

La taille du camélia n’est pas nécessaire, sauf si on souhaite lui donner une forme particulière. Sur certains cultivars de couleur blanche, la pluie donne une couleur marron aux fleurs après une averse. Il peut donc être envisagé de supprimer les fleurs lorsqu’elles sont gâtées. Heureusement les nouveaux cultivars remédient dorénavant à ce problème. 

La taille des camélias s’effectue à la fin de la floraison, soit entre février et avril pour les camélias du Japon et après les fortes gelées hivernales pour le sasanqua.

Maladies et parasites du camélia

Si le feuillage commence à jaunir et tombe, nul besoin d’incriminer un quelconque parasite : c’est plus probablement un excès de calcaire dans votre sol qui en est à l’origine. Cette chlorose peut être enrayée par l’ajout de terre de bruyère et la vaporisation d’anti-chlorose

Surveillez régulièrement la présence de dépôts cendrés sur les feuilles du camélia : cette fumagine témoigne de la présence de cochenilles. Évitez l’invasion en vaporisant une solution à base de savon noir sur le feuillage et douchez-le préventivement avec de l’eau non calcaire.

Notre sélection

Camélia du Japon 'Blood Of China'

À partir de 25,50 €

Camélia du Japon 'Dahlonega'

À partir de 23,90 €

Camélia

À partir de 4,88 €

Clématite : plantation, entretien et taille

Lire la suite

Coquelicot : semis, culture et entretien

Lire la suite