Pour une bonne rotation des cultures au potager

Pour une bonne rotation des cultures au potager

C’est le secret d’un potager bien pensé : la rotation des cultures. Cette méthode simple et de bon sens vous permettra de tirer le meilleur parti de vos plantations au fils des ans. Zoom sur les vertus et le principe d’une technique à connaître et à appliquer sans faute !

Pourquoi une rotation ?

Au potager, on varie les plaisirs en « faisant tourner » les cultures. Le but consiste à ne pas planter les légumes d’une même famille au même endroit d’une année sur l’autre. C’est la garantie d’obtenir le meilleur de votre potager chaque année. En effet, la rotation aide à lutter contre les maladies, la multiplication des insectes et autres nuisibles. Ce n’est pas tout : effectuer cette rotation vous permet également de ménager votre sol en lui évitant de s’épuiser en termes d’éléments minéraux. Ainsi, il pourra d’autant mieux se restructurer. Pour finir, la croissance des mauvaises herbes sera jugulée par le biais de cette technique.

Quelles sont les familles au potager ?

Votre potager est constitué de 4 familles principales de végétaux aux « exigences » spécifiques. Les légumes fruits nécessitent un sol riche car ils sont très gourmands : tomate, concombre, cucurbitacées, aubergines… Les légumes racines vont chercher très loin dans le sol leurs nutriments : radis, carottes, betteraves, fenouil, persil… Les légumes feuilles ont un besoin très prononcé en azote : salades, poireaux, brocolis, épinards choux, navets… Enfin, les légumes graines fixent l’azote dans le sol : haricots, fèves, lentilles, pois… Vous trouverez toutes ces variétés dans votre magasin.

Comment procéder ?

Commencez par diviser votre potager en 4 zones distinctes. Pour un potager au carré, c’est encore plus simple ! Comme vous l’avez compris, vous ferez succéder année après année des variétés issues de familles différentes et ayant des besoins nutritifs plus ou moins importants. On opère généralement cette rotation sur 4 ans afin de « coller » aux 4 variétés : chaque année, les légumes « déménagent » et laissent des conditions de sol favorables pour laisser se développer la famille suivante.

 

La configuration la plus efficace est la suivante : la première parcelle recevra en année 1 les légumes graines qui enrichiront le sol en azote. Elle accueillera en année 2 les légumes feuilles férus de ce précieux azote. Les légumes racines viendront puiser les réserves accumulées en profondeur pour laisser place aux légumes fruits, les plus gourmands, qui bénéficieront d’un apport organique en compost pour repartir sur une nouvelle rotation. Malin, non ? !