Avocatier : plantation et entretien

Avocatier : plantation et entretien

Rien de plus facile que de faire germer un noyau d’avocat ! Dans les régions méditerranéennes, il est même possible de faire pousser un avocat en pleine terre où il pourra fleurir et produire ses célèbres fruits dégustés en salade. Ailleurs, ce bel arbre aux feuilles vertes lancéolées sera cultivé en pot pour apporter une touche tropicale à un intérieur.

Présentation de l’avocatier

L’avocatier, de nom latin Persea americana, est un arbre subtropical qui appartient à la famille des Lauracées, au même titre que les lauriers ou encore la cannelle. Originaire d’Amérique centrale, on le cultive dans de nombreuses régions tropicales et subtropicales où il peut atteindre 15 à 20 m de hauteur. Il est également cultivé dans la région de Malaga, dans le sud de l’Espagne.

L’avocatier possède de belles feuilles persistantes lancéolées, de couleur vert clair à vert foncé. Lorsqu’il est cultivé en pleine terre sous un climat adapté, il donne en été de larges grappes de petites fleurs jaunes en forme d’étoiles. Elles se transforment par la suite en avocats que l’on récolte durant les mois d’hiver. 

Les fruits de l’avocatier sont assez imposants, pouvant peser jusqu’à 1 kg pour certaines variétés, et mesurant jusqu’à 20 cm. Se dégustant crus et frais, ils sont riches en vitamines et en lipides, et constituent ainsi un très bon aliment santé. Attention cependant ! Même si les fruits sont comestibles, l’écorce et les feuilles de l’avocatier sont toxiques pour les animaux, car elles contiennent de la persine, un acide gras toxique qui peut entraîner la mort en quantité suffisante.

Le saviez-vous ? Le nom d’avocat provient du mot « ahuacatl », qui désigne le testicule dans une ancienne langue indienne du Mexique, le nahuatl, en référence à la forme du fruit.

Espèces et variétés d’avocatier

Persea americana se décline en plusieurs variétés, plus ou moins rustiques : 

‘Hass’, qui donne des fruits à peau épaisse et granuleuse, d’une très bonne qualité gustative, avec leur goût de noisette. Même si elle est sensible au gel, cette variété est l’une des plus cultivées au monde, car ses fruits sont résistants.

‘Fuerte’, qui résiste à des températures allant jusqu’à -3 °C. Ses fruits en forme de poire, à la peau fine et granuleuse, se récoltent de février à avril.

‘Zutano’, qui porte des fruits de couleur vert clair, à la peau fine et très brillante, se récoltant dès le mois de décembre.

‘Ettinger’, qui donne le fruit le plus allongé, à la saveur délicate.

Plantation de l’avocatier

Pour une plantation de l’avocatier en pleine terre dans une zone où il ne gèle pas ou peu, choisissez tout de même une variété rustique. La variété ‘Fuerte’ est notamment conseillée. Installez votre avocatier au soleil ou à la mi-ombre, en l’abritant des vents. La plantation s’effectue au printemps.

L’avocatier apprécie les sols légers et bien drainés, neutres ou acides, mais pas calcaires.

Dans les autres régions, il est préférable de planter l’avocatier en pot. Choisissez un pot percé pour favoriser l’évacuation de l’eau, disposez à l’intérieur des billes d’argile et remplissez le pot de terreau horticole. Vous placerez ensuite votre avocatier près d’une fenêtre, car il a besoin de beaucoup de lumière.

Vous souhaitez faire pousser un avocat à partir d’un noyau ? Rien de plus simple ! 

Sélectionnez tout d’abord les noyaux les plus gros et ceux qui ne présentent pas de trace de couteau.

Nettoyez ensuite à l’eau claire en prenant soin d’enlever la chair restante. 

Plantez trois cure-dents autour du noyau d’avocat et déposez-le sur un verre, partie pointue vers le haut. Le noyau ne doit pas toucher les parois.

Remplissez le verre d’eau jusqu’à immerger la partie inférieure du noyau puis changez l’eau régulièrement.

Au bout de quelques semaines, vous devriez voir apparaître les racines de l’avocatier, qui feront alors un ou deux centimètres. Il est alors temps de planter l’avocatier en pot dans du terreau, qui doit toujours rester humide au début.

Vous pouvez également planter votre noyau d’avocat directement dans du terreau humide, même si les chances de réussite sont moindres.

Le saviez-vous ? Un avocatier fleurit en général à partir de la 5e année lorsqu’il est placé en extérieur. En effet, la floraison et la fructification ne peuvent se produire en intérieur étant donné que la plante a besoin d’insectes pollinisateurs pour se reproduire.

Culture et entretien de l’avocatier

L’avocatier a besoin d’un arrosage régulier. Le terreau doit toujours être légèrement humide alors n’hésitez pas à arroser lorsque le substrat est sec. Les arrosages s’espaceront toutefois en hiver. 

Pour des feuilles plus vertes et brillantes, vaporisez le feuillage de l’avocat. Dans la même optique, un apport d’engrais peut être fait des mois d’avril à septembre.

Votre avocatier est planté en pleine terre ? Durant l’hiver, n’hésitez pas à pailler son pied pour le protéger du froid et à installer un voile d’hivernage sur son feuillage.

Pour une bonne croissance de la plante, il est préférable de rempoter l’avocatier tous les 2 à 3 ans. Procédez à un surfaçage les années où il reste dans son pot d’origine afin de lui apporter les oligo-éléments dont il a besoin.

Taille de l’avocatier

L’avocatier ne nécessite pas de taille particulière. Pour un avocatier en pleine terre, il est cependant possible de procéder à une taille d’entretien au printemps.

Pour l’avocatier en pot, il convient d’éliminer régulièrement les feuilles sèches et jaunies et de procéder à un pincement pour stopper sa croissance en hauteur, ce qui favorisera sa ramification. Il aura ainsi plus de volume.

Maladies et parasites de l’avocatier

L’avocatier peut subir des attaques d’araignées rouges ou de cochenilles. Pulvérisez ses feuilles avec de l’eau pour lutter contre les araignées rouges. Les cochenilles pourront être traitées en installant des coccinelles Cryptolaemus sur la plante.

Idée Recette : Quinoa, kale et avocat, tiercé gagnant

Voilà une tendance saine à laquelle il faut céder : le kale. Marié avec du quinoa et de l’avocat en salade, c’est le tiercé gagnant qui éblouira votre famille et vos collègues de bureau. Temps de préparation : 20 minutes

 

Lavez le quinoa sous l’eau. Dans une casserole, versez les graines dans deux fois leur volume en eau. Portez à ébullition puis ralentir le feu. La cuisson est prête quand les graines ont doublé de taille. Laissez refroidir.

 

Préparez une vinaigrette selon vos goûts : huile, vinaigre, moutarde, sel, poivre ou zeste de citron peuvent ainsi se combiner. Le kale peut parfaitement se manger cru. Il s’agit simplement de couper ses branches en petits morceaux. Choisissez un avocat de saison, retirez son noyau et coupez-le en cubes.

 

Dans un saladier, versez le quinoa, le kale et les dés d’avocat. Pour enrichir votre salade, vous pouvez ajouter du maïs, des tomates cerise ou de la noix. Versez la vinaigrette, mélangez et ajoutez quelques feuilles de coriandre. C’est sain et c’est prêt !

#TutoGreen : Faire germer un noyau d’avocat

Pour faire pousser un avocatier, rien de plus simple ! Faites-le en famille, vous partagerez un moment drôle et convivial qui ravira notamment vos enfants… Suivez les différentes étapes et vous pourrez bientôt récolter ensemble le fruit de vos efforts !

Notre sélection

Jardiland - Terreau plantation 80 L

Jardiland

11,95 €

Terreau plantes méditerranéennes agrumes 20 kg

Fertiligène

8,95 €

Jardiland - Voile d'hivernage L.2 x H.5 m - 30 gr.

Jardiland

3,95 €

3 Hiversacs Citronniers 1.25X1.80M

16,95 €

Voile d'hivernage Ouatex

41,95 €

Voile d'hivernage Wintertex 1x10m

9,95 €

Comment planter les arbres et arbustes fruitiers ?

Lire la suite

Quels arbres fruitiers choisir pour un balcon ?

Lire la suite

10 plantes d’intérieur faciles à vivre

Lire la suite