20 arbustes à cultiver en pot

20 arbustes à cultiver en pot

De nombreuses raisons peuvent nous amener à cultiver en pot plutôt qu’en pleine terre. L’absence de jardin, bien sûr, et la présence d’une seule terrasse ou d’un unique balcon. Un climat rude qui encourage à remiser les plantes en hiver dans une serre ou une véranda. Une plus grande facilité d’entretien quand on perd un peu en mobilité. La volonté de partir avec ses plantations lors que l’on est en location. Pour faire face à toutes ces raisons, nous avons sélectionné pour vous 20 arbustes à cultiver en pot, à l’ombre, à la mi-ombre ou au soleil…

Quels arbustes en pot pour une exposition à l'ombre ?

L’ombre est souvent mal perçue. On pense que rien n’y pousse, elle inspire le gris et nous rappelle les journées froides. Et pourtant, l’ombre nous offre une respiration en plein été, une pause à l’abri des rayons ardents. Elle sait s’habiller de feuillages somptueux, de floraisons graciles et crée ainsi un paysage frais mâtiné de mystère. Bien des végétaux sont célèbres pour leur amour des situations ombragées, les fougères les habillent de leur frondes généreuses et lumineuses, le lierre en tapisse élégamment les contreforts.

 

Les vivaces de sous-bois les y rivalisent de beauté tout au long de l’année : petite pervenche, bruyère d’été et bruyère d’hiver, fascinantes hellébores et autres anémones du Japon… Vous pourrez tous et toutes les installer dans des pots, bacs ou jardinières et créer ainsi des décors saisonniers ou persistants sur un balcon plein Nord ou dans une courette très ombragée. Puis, vous étofferez la mise en scène, lui donnerez de la verticalité en sélectionnant quelques arbustes.

Des feuillages ornementaux persistants

 

Ne perdant pas leurs feuilles, ces arbustes en pot habilleront la scène tout au long de l’année. Splendides cultivés en arrière-plan d’une mise en scène fleurie, ce seront également des arbustes parfaits pour une haie en pot.

 

L’aucuba du Japon (Aucuba japonica), par exemple, sera d’autant plus intéressant qu’il propose des variétés dont le feuillage lustré et coriace se panache,

s’éclabousse de jaune, de crème et apporte ainsi un joli complément de lumière.

Alors que les variétés naines n’excèdent pas 60 cm de haut, les plus grands lauriers du Japon pourront atteindre 3 m mais supporteront bien la taille si vous souhaitez maîtriser leur dimension en pot.

 

Petit bonus : de jolies baies rouge viennent habiller les pieds femelle en hiver. Installez-le dans un contenant percé d’au moins 30 cm de diamètre.

Chez l’osmanthe (Osmanthus), en plus d’un feuillage très divers selon les variétés – lancéolé ou parfaitement ovale, vert tendre à pourpre, lisse et lustré ou profondément dentelé et épineux – l’arbuste se couvre au printemps pour les uns à l’automne pour les autres de petites fleurs tubulaires, cireuses, le plus souvent blanches, et au parfum proche du jasmin. Plaisir des yeux et du nez, l’osmanthe est un bonheur pour les butineurs et un régal pour les oiseaux quand vient l’hiver et son lot de petites baies bleu profond presque noires. Offrez-lui un grand pot percé, d’une quarantaine de centimètres de profondeur minimum.

Si la floraison en clochette du leucothoé (Leucothoe) est délicieusement délicate mais reste assez discrète, son feuillage, lui, a tout pour plaire. Car bien que persistant, il saura se parer de teintes différentes selon la saison et voguera ainsi, au fil de l’année, entre des rosés, des verts, des pourpres et des violacées.

Vous choisirez les variétés de petit développement et à port compact que vous installez dans de grands bacs de 50 cm en tous sens.

 

Si vous deviez choisir un conifère adapté à la fois à l’ombre et à la culture en pot, laissez-vous tenter sans hésiter par l’if commun (Taxus baccata). En choisissant les variétés les plus modestes en développement, vous pourrez aisément les cultiver en pot et pratiquer une taille très structurée, de type topiaire. Vous obtiendrez ainsi de beaux sujets, dont la multitude de petites feuilles très effilées donneront une silhouette bien dense dans des verts plus ou moins profonds, plus ou dorés. Les pieds femelles donneront en plus une petite fructification automnale, des baies rouges, légèrement ovales, très décoratives.

Des floraisons incomparables

 

Incontournables des paysages fleuris d’ombre, l’azalée du Japon (Azalea japonica) et le rhododendron (Rhododendron) n’ont pas leur pareil pour illuminer un coin de pénombre, un arrangement de feuillage.

 

Vous choisirez, en fonction de la place à votre disposition, des variétés à faible développement

voire naines.

 

Certaines sont caduques (azalée mollis), d’autres persistantes, et leur floraison toujours spectaculaires, grosses corolles en bouquets blanc pur, rose pâle, saumoné, fuchsia, jaune paille, rouge.

 

Revenez plus en détail sur le genre avec notre article dédié, Rhododendron : plantation, entretien et taille.

Autre arbuste fleuri, de terre de bruyère, à mettre en pot ou en bac, le camélia (Camellia) appréciera d’autant plus l’ombre que vous serez situé en climat doux (sous des cieux moins ardents, il pourra se cultiver à mi-ombre ou au soleil doux).

 

Le feuillage coriace et vernissé offrent une belle allure toute l’année. À la fin de l’automne, celui de Camellia sasanqua se couvre de fleurs simples ou doubles, blanc pur ou mâtiné de rose, rose pastel ou bien soutenu.

Des fleurs d’une rare élégance qui viendront illuminer vos potées en automne donc mais également

dès la fin de l’hiver dans le cas des camélias japonais (Camellia japonica).

 

Apprenez-en plus sur ces diverses variétés

avec notre article dédié, Camélia : plantation, culture et entretien.

Pour des potées d’un romantisme incomparable, optez pour l’hortensia (Hydrangea).

 

Dans des contenants de 50 à 60 cm de côté, bien drainés, vous placerez toutes sortes d’hydrangéas, des paniculés aux inflorescences oblongues, des variétés à boules généreuses, des grimpantes à palisser que vous installerez dans de grandes vasques en pierre pour un décor intemporel.

 

Choisissez parmi les nombreuses espèces du genre et les dizaines de variétés, des sujets plus ou moins vigoureux, des floraisons blanches, des nuanciers de rose, des violets presque bleus.

 

Et découvrez toutes vos possibilités

dans notre article, Hortensia : variétés, plantation et entretien.

Et pour le plein soleil ?

Terrasses et balcons plein Sud se gorgent de soleil de longs mois durant et accueillent de résistants végétaux que ni les rayons ardents ni les terres sèches n’impressionnent. Elle permettra également la culture de variétés plus frileuses qui pourront rester en extérieur plus longtemps. On imagine aisément des grands bacs d’agapanthes, plus ou moins hautes, plus ou moins bleues, des floraisons spectaculaires en jardinières, toutes sortes de marguerites, des gauras et des pavots, un grand nombre de succulentes, des bulbes à fleurs comme l’arum, le canna ou encore les dahlias parmi bien d’autres. Mais qu’en est-il des arbustes ? Quel arbuste planter en pot sur une terrasse en plein soleil ?

Difficile de faire plus emblématique que le laurier rose (Nerium oleander) quand on parle de jardins méditerranéens et d’ambiance ensoleillée. Son feuillage persistant sera décoratif en toutes saisons avec sa forme très lancéolée et son vert mâtiné de bleu. Des mois durant, il produira une floraison en trompette, parfois parfumée. Il conviendra parfaitement à une culture en gros pot que vous remiserez dès lors que les températures descendent en-dessous de -5°C. En fonction du climat, le laurier rose peut être planter en pleine terre. Plus de détails dans notre article sur le Laurier-rose

 

Feuillage également persistant pour l’oranger du Mexique (Choisya ternata) et sa divine fragrance. Son port compact, ses feuilles découpées en éventail et brillantes offre un joli décor tout au long de l’année, sublimé au printemps – et parfois de nouveau en automne – par une délicate floraison blanche au gourmand parfum d’agrumes. Il sera impérativement placé en plein soleil dans les climats les moins tempérés. En climat doux, il appréciera d’être légèrement protégé aux heures les plus chaudes.

Cultivé en pot, vous n’aurez que rarement besoin de remiser votre oranger du Mexique puisqu’il résistera à -15°C sur une courte période certes.

 

Vous pourrez le planter aux côtés ou le substituer par un pittospore du Japon (Pittosporum), très similaire d’apparence et de culture (bien que semi-rustique, à -9°C), il dégage lui aussi une fabuleuse fragrance d’oranger.

 

En parlant d’oranger, vous pourrez préférer des versions plus gourmandes et opter pour une sélection d’agrumes. Tous s’adapteront à une culture en pot, à une exposition bien ensoleillée et apprécieront d’être remisés dans un local lumineux et frais dès que les températures extérieures se situeront régulièrement en-deçà de 10°C.

 

À vous l’embarras du choix entre les différents types d’agrumes : citronnier, mandarinier, kumquatier…

Si vous vous demandez quels petits arbres ou arbustes supplémentaires planter dans un pot pour une ambiance parfumée, pensez à l’abélia et sa belle floraison en trompettes au parfum de lilas, aux rosiers bien sûr que vous pourrez choisir parmi notre sélection de 8 rosiers parfumés pour embaumer votre extérieur, à l’inimitable senteur d’un mimosa (Acacia) que vous prendrez soin de protéger des vents froids avec un voile d’hivernage ou de remiser au frais et au sec.

Apportez graphisme et exotisme à votre terrasse en cultivant en grand bac une ou plusieurs des nombreuses variétés de bambous. Bien sûr, il s’agit en réalité de graminées géantes et non d’arbustes au sens strict du terme mais ils sont cultivés en pot comme tels. Pour une exposition en plein soleil, tournez-vous vers un Fargesia robusta, la plupart des autres variétés aimant les espaces ensoleillés mais redoutant les rayons les plus ardents. Allez plus loin avec nos articles sur la haie de bambou et le bambou : plantation, entretien et taille.  Genévrier, faux-cyprès, pin rouge, osez la multiplication de conifères nains que vous laisserez ramper hors de leur contenant ou que vous sculpterez à votre goût.

 

La sélection pourrait se poursuivre tant les arbustes pouvant être cultivés en pot sont nombreux. Vous trouverez dans nos magasins et notre catalogue de nombreuses sources d’inspiration.

Pour une culture réussie, retrouvez nos conseils pour l’entretien de vos arbustes et nos préconisations pour bien entretenir les plantes en pot en été et protéger les plantes en pots du gel.

Conseil Jardiland : si votre terrasse ou votre balcon est exposé à l’Est, vos pots ne seront au soleil qu’en matinée, une exposition idéale pour les espèces craignant les rayons ardents. Mais attention aux saisons de transition et leurs cortèges de gelées. Préférez ainsi installer à l’Est un arbuste en pot qui ne gèle pas. Ce sera le cas des azalées et des rhododendrons déjà cités mais également du weigelia (Weigela),

heureux à mi-ombre et rustique à -25°C ou du bien-nommé Bois-Joli, le ravissant daphné (Daphne)

qui appréciera d’être tenu à l’écart des rayons ardents ou encore de beaux feuillages comme celui du fusain du Japon (Euonymus japonicus).

Notre sélection d’arbustes en pot

Fusain du Japon 'Bravo'

29,95 €

Hortensia - 5/6 branches - Pot de 3 L

6,95 €

Azalée du Japon - Pot de 3 L

12,95 €

Nos conseils pour l’entretien de vos arbustes

Lire la suite

Comment bien entretenir les plantes en pot en été ?

Lire la suite

Comment protéger les plantes en pots du gel ?

Lire la suite