Nous utilisons des cookies afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que pour réaliser des statistiques de visite. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies. - En savoir plus et paramétrer les cookies - J'accepte

Alocasia : variétés, plantation et entretien

Stan

Alocasia : variétés, plantation et entretien

Appelé « oreilles d’éléphant » en référence à ses feuilles qui peuvent devenir géantes dans son milieu naturel, l’alocasia offre aussi un décor exceptionnel quand il est cultivé en intérieur. Son aspect est à la fois graphique et exotique.

Présentation de l’alocasia

L’alocasia, surnommé oreille d’éléphant, est une plante vivace tropicale, originaire des milieux humides d’Asie du Sud-est. Elle fait partie de la famille des Aracées comprenant aussi l’arum. Les racines sont rhizomateuses ou tubéreuses selon l’espèce. 

Le feuillage très développé et dressé présente un graphisme unanimement apprécié pour décorer les intérieurs ou les serres tropicales. La plante ne résiste effectivement pas à nos hivers, et se cultive exclusivement à l’abri du froid, dans un salon, une salle de bain ou une serre chauffée.

Les feuilles de forme sagittée plus ou moins marquée sont longues, pointues ou arrondies et larges, mais surtout de taille impressionnante avec une largeur pouvant atteindre 60 cm chez les espèces les plus développées, pour une longueur de 1,20 m. Chaque feuille est individualisée, portée par une tige épaisse et solide partant de la base commune. La longueur de ces tiges varie selon les espèces, entre 20 cm et 1,50 m pour une culture en pot, mais peut aller jusqu’à 3 m de haut en serre et 5 m dans son milieu d’origine.

La surface des feuilles est brillante, soit unie, soit marquée par de larges nervures argentées ou vert pourpré. L’envers de ces feuilles est vert ou brun pourpré. La floraison en été a lieu uniquement en serre chauffée et dont le degré d’hygrométrie est assez important. Elle prend la forme d’un spadice, comme celui de l’arum. Dans nos intérieurs, l’alocasia reste une plante verte sans fleurs, mais d’une allure généreuse assez spectaculaire.

Il faut un emplacement spacieux pour les espèces de grande envergure, les plus petites et les jeunes sujets peuvent agrémenter une salle de bain lumineuse où la plante profitera de l’humidité ambiante.

Le saviez-vous ? Les feuilles et la sève peuvent s’avérer toxiques par contact pour les personnes sensibles ou les jeunes enfants.

Espèces et variétés d’alocasia

Plus de 80 espèces d’alocasia ont été recensées et parmi elles, une dizaine d’espèces et variétés se rencontrent couramment dans les cultures d’intérieur. Les plus faciles à conserver sont les espèces de petite dimension, telles que Alocasia ‘Stingray’ appelé aussi alocasia à queue de raie, car ses feuilles se terminent par une pointe très effilée sur des tiges de 90 cm de haut environ, ou Alocasia x amazonica ‘Polly’ de forme compacte avec un port arrondi, dont les feuilles de coloris vert foncé pourpré sont veinées d’argent et qui atteint 50 à 70 cm de haut.

 

L’espèce Alocasia zebrina produit des feuilles de forme sagittée très marquée portées par de longues tiges vertes zébrées de brun, de 1 m de haut environ. L’effet est très décoratif également. 

Dans les pièces assez grandes, bien chauffées en hiver et dont l’hygrométrie atmosphérique n’est pas trop sèche, il est possible d’adopter la variété ‘Calidora’ haute de 1,50 m aux feuilles vert uni très brillantes, de port dressé. Alocasia longiloba donne des feuilles très longues, veinées d’argenté elles aussi. En serre chaude tropicale, l’espèce Alocasia macrorrhiza est la plus spectaculaire avec ses 2 à 3 m de haut.

Semis et plantation de l’alocasia

Planter dans un terreau spécial plantes vertes de bonne qualité en plaçant une couche de billes d’argile au fond pour assurer un bon drainage.

L’alocasia demande une humidité atmosphérique importante et une très bonne luminosité, toutefois sans soleil direct, car au naturel il pousse sous les houppiers des grands arbres. Le pot doit être proche d’une fenêtre sans que les rayons du soleil puissent l’atteindre. Le placer dans la salle de bain est une bonne solution à condition que celle-ci soit munie d’une fenêtre. C’est là où la plante aura à la fois chaud et assez d’humidité atmosphérique.

Plantez les espèces moyennes et de belle envergure dans un pot de grande dimension pour une meilleure stabilité. La plante a besoin d’un minimum de 18 à 20 °C en hiver.

Culture et entretien de l’alocasia

Rempotez l’alocasia dès l’achat pour lui donner plus de terre et un pot à la mesure de son développement. Rempotez ensuite au printemps tous les ans, dans un pot plus grand si la plante prend de l’ampleur, ou simplement pour renouveler le terreau dans le même pot.

Le substrat de l’alocasia ne doit jamais sécher, mais il ne faut pas non plus le détremper. Un arrosage régulier est la meilleure solution, en baissant légèrement la fréquence en hiver.

Vaporisez très souvent les feuilles avec de l’eau à température ambiante et non calcaire (mettre 10 gouttes de vinaigre blanc dans 1 litre d’eau du robinet si l’eau est calcaire) et essuyez-les tous les mois avec une éponge humide. 

Quand la plante n’est plus rempotée, apportez un engrais organique riche en potasse une fois par mois de mai à octobre dans l’eau d’arrosage. 

L’hiver, un éclairage artificiel permet d’augmenter la durée du jour, car la plante y est assez sensible. En effet, elle pousse au naturel dans des contrées où la durée du jour et de la nuit est toujours constante.

Taille de l’alocasia

Coupez les éventuelles feuilles sèches ou abîmées à l’aide d’un sécateur ou de ciseaux bien aiguisés.

Maladies et parasites de l’alocasia

Trop d’humidité dans un terreau mal drainé nuit à la plante. Les feuilles s’affaissent alors. Rempotez l’alocasia dans un terreau plus aéré avec des billes d’argile au fond et surveillez la quantité d’eau apportée. 

Dans une atmosphère trop sèche, des cochenilles et acariens peuvent attaquer le feuillage. Sortir la plante dehors à mi-ombre en été et la doucher en pluie supprime ces parasites.

Oreille d'éléphant 'Calidora'

À partir de 18,47 €

Glycine : variétés, plantation et entretien

Lire la suite

Citronnier : variétés, plantation et entretien

Lire la suite

Bananier : variétés, plantation et entretien

Lire la suite