Actinidia (kiwi) : plantation, culture et taille

Actinidia (kiwi) : plantation, culture et taille

Le kiwi est le fruit le plus apprécié après la pomme et l’orange depuis quelques années. L’arbuste à lianes qui le produit s’appelle l’actinidia, ou actinidier (et non pas le kiwitier !). Il se cultive dans de nombreuses régions en situation abritée ou peu touchées par le gel.

Présentation de l’arbre à kiwis ou actinidier

Appelé parfois groseille de Chine ou souris végétale, le kiwi est originaire de Chine. Son nom commercial de kiwi vient par contre de Nouvelle-Zélande, là où il a été produit en premier sur de grandes superficies pour l’exportation. Son aspect velu, sa forme oblongue et sa couleur marron font en effet penser au kiwi, cet oiseau de Nouvelle-Zélande qui ne vole pas et se déplace en courant.

L’actinidier, Actinidia deliciosa, qui porte les kiwis est un arbuste grimpant à longues lianes rappelant les plantes exotiques. Il demande de l’espace pour se développer. Ses grandes fleurs (4 cm de diamètre) apparaissent en mai-juin, de couleur blanc crème ou jaune, et ressortent superbement sur le feuillage vert sombre. Cette floraison est odorante. La plante est rustique jusqu’à -8 à -10 °C sur de courtes périodes, mais préfère ne pas subir le gel.

Fruitier très apprécié depuis les années 1990 en Europe, l’actinidier offre plusieurs attraits : des fruits acidulés et juteux, les kiwis, très riches en vitamine C, des feuilles caduques larges et arrondies de grande qualité décorative, et une remarquable vigueur dans les régions où l’hiver reste doux. Sa fructification intervient 3 à 4 ans après la plantation.

La plante est dioïque, c’est-à-dire qu’elle fructifie sur un pied femelle grâce à la pollinisation croisée avec un pied mâle.

Les kiwis se forment après la floraison, en début d’été et mûrissent jusqu’en octobre-novembre où ils sont bons à récolter, au moment où les feuilles commencent à tomber. Leur degré de mûrissement se mesure sous la pression des doigts : la chair doit être très légèrement molle.

Espèces et variétés d’Actinidia

Parmi les variétés d’actinidias, certains sont autofertiles, comme le kiwi ‘Solissimo’, qui donne beaucoup de fruits. Mais vu le caractère dioïque de la plante, il vaut mieux planter un pied mâle et un pied femelle pour assurer une pollinisation croisée, et une mise à fruits de meilleure qualité.

La variété ‘Tomuri’ est un magnifique actinidia mâle qui ne produit pas de fruits, mais offre une superbe floraison jaune très attractive. Un seul pied est utile pour la pollinisation de 5 pieds femelles, par exemple de la variété ‘Hayward’ qui donne de très gros fruits. La variété ‘Minkigold’ produit de petits fruits de chair jaune et plus sucrée. Elle doit être pollinisée par la variété ‘Minkimale’. La variété ‘Sorelli’ à peau lisse et à fruits à chair jaune, doit être quant à elle pollinisée par la variété ‘Belen’..

Le cousin du kiwi est le kiwai (Actinidia arguta). Il se caractérise par un calibre plus petit mais à peau lisse. Sa rusticité plus importante en fait un bon choix pour les régions les plus froides. Là aussi, certaines variétés sont mâles (‘Nostino’) ou femelles (‘Weiki’, ‘Maki Amdue’) et d’autres autofertiles (‘Issaî’). A noter la particularité de la variété ‘Ken’s red’ qui a une peau et une chair rouge.

Plantation de l’actinidier (kiwi)

Pour planter un kiwi, veillez en particulier à bien garder le collet au niveau du sol et à espacer les pieds de 2 m pour laisser les ramures se développer.

Un sol profond, riche, neutre et frais est conseillé pour cette plante assez gourmande en éléments nutritifs.

Pour le faire grimper sur un mur, il faut palisser les tiges au fur et à mesure de leur croissance sur des filins solides fixés au mur. Une autre solution consiste à conduire les tiges sur un treillis, une pergola, ou de simples poteaux espacés de 2 m et reliés par des filins. Les tiges s’enrouleront autour. Attachez-les au départ, sans trop serrer.

Culture et taille de l’actinidier (kiwi)

L’actinidier aime la chaleur et le plein soleil, même si ses lianes arrivent à pousser à mi-ombre. Il est nécessaire de pailler le sol au pied des jeunes plants, au moins les 3 premières années. Chaque automne, un apport de compost au pied permet d’enrichir le sol.

Sur les actinidiers qui fructifient (pieds femelles ou autofertiles), la taille de février raccourcit les rameaux ayant fructifié l’année précédente, en les coupant à 3/4 yeux, juste au-dessus du pédoncule d’un fruit de l’année passée. Il est nécessaire de faire aussi du « nettoyage », c’est-à-dire d’enlever les branches abîmées, sèches, cassées, et de conserver uniquement 5 ou 6 grosses tiges, nommées « charpentières ». En juillet, quand les fruits sont encore petits, on peut également raccourcir les rameaux au-dessus du dernier groupe de fruits afin de conserver une masse végétale moins importante. Cette taille en vert permet aux kiwis de recevoir plus de sève et de grossir davantage.

 Tous les 4 ans, il est bon de rajeunir l’ensemble de l’arbuste. Pensez aussi à supprimer les gourmands qui ne portent pas de fruits.

Sur les actinidiers mâles, une taille de raccourcissement des rameaux de l’année suffit, de façon à favoriser la pousse de jeunes tiges florifères.

La récolte des kiwis a lieu à partir d’octobre selon les régions, parfois dès la mi-septembre pour certaines variétés, et se continue jusqu’à la mi-novembre ou même en décembre lorsqu’il ne gèle pas. Les fruits doivent être cueillis régulièrement pour conserver leurs vitamines, car lorsqu’ils sont trop mûrs, leur saveur tourne et devient désagréable. La récolte s’effectue avant les gelées qui endommagent les fruits.

Pour la cueillette des kiwis : coupez le pédoncule avec des ciseaux ou un petit sécateur. Pour conserver ceux qui ne sont pas assez mûrs au moment de la récolte (en cas de gel annoncé), gardez une partie du pédoncule attaché au fruit et placez dans une pièce fraîche, mais hors gel.

Maladies et parasites du kiwi

L’arbre à kiwis est l’un des rares fruitiers à être exempt de maladies. Il n’attire pas non plus les parasites sauf des araignées rouges en situation chaude trop sèche.

Kiwi Autofertile 'Solissimo'

À partir de 10,90 €

Kiwi 'Hayward'

À partir de 11,95 €

Kiwi 'Tomuri'

À partir de 10,17 €

Abricotier : plantation, entretien et taille

Lire la suite

Pêcher : plantation, entretien et taille

Lire la suite

Grenadier : plantation, entretien et taille

Lire la suite