8 conseils pour réussir la culture de son hortensia en pot

8 conseils pour réussir la culture de son hortensia en pot

Ils se déclinent en dizaines d’espèces et en centaines de variétés, les hortensias sont un multiplicateur de bonheur avec leurs arbustes fleuris de toutes sortes. Après un bref retour sur les grands styles d’hortensia, retrouvez notre sélection des cultivars les plus adaptés à la plantation en contenant et nos 8 conseils pour une culture en pot réussie

Conseil n°1 : faites le bon choix pour un hortensia en pot

Seemanii, petiolaris, paniculata, serrata, quercifolia, macrophylla, il existe une espèce d’Hydrangea pour toutes les situations et toutes les préférences esthétiques. Parmi ces silhouettes diverses toujours parées de fabuleuses floraisons, quel hortensia s’adaptera particulièrement bien à une culture non pas en pleine terre mais dans un pot de fleurs ?

 

Les hortensias proposent des ports et des tailles très variables – de 80 cm à 2 m en moyenne, parfois plus chez certains hortensias paniculés et infiniment plus pour les hortensias grimpants qui pourront dépasser 10 m de haut.

 

Optez raisonnablement pour des variétés de taille modeste, des silhouettes érigées et compactes qui proposeront une belle tenue en contenant.

Parmi nos variétés naines, optez pour Hydrangea paniculata ‘Bobo’. Il ne dépassera pas 80 cm de haut et fera environ 1,20m de large, avec sa floraison en panicules oblongues blanches aux reflets vert anis puis rose très pâle, il sera d’un romantisme absolu installé dans une vasque de pierre.

 

Si vous préférez les floraisons colorées et les inflorescences en boules, choisissez Hydrangea macrophylla ‘Tovelit’ qui dépassera rarement 80 cm de haut et dont la silhouette buissonnante se couvrira de fleurs roses, bleues ou mauves tout l’été.

 

Hortensia paniculé 'Bobo'

À partir de 14,95 €

Au-dessus du mètre, laissez-vous surprendre par ‘Renate Steiniger’, un hortensia macrophylle proposant des fleurs d’un bleu foncé époustouflant.

Des tiges vigoureuses lui donnent une silhouette érigée impeccable et son feuillage rougeoyant à l’automne ajoute au spectacle.

 

Dans les mêmes proportions – 1.50 m de haut pour 1 m d’envergure environ‘Leuchtfeuer’ électrisera tout autant vos potées avec en été et en automne une nuée de fleurs en boules d’un rouge aussi éclatant qu’inhabituel !

Hortensia 'Renate Steiniger'

À partir de 6,95 €

À moins que vous ne préfériez le blanc éclatant et les boules fleuries étonnamment volumineuses

(près de 30 cm) d’un hortensia de Virginie ‘Annabelle’.

 

Un classique du genre que vous installerez en pot ou plutôt dans un grand bac pour que ses grosses inflorescences sphériques se déploient sans problème au sommet de tiges qui atteindront allègrement 1.5 m de haut.

Hortensia de Virginie 'Annabelle' 

À partir de 12,48 €

Si ce sont les fleurs coniques qui vous séduisent, succombez à l’hortensia paniculé ‘Sundae Fraise’.

 

Petit cousin du très célèbre Hydrangea paniculata ‘Vanille Fraise’ (un peu grand pour une culture en pot), il a de lui sa fière allure et sa colorisation en dégradé. Son rose est plus vif, presque carmin, et vient éclabousser le blanc pur des premiers jours. Variété très rustique et très compacte, elle sera réellement parfaite en bac. Il y dépassera rarement 1.20 m de haut.

 

Hortensia paniculé 'Sundae Fraise'

À partir de 14,95 €

Plus originale encore la gamme Magical® offre toute une série d’hortensias à fleurs multicolores et à silhouette compacte de 1 m à 1.20 m en tous sens.

 

Le vert est le dénominateur commun à tous les cultivars. Pâle, tendre ou anis, il teinte les pétales et se marie avec du blanc, du rose, des mauves, du rouge, des déclinaisons à l’infini de tonalités plus ou moins vives, plus ou moins soutenues qui apportent à chacun des plants sa personnalité propre.

Hortensia paniculé 'Magical Amethyst'

À partir de 23,70 €

Bien sûr il ne s’agit là que d’une infime sélection de toutes les beautés que le genre compte, n’hésitez pas un seul instant à parcourir notre catalogue et les allées de votre jardinerie préférée, vous y trouverez forcément l’hortensia blanc, bleu, rose, mauve à cultiver en pot. Et pour en savoir un peu plus sur Hydrangea en général retrouvez notre article dédié, Hortensia : variétés, plantation et entretien. Mais attardons-nous à présent, en particulier, sur les conditions culturales des plantations d’hydrangeas en contenant.

Conseil n°2 : choisissez le bon pot

Nous l’avons vu, à la question “peut-on mettre un hortensia en pot ?”, la réponse est oui. Mais si l’on ne sélectionnera pas n’importe quelle variété, on ne choisira pas non plus n’importe quel contenant. Car même si votre nouvel ami est encore bien petit, l’hydrangea est une plante vigoureuse qui aura vite fait de grandir et de se trouver à l’étroit.

Offrez-lui dès l’achat un pot d’au moins deux fois la taille de sa motte ; des diamètres et profondeurs de 50 ou 60 cm sont généralement idéaux. Assurez-vous que le contenant est bien percé au fond pour éviter les eaux stagnantes qui nuiraient aux racines.

 

Une taille de contenant adéquate permettra à votre arbuste de bénéficier d’un substrat de culture, et donc de nutriment, en volume suffisant et l’arrosage sera également moins fréquent.

 

Songez également au climat. Si vous habitez une région aux hivers particulièrement rudes, sachez que certaines matières comme la terre cuite sont sensibles au gel. Le plastique ou la résine auront par temps de canicule, tendance à la surchauffe.

 

Envie d’en savoir plus ? Découvrez quel pot de fleurs choisir.

Conseil n°3 : rempotez avec le bon substrat

Pour une plantation en pleine terre, l’hortensia apprécie une terre franche mélangée à de la terre de bruyère, à du sable et à un amendement de compost ou de feuilles. Mais quels terre et terreau pour planter votre hortensia en pot ?

Le substrat devra lui aussi être bien adapté, à la fois, léger, drainé et nourrissant ; mélangez à parts égales terreau plantation enrichi au fumier, terre de bruyère et terre végétale.

 

Vous pouvez rempoter votre hortensia dès l’achat s’il n’est pas encore fleuri, sinon il est préférable de patienter jusqu’à l’automne.

 

Le jour du rempotage, laissez la motte tremper puis s’égoutter. Cassez-la légèrement pour laisser les racines un peu libres.

 

Installez une couche drainante de billes d’argile au fond du contenant de plantation et placez votre hortensia bien au centre. Remplissez le pot jusqu’à atteindre le collet, l’intersection entre tiges et racines. Tassez avec précaution et arrosez généreusement.

Conseil n°4 : offrez-lui le bon emplacement

Placez votre hortensia en pot, en extérieur, à la mi-ombre, idéalement en exposition Ouest, voire Nord, et à l’abri du vent.

 

Vous pouvez également installer certaines variétés d’hortensias en pot en intérieur.

 

Installez- les dans une pièce très lumineuse (sans soleil direct toutefois) et fraîche toute l’année, une température constante de 15°C à 20°C étant idéale.

 

Bien sûr, si vous en avez la possibilité, vos hortensias d’intérieur apprécieront toujours un séjour en extérieur dès le mois d’avril et jusqu’à la fin de sa floraison.

Conseil n°5 : arrosez, nourrissez et rempotez au bon moment

À présent bien installé, votre hortensia nécessitera quelques attentions simples au fil des saisons

 

L’arrosage est régulier d’autant plus qu’en pot le substrat sèche plus rapidement. Il sera encore plus à surveiller si vous conservez vos pots à l’intérieur.

 

Pour l’hortensia comme pour toutes vos plantes d’ailleurs, préférez une eau de pluie, non calcaire, à une eau du robinet. Si vous n’avez que de l’eau du robinet à dispo, laissez la reposer quelques heures avant d’en arroser vos plantes, le temps que le calcaire se dépose au fond de l’arrosoir.

 

Un paillage aidera à conserver la terre fraîche et à limiter un peu les volumes d’arrosage.

Quelque peu gourmand, l’hortensia en pot appréciera un apport d’engrais naturel au printemps, un engrais à libération lente qui le soutiendra tout au long de la floraison.

 

En automne, apportez un amendement en griffant légèrement la surface, un peu de fumier ou un compost bien mûr. Vous pouvez également choisir des engrais hortensias – de préférence utilisable en agriculture biologique (UAB) – voire un engrais bleuissant (sauf pour les hortensias blancs ou rouges).

Rempotez tous les deux ou trois ans pour renouveler le substrat et offrir plus de place à votre plante (choisissez à chaque fois un pot un peu plus grand que le précédent). Procédez toujours hors période de floraison, de gel ou de canicule. Si votre plante est trop volumineuse et que vous ne pouvez plus procéder à un rempotage, surfacez c’est-à-dire remplacez le substrat sur une profondeur de 4 ou 5 centimètres.

Conseil n°6 : taillez juste ce qu'il faut

La taille est peu sévère.

 

Au début de chaque printemps, supprimez le bois mort, les branches abîmées et quelques branches au cœur s’il est trop dense car l’air et la lumière circulent mal dans ces conditions.

Rabattez les tiges juste au-dessus des premiers bourgeons bien formés pour dynamiser l’ensemble et maintenir la silhouette.

Conservez intacts les rameaux non fleuris qui porteront la floraison suivante.

 

En ce qui concerne les fleurs fanées, si vous n’avez pas décidé de les cueillir alors qu’elles étaient à peine passées pour composer de splendides bouquets de fleurs séchées, laissez-en place tout au long de l’hiver. Elles protègeront votre plante du froid.

Conseil n°7 : hivernez quand nécessaire

Comment protéger ses hortensias en pot pour l’hiver ?

 

Si vous les laissez dehors, placez-les à l’abri des vents froids. Protégez les parties aériennes et le pot avec un voile d’hivernage.

 

En cas de gel prononcé, pour les pots en matière particulièrement sensible comme la terre cuite entre autres, emmaillotez ceux-ci dans du jute doublé de paille par exemple.

 

Vous pouvez tout aussi bien décider de rentrer vos pots en serre froide, dans un jardin d’hiver à condition qu’ils aient de la lumière, qu’ils soient maintenus hors gel mais sans chauffage car l’hortensia a besoin de cette période de froid et de repos pour refleurir.

Conseil n°8 : mettez-le en scène

Majestueux à souhait, l’hortensia pourra trôner seul au centre d’un décor dont il sera le point d’orgue.

 

Mais, le bonheur n’ayant pas de prix, n’hésitez pas non plus à jouer la profusion avec vos hortensias en pot.

 

Composez des arrangements de plusieurs variétés en jouant sur les coloris et les tailles ou, au contraire, constituez un alignement parfait, une redondance élégante d’une même variété ou laissez-le s’exprimer en solo posé sur une stèle de pierre.

 

Offrez-lui pot ou cache-pot en accord avec son esthétique, des matières nobles, naturelles, de la terre cuite, du zinc pour des ambiances classiques et romantiques, de la fibre pour des mises en scène contemporaines.

Vous pouvez également créer des assortiments avec des plantes de mêmes exigences.

 

Si vous avez organisé vos hydrangeas en ligne, alternez avec des arbustes à feuillages persistants. Et pour contrecarrer leur aspect irrégulier, un peu rebelle, optez pour des buissons impeccablement taillés, des topiaires en boule ou en pyramide de buis, ifs ou houx crénelé par exemple. Envie d’en savoir plus sur ce sujet ? Découvrez l’art topiaire ou comment sculpter ses arbustes !

 

Pour une composition dans une très grande jardinière, associez votre hortensia avec des plantes de même substrat, des plantes de terre de bruyère par exemple. Un tapis de bruyère d’été puis d’hiver au pied, un lierre pour un charme intemporel, un camélia du Japon blanc pour l’élégance, une azalée pour l’exubérance, un andromède du Japon qui offrira à la potée un feuillage décoratif toute l’année…

Notre sélection pour de beaux hortensias en pot

Hortensia paniculé 'Vanille Fraise'

À partir de 10,95 €

Pot terre cuite Vasum duo Grafite Ø.31 x H.23,2 cm

13,50 €

Deroma - Pot Kinfolk Menthol Ø.29,5 x H.25,5 cm

Deroma

34,95 €

Ecloz - Terreau arbres, arbustes, fleurs en pot Spécial pot 40 L

ECLOZ

8,90 €

Nos conseils pour de beaux hortensias

Lire la suite

Comment bien entretenir les plantes en pot en été ?

Lire la suite